Accueil du site
> Médicaments & Soins > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Pourquoi je préfère me soigner en France
 Pourquoi je préfère me soigner en France
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
5 décembre 2012 | 11 commentaires
Auteur de l'article
globskolder, 1 article (Rédacteur)

globskolder

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
1
nombre de commentaires
1
nombre de votes
0

Pourquoi je préfère me soigner en France

 Pourquoi je préfère me soigner en France

Le système de santé français est en crise. Budget limité, déserts médicaux, médecins en colère, rien ne va plus en France. Pour autant, 88% des français reconnaissent la « qualité du système français ». Certains ne sont pourtant jamais sortis du territoire français, mais ils le savent : en France, les soins sont de bonne qualité. Si je n’avais pas quitté la France, j’aurais sûrement pensé différemment. Mais voilà, il y a plusieurs années, j’ai déménagé à l’étranger. Je ne suis pas allée bien loin : juste de l’autre côté de la manche, à Londres.

Un choix limité

Pas très informée, je me suis dit : « c’est bon, c’est l‘Europe, tout ira bien ». Je me trompais. Bon d’accord, on est loin des pays du tiers monde où les soins manquent ou encore les Etats-Unis où il faut être riche pour guérir. Ici, au Royaume-Uni, on ne paye quasiment pas, mais la qualité des soins est à revoir.

Ce qu’il faut savoir d’abord c’est que les Anglais n’ont pas réellement beaucoup de choix lorsqu’ils choisissent leur médecin. Le choix dépend en effet de leur zone d’habitation. Si vous habitez dans l’Est et que votre ami vous a parlé de son super généraliste dans l’Ouest, vous ne pourrez malheureusement pas le consulter.

Pas de carte vitale, pas de bureaucratie à la française, l’inscription est simple et facile. Pas besoin d’être riche non plus : les soins sont gratuits. Bref, on pourrait croire à une utopie. Mais il y a une faille : les patients sont reçus à la chaîne.

 

Des soins négligés

Alors que j’étais habituée à être écoutée en France, ici, lors de mon premier rendez-vous médical, je suis tombée de haut. Tout d’abord, deux semaines d’attente pour obtenir un rendez-vous. Ce jour-là manque de bol, j’avais une douleur à la jambe et une anémie. Ce que je ne savais pas, c’est qu’un rendez-vous égalait un symptôme, soit 10 minutes de consultation. Quand je rencontre le médecin, elle me dit alors d’un ton sec que j’aurais dû prendre un double rendez-vous (un pour l’anémie et l’autre pour la jambe).

Elle aura tout de même consenti à regarder ce qui n’allait pas, mais m’aura a peine touché la jambe. Quelques semaines plus tard, j’ai eu un accident sportif sur la même jambe. Pas le temps d’attendre deux semaines, je vais aux urgences. Ma jambe est gonflée, mais ils me disent qu’à ce stade là, la radio n’est pas nécessaire. Ils me donnent des anti-inflammatoires que j’avais déjà chez moi, et me disent d’aller voir mon médecin si ça ne va pas.

 

La France c’est mieux

Forcément ça ne va pas mieux, je vais voir un autre médecin qui me coupe sans cesse la parole, puis fini enfin par consentir à voir un kinésithérapeute. Dégoutée, j’ai préféré retourner en France lors d’un séjour d’une semaine pour me soigner. J’aurais pu aller dans un hôpital privé mais ça m’aurait coûté plus cher qu’un billet de train.

Je ne suis malheureusement pas la seule à me plaindre du système anglais. Les patients anglais eux-mêmes désertent le secteur public, et n’y vont uniquement qu’en dernier recours. Il y a deux semaines, les médias britanniques rapportaient le décès soudain d’un homme infecté par la rage. Celui-ci s’était rendu aux urgences après une morsure de chien, mais on l’avait renvoyé chez lui avec du paracétamol. Trois semaines plus tard, l’homme décédait, après un diagnostic tardif de son médecin généraliste. Alors oui je préfère le système français.

Pour plus d'anecdotes sur le Royaume-Uni, suivez moi sur mon blog : http://globskolder.com/

SOURCES

  • http://www.atlantico.fr/rdvinvite/sante-88-francais-reconnaissent-qualite-systeme-francais-rapport-aux-autres-pays-frederic-dabi-558346.html

    http://metro.co.uk/2012/11/28/rabies-victim-sharanjit-ubhi-twice-told-to-go-home-by-hospital-staff-3077980/

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Commentaires
5 votes
par surya (IP:xxx.xx2.111.58) le 6 décembre 2012 a 11H21
surya (Visiteur)

Vous relatez votre cas personnel, et non une vision d’ensemble, études à l’appui, de ce qu’est la qualité des soins dans l’ensemble du Royaume Uni. Bien entendu, il y a des endroits où les soins sont moins bons, des surgeries moins bonnes que d’autres (changez de surgery si la vôtre n’est pas super, certes vous ne pouvez pas consulter dans le privé à l’autre bout du pays, et c’est en effet un truc que je déplore par rapport à la France), mais par pitié, ne généralisons pas ! Attendre deux semaines pour un rendez vous n’est pas systématique, l’autre jour j’ai eu un rendez vous immédiatement pour un truc pas grave, mais pour lequel je préférais consulter.

Pareil, vous parlez de médecins pas sympas, voire incompétents, mais je n’ai vu (jusqu’à présent, c’est vrai, mais mon expérience personnelle vaut-elle la vôtre ?) dans les hôpitaux et les surgeries que des gens super sympas, souriants, faisant tout leur possible pour vous aider. Mais je sais bien que ce n’est pas le cas partout.

Je peux en revanche vous narrer nombre d’histoires personnelles où j’ai été très mal prise en charge en France : personnel médical froid, distant, voire méprisant parfois, et problèmes graves : fracture non plâtrée : je suis restée quinze jours, oui vous avez bien lu, quinze jours avec une fracture non plâtrée, me roulant presque par terre de douleur, avec des médecins qui m’assuraient que je n’avais qu’une entorse, tout juste si on me disait pas d’arrêter mon cinéma et de serrer les dents, j’ai aujourd’hui des séquelles... une autre fois, accident, résultat je m’ouvre le crâne, on me fait attendre, puis enfin on me prends et on me recouds en cinq minutes comme on recouds un bouton sans même me faire au préalable une radio, des tests... Dans ce même hôpital, une amie a failli mourir en raison d’une pathologie grave négligée pendant sa grossesse... Je ne sais pas si les journaux en auraient parlé si elle était morte.

Il y a des soins très bons en GB, il y a des soins très bons en France. Il y a des soins moins bons, médiocre ou malheureusement carrément mauvais en GB, il y a des soins moins bons, médiocre ou malheureusement carrément mauvais en France. Car oui, "même" en France, ça arrive. Comme vous voyez, j’en ai fait personnellement l’expérience.

Que ce soit en France ou n’importe ou ailleurs, tout dépend en fait de sur qui vous tombez, où vous tombez, etc...

Entièrement d’accord, ça ne devrait pas être comme ça, les soins devraient être excellents partout, et de plus je suis entièrement d’accord pour dénoncer s’il arrive que l’on fasse passer la rentabilité avant la qualité, mais c’est partout pareil, il y a du bon et du mauvais partout, et la dernière chose à faire est de généraliser. On ne peut pas juger un pays tout entier juste en fonction de son expérience personnelle, forcément limitée.

Il faut améliorer le mauvais partout où il se trouve, mais savoir aussi reconnaître qu’on ne parle que de son expérience personnelle, et que généraliser serait une erreur.

0 vote
par surya (IP:xxx.xx2.111.58) le 6 décembre 2012 a 11H32
surya (Visiteur)

J’ai dis : "certes vous ne pouvez pas consulter dans le privé à l’autre bout du pays", je voulais dire "consulter dans le public", bien sûr.

2 votes
par Zenzoe (IP:xxx.xx4.125.167) le 6 décembre 2012 a 12H17
Zenzoe (Visiteur)

Vous relatez un cas et un seul, le vôtre. Votre article est donc un simple témoignage, sans plus, et n’a pas valeur d’étude comparative entre deux systèmes de soin.

5 votes
par parkway (IP:xxx.xx8.172.133) le 6 décembre 2012 a 12H58
parkway (Visiteur)

ce n’est pas le premier témoignage de l’innocuité du service de santé anglais...

si l’Angleterre était un pays prônant le social comme valeur primordiale de leur pays,

cela se saurait...

On est encore mieux en France, aussi pour ça !

mais pour combien de temps encore ????

1 vote
par surya (IP:xxx.xx2.111.58) le 6 décembre 2012 a 14H56
surya (Visiteur)

innocuité (nf) : Caractère de ce qui n’est pas nuisible. (autre version : Caractère de ce qui n’est pas toxique, nocif. L’innocuité d’un médicament.)

Vous avez fait un lapsus d’inattention, car ce n’était évidemment pas le mot que vous vouliez employer.

0 vote
par Rensk (IP:xxx.xx8.30.246) le 6 décembre 2012 a 18H08
Rensk (Visiteur)

Lol, Personne n’est encore venu vous répondre... je le fait volontiers, pour éviter a parkway l’obligation... "a la con"...

Quand il parle d’innocuité d’un service... c’est pour "allumer" ce service car pour près de 72% des sondés en Suisse disent : ce service ne sert a rien a part coûter de l’argent. (Väterli-wirtschaft = donner des impôts a un membre de sa famille pour un travail plutôt que de le faire par le marché du travail)

Et vous... vous ne sortez que le mot (du contexte) pour nous dire ce que nous savons déjà... depuis l’école primaire...

2 votes
par surya (IP:xxx.xx2.111.58) le 6 décembre 2012 a 23H34
surya (Visiteur)

Rensk pas de problème si vous voulez m’expliquer pourquoi mon intervention est déplacée, même en vous fichant de moi, ça m’est égal, mais au moins si vous le faites écrivez un commentaire clair zet intelligible car on ne comprend pas ce que vous voulez dire, ni où vous voulez en venir. De toute façon, je préférerais que Parkway, et non vous, explique ce qu’il a voulu dire par là, et si j’ai mal compris, alors c’est auprès de lui, et non de vous, que je m’excuserai.

3 votes
par Rensk (IP:xxx.xx8.30.246) le 6 décembre 2012 a 15H19
Rensk (Visiteur)

J’aimerais vous rappeler que Johnny a été opéré en France... qu’il habite en Suisse où le niveau médical dépasse la France et il a choisi d’aller... aux USA.

Le niveau médical est pratiquement le même partout dans nos pays mais il s’agit souvent de combattre la mafia médicale... ces "spécialistes" qui se couvrent mutuellement sont un parjure concernant ce que chaque médecin DOIT promettre... Il doit jurer travailler avec Hippocrate mais la majorité des médecin ont choisi l’hypocrisie comme "fond de commerce"...

4 votes
par Rensk (IP:xxx.xx8.30.246) le 6 décembre 2012 a 16H22
Rensk (Visiteur)

Si vous ne m’avez pas compris... les médecin de famille sont les gens qui prescrivent plus de neuroleptiques que les psychiatres qui ont demandé ce développement aux industriels affin d’assoir leurs diplôme bien moins reconnu que les autres...

Les médecins de famille distribuent "en veut-tu en voilà" mais ils ne soignent pas les gens avec ça... ils ne font que du commerce comme tout autre vendeur représentant !

2 votes
par surya (IP:xxx.xx2.111.58) le 6 décembre 2012 a 17H43
surya (Visiteur)

Et vous ne parlez pas des pharmaciens. Il y en a des formidables, mais certains sont seulement des commerçants. Ceux là veulent vendre leur marchandise, écouler leur stock, et c’est tout. Ils vous conseilleront toujours le produit le plus cher, ou ne vous conseilleront pas du tout, car pas le temps, trop de monde dans l’officine. Certains n’ont pas la connaissance des produits qu’ils vendent (confusion entre deux produits homéopathiques aux noms certes ressemblants mais à l’indication totalement différente, par exemple, expérience personnelle) D’autres essayent de ratisser le client en pleine rue : "PRIX EXCEPTIONNELS !" peut on lire en lettre énormes sur leur vitrine (surtout lorsqu’il y a une autre pharmacie en face, ou quelques mètres plus loin...) Peut-être les pharmacies auraient-elles dû être propriété de l’Etat, et non des commerces dont les différents propriétaires se font concurrence.

0 vote
par Abou Antoun (IP:xxx.xx9.39.29) le 6 décembre 2012 a 21H50
Abou Antoun (Visiteur)

Je ne peux parler que d’un cas personnel récent. Je viens d’avoir affaire au service des urgences de l’hôpital Lyon Sud à Pierre-Bénite pour un de mes proches. Compétence, gentillesse, dévouement, rien à dire ! Ces gens du service public de santé ont fait un travail remarquable. Je ne peux que les féliciter. Notre système fonctionne encore...