Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Retrait de plusieurs médicaments psy
Retrait de plusieurs médicaments psy
note des lecteurs
date et réactions
12 janvier 2012
Auteur de l'article
Pr. Antoine Pelissolo, 41 articles (Psychiatre)

Pr. Antoine Pelissolo

Psychiatre
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
41
nombre de commentaires
0
nombre de votes
3

Retrait de plusieurs médicaments psy

Retrait de plusieurs médicaments psy

Comme déjà évoqué à plusieurs reprises l’an dernier, les conditions de commercialisation de plusieurs médicaments psy ont été modifiées en ce début d’année.

Le Noctran et la Mépronizine (deux somnifères puissants) ont été complètement supprimés depuis 3 mois déjà.

Les prescriptions de Rivotril (clonazépam) sont très restreintes, et sont maintenant réservées aux neurologues, pour l'épilepsie surtout, avec au moins une consultation par an par un spécialiste, et des ordonnances spéciales. L'AFSSAPS a accordé un délai supplémentaire pour cette modification, car les traitements ne doivent pas être arrêtés brutalement. Mais, à court terme, il est préférable pour les patients recevant du Rivotril pour l'anxiété, le sommeil ou les douleurs, de voir avec leur médecin quelle solution adopter (arrêt du médicament, mise en place d'un traitement non médicamenteux, autre médicament, etc.).

Enfin, depuis cette semaine, le méprobamate (Equanil) est complètement retiré du marché. Il s'agissait d'un anxiolytique sédatif, souvent prescrit chez les personnes dépendantes à l'alcool. Là aussi, un avis médical est nécessaire pour gérer au mieux cette situation d'arrêt nécessaire.

Pr Antoine PELISSOLO, psychiatre
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
En savoir plus sur...