Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Prévention de la prééclampsie et biomédicaments : deux recherches soutenues par le FEDER
Prévention de la prééclampsie et biomédicaments : deux recherches soutenues par le FEDER
note des lecteurs
date et réactions
7 octobre 2011
Auteur de l'article
Réseau CHU, 258 articles (Réseau des CHU)

Réseau CHU

Réseau des CHU
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
258
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Prévention de la prééclampsie et biomédicaments : deux recherches soutenues par le FEDER

Prévention de la prééclampsie et biomédicaments : deux recherches soutenues par le FEDER

Le Fonds européen de développement économique et régional (FEDER)* finance une étude clinique tourangelle dédiée à la prévention de la prééclampsie au cours de la grossesse**. Cet essai multicentrique national de grande envergure inclura plus de 4 970 patientes. Coordonné par le Pr Franck Perrotin, chef du service d’Obstétrique du CHRU, ce projet a été sélectionné dans le cadre du Programme hospitalier de recherche clinique (PHRC) national 2008 lancé par le Ministère de la Santé. Il s’agit de tester l’efficacité de l’aspirine à faible dose administrée à un terme précoce chez des patientes ayant une première grossesse et sélectionnées comme « à risque », pour prévenir la survenue d’une prééclampsie. Les résultats sont attendus par la communauté scientifique internationale.

La prééclampsie ou hypertension artérielle est une pathologie grave pour la mère (seconde cause de mortalité maternelle) à l’origine de conséquences parfois lourdes sur la santé ultérieure de la patiente. Sur le plan néonatal, elle est à l’origine d’un risque de mortalité ou de handicaps majeurs du fait de la prématurité induite et du retard de croissance néonatal souvent associé. Le cofinancement du FEDER apporté sur le projet PERASTUN, et qui porte en particulier sur la fabrication des lots de placebo, va permettre la mise en place de l’étude d’ici le début de l’année 2012. Des retombées significatives sont espérées sur le plan clinique.

En mars 2011, le FEDER avait déjà appuyé les activités de recherche du Centre pilote de suivi biologique des anticorps thérapeutiques (CEPIBAC) dirigé par le Pr Gilles Paintaud, responsable d’unité au laboratoire de Pharmacologie-Toxicologie au CHRU de Tours. Le CEPIBAC est une plateforme unique en France qui exerce à la fois une activité d’aide au suivi des patients traités et une activité de recherche clinique, académique et industrielle. Il initie des projets de recherche sur les anticorps thérapeutiques et assure le suivi biologique. Les résultats de ses travaux permettent de mieux connaître les sources de variabilité de réponse aux anticorps thérapeutiques : facteurs génétiques, facteurs liés à la maladie et à sa gravité, rôle des médicaments associés.

Les anticorps thérapeutiques sont des biomédicaments qui ont révolutionné le traitement d’un nombre croissant de patients souffrant de maladies souvent lourdes et invalidantes (cancer du sein, cancer du côlon, cancer du poumon, lymphome et certaines leucémies, infarctus du myocarde, polyarthrite rhumatoïde, maladie de Crohn, psoriasis sévère, sclérose en plaques...). Cependant leur coût demeure élevé et les réponses thérapeutiques sont variables selon les patients avec, parfois, des effets indésirables.

Le CEPIBAC intervient en interface étroite avec le Laboratoire d’excellence (LABEX) « MAbImprove » retenu lors de la campagne Investissement d’avenir 2010, et dont la coordination scientifique est assurée par Monsieur le Pr Hervé Watier, chef de service du laboratoire d’Immunologie au CHRU. Ce laboratoire génère des connaissances pharmacologiques nouvelles sur les anticorps thérapeutiques, et les transforme en savoir-faire et innovations technologiques. Il a également pour mission de dynamiser la recherche dans le secteur des anticorps thérapeutiques, domaine dans lequel la France accuse un retard biotechnologique et industriel important. Le projet tourangeau est le seul LABEX retenu sur le plan de l’interrégion Grand Ouest.

Les fonds apportés par le FEDER sont un soutien considérable de l’activité du CEPIBAC puisqu’ils correspondent au financement sur 3 ans de deux postes de technicien de laboratoire et d’un poste de technicien d’étude clinique au sein de la structure.

POST-SCRIPTUM

  • * Programme FEDER 2007-2013 - Axe 1 : Soutenir la recherche, l’innovation et le développement des entreprises / Mesure 11 : Soutenir les filières régionales d’excellence de la recherche).

    **« Prévention de la pré-éclampsie et du retard de croissance intra utérin par l’aspirine à faible dose chez les primipares ayant des notch utérins bilatéraux au premier trimestre »

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Médicaments & Soins