Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Pour ou contre la publicité médicament sur Facebook et dans une appli iPhone ?
Pour ou contre la publicité médicament sur Facebook et dans une appli iPhone ?
note des lecteurs
date et réactions
19 octobre 2011
Auteur de l'article
Remedeo, 34 articles (Site internet)

Remedeo

Site internet
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
34
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Pour ou contre la publicité médicament sur Facebook et dans une appli iPhone ?

Pour ou contre la publicité médicament sur Facebook et dans une appli iPhone ?

La séance de la commission de contrôle de la publicité de l’Afssaps a statué sur le refus (demandé a priori) de toute pub médicament grand public par un laboratoire pharmaceutique, souhaitant diffuser celle-ci au sein d’une application mobile vendue sur l’Appstore (iPhone) ou sur une page Facebook, voici pourquoi :

A. Publicité médicament dans une application vendue sur l’Appstore : Non !

En effet, le 11 mai dernier, le laboratoire Urgo s’est vu interdire le nom « Humex i-Pollen » et toute publicité de la marque ombrelle Humex au sein de cette application si celle-ci était vendue sur l’Appstore (= plateforme Apple de téléchargement d’applications).

  • Laboratoire : Urgo
  • Médicament : Humex
  • Nom d’application demandé avec la marque ombrelle : Humex i-Pollen
  • Nom d’application par défaut après le refus : i-Pollen

Pourquoi ce refus ? Car la plateforme commerciale Apple-store laisse aux internautes la possibilité de partager librement :

  1. Donner leur avis sur les différentes applications s’y trouvant ;
  2. Envoyer des messages électroniques à leurs contacts pour leur recommander des applications.

Mais ces avis et ces messages sont trop libres, et aucunement maîtrisables…

Bref, au sein de l’Appstore, vous pourrez donc lire ceci :

« i-Pollen et les Laboratoires Urgo vous proposent une application complète de surveillance des niveaux de pollen et de la qualité de l’air. »

Pour information, après 4 mois de présence dans l’Appstore, il ne figure que 3 avis d’utilisateurs, tout ça pour ça :

  1. Super ! Tres belle appli agreable a utiliser tres complete avec localisation,meteo….bref, bien vu urgo !!! - Biwi’s
  2. Très bien. J’utilise cette appli tous les jours. De petits bugs avec les alertes - Titeuf_77
  3. Top ! Super initiative !!!! – dailycieux

Aux côtés de Remedeo, Estelle Odet, la Chef de groupe OTC en charge de l’appli. iPollen des laboratoires Urgo interviendra au congrès M-Health lors de la Table ronde n°8 : Usage grand public, le M-Health améliore-t-il la prévention ?

B. Publicité médicament sur une page Facebook : Non !

Ce nouveau support publicitaire soulève différentes problématiques à cause de 4 fonctionnalités :

1. “Partager“ est un lien (open) qui permet l’intégration en l’état de la page promotionnelle sur la page :

  • de l’internaute,
  • d’un ami si celui-ci l’a autorisé,
  • au sein d’un message privé à un ami.

Or, il n’est pas possible de modifier l’élément transmis lui-même, mais possible de lui accoler un contenu libre (commentaire) lors de sa publication. Le contenu de ces commentaires n’étant pas contrôlable, il est par conséquent susceptible de contrevenir aux dispositions du code de la santé publique relatives à la publicité grand public.

2. “J’aime“ pourrait constituer une attestation de guérison ce qui serait contraire à l’article R. 5122-4 du code de la santé publique.

3. “Evénements de vos amis“, des événements auxquels participent les amis de la page promotionnelle peuvent être évoqués.

4. “Vous connaissez peut-être“ présente des amis pouvant être communs.

Or, ces deux dernières fonctionnalités pourraient mettre en avant des personnes connues ou des professionnels de santé et contrevenir ainsi à l’article R. 5122-4 6°) du code de la santé publique qui stipule qu’une publicité pour un médicament auprès du public ne peut comporter aucun élément qui se référerait à une recommandation émanant de scientifiques, de professionnels de santé ou de personnes qui, bien que n’étant ni des scientifiques ni des professionnels de santé, peuvent, par leur notoriété, inciter à la consommation du médicament concerné.

Un membre de la commission demande s’il serait réalisable de bloquer les différentes possibilités jugées problématiques par le groupe de travail.

L’Afssaps précise que ces différentes possibilités font partie des fonctionnalités inhérentes à Facebook, et qu’il n’est techniquement pas envisageable pour le laboratoire de les limiter.

Plusieurs membres de la commission estiment que ce support publicitaire n’est pas acceptable.

A l’issue des délibérations, il est procédé à un vote à main levée dont les résultats sur 21 votants sont :

  • 18 voix en faveur de refuser l’octroi d’un visa à cette publicité
  • 3 abstentions.

A vous de voter, si vous pouviez et/ou deviez le faire :

  1. Pour ou Contre la pub au sein d’une appli mobile présente sur l’appstore ?
  2. Pour ou Contre la pub sur une page Facebook ?
L'équipe de Remedeo
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté