Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Résolution 2010 : Avoir une armoire à pharmacie utile et pratique
Résolution 2010 : Avoir une armoire à pharmacie utile et pratique
note des lecteurs
date et réactions
4 janvier 2010 | 1 commentaires
Auteur de l'article
David, 25 articles (Etudiant en Pharmacie)

David

Etudiant en Pharmacie
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
25
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Résolution 2010 : Avoir une armoire à pharmacie utile et pratique

Résolution 2010 : Avoir une armoire à pharmacie utile et pratique

Si pour vous, chercher un simple pansement est devenu une chasse au trésor… Si vous ne trouvez plus ce dont vous avez besoin… Il est grand temps d’avoir une armoire à pharmacie digne de ce nom ! En 4 étapes le tour est joué.

1) Trier : le grand tri s’impose !

- Tous les médicaments périmés
- Tous les collyres entamés
- Tous les médicaments dont vous ne savez plus à quoi ils servent
- Tous les médicaments entamés et dont le délai de conservation après ouverture est dépassé (comment connaître ces délais ?)
=>> Sont à ramener à la pharmacie (Cyclamed va les détruire dans un circuit spécialisé)
Enfin, listez tous les médicaments sur ordonnance qu’il vous reste afin d’éviter de vous les faire délivrer inutilement plus tard.

2) Organiser : un peu d’ordre pour une meilleure utilisation au jour le jour !

Sans pour autant adopter une organisation de pharmacie, vous pouvez rassembler les médicaments et les dispositifs médicaux par utilisation (premiers secours, maux de tête/douleur, problèmes gastro-intestinaux, asthme, allergie, problèmes circulatoires…)
Laisser les notices dans les boites, vous pourriez en avoir besoin ultérieurement.

3) Placer : la mettre au bon endroit.

Elle ne doit pas être dans la salle de bain (différences de températures et d’humidité obligent). Elle doit être hors de portée des enfants.

4) Compléter : ce qu’il vous faut absolument !

Dispositifs médicaux :

- thermomètre
- coton hydrophile
- compresses
- pansements
- sparadrap
- antiseptique non iodé et en spray (meilleure conservation)
- préservatifs

Médication officinale : (ne pas accumuler, il y a toujours une pharmacie à moins de 5 minutes)

- Paracetamol -> fièvre, douleurs
- Phloroglucinol (Spasfon) -> douleurs abdominales
- Pastilles à sucer antiseptiques -> maux de gorge Facultatif , selon votre histoire personnelle :
- Pansements gastriques (type Gaviscon) -> remontées acides
- Vogalib -> Antiémétique
- Vitamine C -> fatigue passagère
- Crème antihistaminique -> contre les piqures d’insectes
- Crème (gel) à l’Arnica -> bleus, contusions
- Diménhydrinate (Mercalm, Nausicalm…) -> mal des transports
- Ultralevure -> traitement d’appoint des diarrhées


Si vous êtes concernés :
Votre traitement d’urgence habituel (antihistaminique par voie orale, traitement de l’asthme, médicaments contre les crises passagères de goutte…), etc.

A présent, vous disposez d’une véritable armoire à pharmacie ! Vous n’aurez plus la peur au ventre en l’ouvrant ! Le rangement se fait aussi au quotidien pendant toute l’année !

David, rédacteur de http://www.philapharm.fr étudiant en pharmacie
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Commentaires
0 vote
(IP:xxx.xx2.94.193) le 4 juillet 2012 a 00H01
 (Visiteur)

Une pharmacie 100% chimique ! Les pharmaciens ne connaissent plus les plantes...