Accueil du site
> Médicaments & Soins > Risques
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Prescriptions de médicaments psychotropes : les experts dénoncent une dérive
Prescriptions de médicaments psychotropes : les experts dénoncent une dérive
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
30 mars 2009 | 3 commentaires
Auteur de l'article
Frédéric Duval-Levesque, psychopraticien et hypnothérapeute, 156 articles (Psychopraticien certifié)

Frédéric Duval-Levesque, psychopraticien et hypnothérapeute

Psychopraticien certifié
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
156
nombre de commentaires
2
nombre de votes
83

Prescriptions de médicaments psychotropes : les experts dénoncent une dérive

Prescriptions de médicaments psychotropes : les experts dénoncent une dérive

A l’occasion de la remise de la pilule d’or, lors d’un débat organisé par la revue Prescrire, des psychiatres, psychologues et chercheurs ont dénoncé une “dérive” du marché des médicaments psychotropes.

Prescription de médicaments psychotropes : les experts dénoncent une dérive Monique Debauche, psychiatre belge, a rappelé que le volume de vente des antidépresseurs a doublé en France en 10 ans alors qu’ils peuvent parfois être inutiles, “la plupart des états dépressifs s’améliorant spontanément en quelques semaines”.

Elle attribue cette forte augmentation à
  • la demande des patients,
  • la formation des médecins “centrés sur le médicament”,
  • et surtout à l’influence des firmes pharmaceutiques, “omniprésentes” dans la formation et l’information des médecins.
Barbara Mintzes, chercheur canadienne en santé publique, a dénoncé le “façonnage” de maladies, qui vise “à élargir la définition d’une maladie pour augmenter la vente de traitements“.

Elle s’est insurgée contre la tendance à élargir le marché des psychotropes vers les enfants pour l’hyperactivité, la dépression et les troubles bipolaires, en dépit de leur manque d’efficacité et de l’importance des effets secondaires.

Gilles Mignot, pharmacologue, a constaté une “panne de l’innovation“ et l’absence de “progrès thérapeutique“ au cours des cinq dernières années dans le domaine des médicaments psychotropes.

Parmi les médicaments qui “n’apportent rien de positif pour les patients”, il a cité les antidépresseurs qui augmenteraient le taux de suicide chez les jeunes et les neuroleptiques (antipsychotiques) entraînant une surmortalité cardiovasculaire chez les personnes âgées.

La France est la championne d’Europe de la consommation de médicaments psychotropes (anxiolytiques, antidépresseurs, somnifères, antipsychotiques - neuroleptiques, …)
 
NB : la "pilule d’or" de la revue Prescrire est un prix attribué aux médicaments qui constituent un progrès thérapeutique décisif dans un domaine où malades et praticiens étaient totalement démunis. Pour l’année 2007, ellea été accordée au Carbaglu qui permet une survie normale et prolongée chez les enfants atteints d’un trouble rare et mortel du cycle de l’urée
Frédéric Duval-Levesque, psychopraticien et hypnothérapeute. Mon blog: PSYCHOTHERAPIE - SOUTIEN PSYCHOLOGIQUE - COACHING (à Toulouse)

SOURCES

  • http://www.prescrire.org/aLaUne/dossierPalmares2007Tout.php http://www.assemblee-nationale.fr/12/rap-off/i3187.asp
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Médicaments & Soins
Commentaires
3 votes
par Lisa SION 2 (IP:xxx.xx8.190.201) le 31 mars 2009 a 11H47
Lisa SION 2 (Visiteur)

La matière des capsules est la même approximativement que celle des hosties. De là à dire que la religion comme la médecine ne servent qu’à endormir les consciences, il n’y a qu’un pas que je franchis allègrement.

2 votes
par Jiache (IP:xxx.xx1.20.123) le 31 mars 2009 a 14H20
Jiache (Visiteur)

J’espère pour vous que votre prochaine intervention médicale se fera sans anesthésie, vous aurez ainsi d’autres raisons de vilipender la médecine.

5 votes
par mr-bienetre (IP:xxx.xx7.214.121) le 31 mars 2009 a 16H14
mr-bienetre (Visiteur)

"Prescriptions de médicaments psychotropes : les experts dénoncent une dérive"

A la bonne heure !