Accueil du site
> Médicaments & Soins > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Sida : un premier vaccin est à l’essai en Afrique du sud
Sida : un premier vaccin est à l'essai en Afrique du sud
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
22 juillet 2009 | 5 commentaires
Auteur de l'article
La rédaction CareVox, 597 articles (Comité de rédaction)

La rédaction CareVox

Comité de rédaction
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
597
nombre de commentaires
0
nombre de votes
3

Sida : un premier vaccin est à l’essai en Afrique du sud

Sida : un premier vaccin est à l'essai en Afrique du sud

L’Afrique du sud peine à dissimuler ses espoirs au moment où un groupe de scientifiques du Cap s’apprête à tester ce qui pourrait constituer le premier vaccin contre le sida.

JPEG - 5.9 ko
Sida : un premier vaccin est à l’essai en Afrique du sud

L’ensemble de la communauté scientifique sud-africaine vit des heures palpitantes, à l’image de ce que la NASA vivait il y a quarante ans avec les premiers pas sur la Lune de la mission Apollo. Loin de se décourager après l’échec du vaccin expérimental mis au point par la firme américaine Merck & Co. Inc., des chercheurs de l’université du Cap (UCT) ont lancé le 20 juillet dernier la première phase de test relatif à un vaccin contre le sida.

 
Dans cette optique, pas moins de 36 volontaires ont été recrutés. Ils participeront tous aux essais cliniques qui constituent une seconde étape, après les expériences menées au cours de l’hiver dernier sur 12 personnes en Afrique du sud et aux Etats-Unis.
 
Côté infrastructures, les responsables de l’opération peuvent compter sur du lourd. Les structures hospitalières du Cap (Emavundleni Centre, Crossroads) et de Soweto (Perinatal HIV Research Unit, Chris Hani Baragwanath Hospital) se sont en effet associées pour la procédure des tests. Les tests viseront à déterminer dans un premier temps si les vaccins ne présentent aucun danger pour l’organisme humain. Ils permettront également d’évaluer la réaction immunitaire des individus. Les vaccins test, qui a reçu le nom de SAAVI DNA-C2 et de SAAVI Mva-C, ont été élaborés pour venir à bout du virus de type C, le plus répandu en Afrique du sud.
 
Les 36 sud-africains volontaires, âgés de 18 à 45 ans, séronégatifs et ne présentant aucun comportement à risques, se verront recevoir, selon leur profil, un placébo ou un cocktail de vaccins expérimentaux. Après l’échec de Merck & Co, cette deuxième tentative de mettre sur pied un vaccin contre le sida est l’aboutissement d’un travail de huit années. En cas de réussite de la phase 1, deux séries de tests devront encore être menées. Viendrait alors la fabrication du vaccin, qui pourrait vaincre le fléau du siècle. Le résultat est particulièrement attendu dans un pays où près de cinq millions de personnes ont contracté le virus.
La rédaction CareVox
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Commentaires
11 votes
par tapage nocturne (IP:xxx.xx2.135.194) le 22 juillet 2009 a 23H30
tapage nocturne (Visiteur)

Ah, super voilà venir un vaccin contre le virus du sida. Décidément c’est magique. En effet un vaccin est censé nous protéger( je dis bien est censé) contre un virus par exemple, en nous faisant fabriquer des anti-corps, n’est-il pas ? Hors si on a déjà des anticorps avant le vaccin, dans le cas du sida, c’est qu’on est séropositif et donc infecté par le virus du sida, n’est-il pas ? Donc si on devient doté d’anticorps grace au vaccin ça veut dire que l’on est séropositif grace au vaccin administré. Dans cette logique ça veut dire que le vaccin censé nous protégé du sida nous a infecté avec le virus du même nom. Balaise. Allez donc voir sur le site sidasante, il y est dénoncé un scandale qui dure depuis bientôt trente ans. Ce sera plus sérieux que d’écouter ces billevesées d’experts ou charlatans, compétents ou non mais en tout cas inféodés aux laboratoires et à l’argent bien avant de l’être par notre santé. Et j’inclus dans le lot le pr Montagnier qui s’il est surement brillant scientifique est pourtant moins performant honnêtement parlant. Personnellement j’ai appris à me méfier des vérités certaines tout autant que de certaines "vérités". Reste ensuite à s’informer encore et encore, à voir que parole n’est donnée qu"aux tenants de la pensée unique. Que les dissidents même très argumentés et non soupçonnables d’intérets mercantiles n’ont pas la parole pour commencer à s’interroger sur les visées relles de nos chers experts avec pignon sur rue. 1984, c’est l’anné ou Montagnier a "isolé" le rérovirus du sida, c’est aussi le titre d’un livre de Georges Orwell. Dans ce livre il était dit : La vérité, c’est le mensonge.... Cessons donc de prendre des vessies pour des lanternes. Je le répète allez donc voir sur le site sidasante et prenez le temps de lire avant de dire que c’est n’importe quoi. Tchernobyl vous vous souvenez, cette fontière, ça c’était n’importe quoi !

10 votes
par leboube50 (IP:xxx.xx0.0.87) le 23 juillet 2009 a 10H20
leboube50 (Visiteur)

Mon Dieu... Que dire devant tant de bêtise, doublée d’un complexe paranoïaque... Quant on a pas la moindre idée de la façon dont fonctionne un vaccin, on se tait !!! (ou alors, on se renseigne). Le fait d’avoir des anticorps dirigés contre le virus du sida, ne nous rend pas séropositif !! Au contraire, c’est justement ce qui nous protège en cas d’infection future !! (du moins en général, c’est plus complexe pr le virus du sida, dont les mutations constantes empêchent justement de trouver des anticorps fonctionnels pour tous les patients). L’injection de virus inactivé (ou de partie du virus) permet a l’organisme de "découvrir" le virus, et apprendre a ce défendre sur une version inoffensive, avant une véritable infection.

Alors oui, les industrie pharma travaillent pour gagner de l’argent (comme tout le monde d’ailleurs) mais faut arrêter de croire que les vaccins sont des placebos !! Sans eux, on mourrait encore en France de la polio, de la rage ou autres.

3 votes
par tournenkare (IP:xxx.xx9.221.30) le 26 juillet 2009 a 16H10
tournenkare (Visiteur)

"Le fait d’avoir des anticorps dirigés contre le virus du sida, ne nous rend pas séropositif" Alors pourquoi les test Elysa et Western blod recherchent-ils les anti-corps ? Et bien sur on est déclaré séropositif quand on à les anti corps au vih. Vérifiez mes dires avant de répondre.

3 votes
par tournenkare (IP:xxx.xx0.113.209) le 27 juillet 2009 a 00H02
tournenkare (Visiteur)

en suivant les liens de ce site "Symptômes tôt de VIH" (juste au dessus) vous arrivez sur le site "tibotec-vih-france" et la vous cliquez sur "Le SIDA / VIH" et vous trouverez

"Séropositivité, séropositif

Une personne séropositive, dans le cadre de la maladie VIH/SIDA, signifie que son organisme est infecté par le VIH.

La séropositivité est déterminée par un examen de sang qui montre la présence, dans l’organisme infecté, d’anticorps spécifiques dirigés contre le VIH."

3 votes
par moclyn (IP:xxx.xx0.76.167) le 23 juillet 2009 a 21H04
moclyn (Visiteur)

il faudrait quand même que "tapage nocturne" se rende compte qu’il est complètement bête ! moi la question que je me pose c’est comment on peut être aussi bête que ça !