Accueil du site
> Médicaments & Soins > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Pénurie de médicaments dans les pharmacies françaises
Pénurie de médicaments dans les pharmacies françaises
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
13 août 2015
Auteur de l'article
Edouard Savonat, 8 articles (Rédacteur)

Edouard Savonat

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
8
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Pénurie de médicaments dans les pharmacies françaises

Pénurie de médicaments dans les pharmacies françaises

De plus en plus de médicaments et de vaccins sont aujourd’hui introuvables pour cause de pénurie. Selon les chiffres de l’Agence nationale de sécurité des médicaments (ANSM), relayés dans le Parisien ce lundi, les ruptures d’approvisionnement ont été multipliées par dix en sept ans.

Et la situation serait encore pire sur le terrain, si l’on en croit les témoignages de pharmaciens recueillis par le quotidien. « Depuis mai, 300 médicaments s’affichent en rupture de stock sur les listings des fournisseurs », explique ainsi Issam Bouha, pharmacien à Clamart (Hauts-de-Seine), citant des médicaments employés contre l’hypertension, des immunosuppresseurs, des vaccins ou encore certains médicaments rares.

Il souligne qu’il a chaque jour au moins un patient auquel il ne peut « fournir un des médicaments qui lui a été prescrit ». Le pharmacien a d’ailleurs adressé à ce sujet une alerte sanitaire à l’ANSM, et a mis en demeure son fournisseur et plusieurs laboratoires.

Les causes de ces pénuries sont multiples : capacités de production insuffisante, manque de matières premières, hausse de la demande, incidents dans la chaîne de fabrication et de distribution… mais aussi un dysfonctionnement organisé, appelé "contingentement". Les laboratoires veulent empêcher les grossistes de vendre leurs médicaments à l’étranger (où ils sont mieux remboursés, et font donc des marges plus importantes) et limitent le nombre de boîtes mises à leur disposition. Ce qui entraîne des pénuries, aux dépens des patients français.

La future loi de santé de Marisol Touraine, votée en avril à l’Assemblée et qui sera discutée en septembre au Sénat, ambitionne de mieux encadrer la disponibilité des médicaments. Mais uniquement les médicaments d’intérêt thérapeutique majeur, soit ceux dont l’absence sur le marché pourrait être gravement préjudiciable au patient : les anticancéreux, les anesthésiques généraux, les antirétroviraux ou encore les antibiotiques.

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Les Actus
Mots-clés :
Médicaments Pharmacie