Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Questions sur l’examen clinique
Questions sur l'examen clinique
note des lecteurs
date et réactions
7 mai 2013 | 1 commentaires
Auteur de l'article
Docteur David Vincent, 74 articles (Médecin généraliste)

Docteur David Vincent

Médecin généraliste
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
74
nombre de commentaires
29
nombre de votes
25

Questions sur l’examen clinique

Questions sur l'examen clinique

Où est la bonne mesure dans l’examen clinique ? Ou s’arrête le respect et commence l’intrusivité ?

J'ai été confrontée à cette question lorsque jeune externe un jour, j'ai pratiqué un toucher rectal à un homme qui souffrait de violents maux de ventre. Même si c'était légitime comme le PH l'avait souligné j'aurais pu ne pas le faire, ou du moins temporiser. Alors qu'en fac on nous bassinait si je peux m'exprimer ainsi avec le fait qu'"un bon examen clinique comprend un toucher rectal et ce, à chaque consultation". 
 
Préconisation impossible en médecine générale, tout simplement pas faisable. En plus que les messieurs n'y tiennent pas ; sauf un patient qui tenait à ce que j'examine sa prostate une fois par an. On a fini par trouver son cancer, peut-être bien qu'il avait raison.
 
On passera sous silence ceux qui examinent les seins alors qu'il s'agit tout simplement d'une angine, ou ceux qui palpent les testicules dans le cadre d'une consultation pour douleur de genou, ou ceux qui matent les minous tous les trois mois pour une simple affaire de contraception.
 
Mon remplaçant rêve de consultations à 50 euros, où il examine le patient de la tête aux pieds et où il traque les éventuels cancers cutanés. C'est une façon de voir les choses. A mon avis ces consultations relèvent plus de la prévention, mais pourquoi pas ? 
 
Moi ma marotte c'est maintenant la palpation cervicale et le dos, les tensions, qui font que les bébés crient sans cesse et que les mômes sont insupportables ou repliés sur eux-mêmes. 
 
Je pense que la médecine doit rester une pratique personnelle, évidemment avec une base de connaissances théoriques et pratiques indispensables, mais disons que chaque médecin peut apporter sa touche personnelle qui sera tout à fait bénéfique pour le patient qui consulte. 
 
Et évidemment effectuer ce que le patient s'attend à ce que l'on fasse. Et si l'on ne doit qu'écrire de la paperasse durant un quart d'heure et que le patient repart content, c'était le but, pourtant on a parfois le sentiment de ne pas avoir fait grand chose.
 
 

 
Docteur Vincent
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Médicaments & Soins
Mots-clés :
Médecin Médecine
Commentaires
1 vote
par trape (IP:xxx.xx7.225.61) le 7 mai 2013 a 18H22
trape (Visiteur)

Intéressant et terrible témoignage, qui montre à quel point la médecine et la relation "médecin-malade" est "descendue", détériorée ; tout autant que l’idée sur la fonction ...surtout quand il est écrit : "A mon avis ces consultations relèvent plus de la prévention, mais pourquoi pas ? " Tout ce qui est dit, est la vérité, dans toute sa splendeur ; mais dont les médecins et la médecine ne sortent pas vainqueurs, pas plus que les patients. Il serait étonnant que chaque médecin ne se retrouve pas, une fois au moins, dans ce témoignage honnête.