Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
SOS Aorte à l’HEGP : un centre d’accueil pour les urgences aortiques
SOS Aorte à l'HEGP: un centre d'accueil pour les urgences aortiques
note des lecteurs
date et réactions
6 septembre 2012
Auteur de l'article
Le Webzine de l'AP-HP, 323 articles (AP-HP)

Le Webzine de l’AP-HP

AP-HP
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
323
nombre de commentaires
0
nombre de votes
20

SOS Aorte à l’HEGP : un centre d’accueil pour les urgences aortiques

SOS Aorte à l'HEGP: un centre d'accueil pour les urgences aortiques

A l’hôpital européen Georges-Pompidou (AP-HP), une structure unique en Europe dédiée à la prise en charge 24h/24 des urgences aortiques a été mise en place. Baptisée SOS Aorte, elle répond au besoin des SAMU et des services d’accueil des urgences de référer le plus rapidement ces patients en état extrêmement critique.

L’aorte est le principal et le plus gros vaisseau du corps. Partant du cœur, elle distribue le sang à l’ensemble des organes. Chaque année, environ 10 000 personnes sont victimes d’accidents très graves de l’aorte : ruptures d’anévrysmes, dissections aortiques, déchirures traumatiques de l’isthme aortique… Ces pathologies mortelles touchent souvent une population encore jeune et active.

C’est pour optimiser la prise en charge de ces urgences vitales que les équipes de l’HEGP ont mis en place, il y a 3 ans, le programme SOS Aorte. Il est assuré par une équipe pluridisciplinaire, soudée et expérimentée, de chirurgiens cardiaques, vasculaires et endovasculaires, avec l’appui d’une réanimation spécialisée et d’un plateau technique de radiologie interventionnelle.

SOS Aorte permet d’accueillir, 24h sur 24, les urgences aortiques dans tout le bassin parisien et même au-delà, grâce au transport héliporté. Un numéro d’appel unique (01 56 09 25 00) a été mis en place pour les hôpitaux et services de secours susceptibles d’adresser des patients. Au bout du fil : un médecin anesthésiste senior capable de prendre immédiatement la décision d’admettre le patient au sein de l’unité, pendant qu’une équipe de chirurgie se prépare à l’accueillir au bloc opératoire. La rapidité de cette prise en charge permet ainsi d’améliorer le pronostic vital.

Depuis sa création en 2009, 287 patients ont été accueillis (contre 174 les trois années précédant la mise en place de SOS Aorte) et la mortalité périopératoire a été très significativement diminuée. En 2012, le nombre de patients dirigés vers SOS Aorte est en constante augmentation, prouvant ainsi l’efficacité de ce dispositif aujourd’hui envié par nos voisins européens.

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté