Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Nouvel Hôpital de Metz : les travaux avancent à Mercy
Nouvel Hôpital de Metz : les travaux avancent à Mercy
note des lecteurs
date et réactions
22 mars 2011 | 21 commentaires
Auteur de l'article
Groupe BLE Lorraine, 101 articles (Rédacteur)

Groupe BLE Lorraine

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
101
nombre de commentaires
130
nombre de votes
170

Nouvel Hôpital de Metz : les travaux avancent à Mercy

Nouvel Hôpital de Metz : les travaux avancent à Mercy

Depuis l’été 2007 sur le site de Mercy, la construction du Nouvel hôpital de Metz se déroule sans incident et dans les temps (voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2010/07/10/precisions-sur-le-nouvel-hopital-de-metz/). Le gros œuvre est d’ailleurs terminé depuis plusieurs mois.

Aujourd’hui, à l’exception des abords de l’hôpital et des voiries et réseaux divers, tous les travaux se concentrent à l’intérieur du futur centre hospitalier dont le nom n’a pas encore été choisi.

Entre « hôpital monobloc », dont l’échelle induit une certaine déshumanisation et « hôpital pavillonnaire », dont l’éclatement des fonctions n’est plus viable aujourd’hui, le concept du Nouvel Hôpital de Metz est celui d’un « hôpital plots » qui dispose de 30 ascenseurs et de plusieurs kilomètres de couloirs. Il se compose de cinq domaines : neuro-vasculaire, chirurgie digestive et urologie, tête-cou chirurgie plastique et orthopédie, hémato-oncologie, médecine nucléaire et médecine néphrologie.

Il comprend également seize lits de réanimation, vingt-huit postes de dialyse et quinze lits pour les brûlés. Neuf chambres disposent de même de murs soufflants. Ce dispositif permet de stériliser la pièce avec un air sain et renouvelé en permanence. Ces chambres sont assimilées à des salles d’opération. D’ailleurs, si cela est nécessaire, le brûlé est opéré directement dans sa chambre.

Le nouvel hôpital est un véritable vaisseau amiral. Son immense hall d’accueil et sa « rue » principale, abritée par une verrière de 13 mètres de haut, sont impressionnants.

Le Centre Hospitalier Régional (CHR) Metz-Thionville a également fait réaliser cinq bunkers de radiothérapie, alignés au sous-sol du Nouvel hôpital de Metz. Chacun d’entre eux sera équipé d’une porte de 4 tonnes. Les patients accéderont au service de radiothérapie par une grande salle d’attente dotée d’un puits de lumière.

Rappelons que le coût de construction de l’hôpital s’élève à 257 millions d’euros, 292 millions d’euros avec les équipements. Le Plan hôpital prévoit une aide de 70 millions d’euros, les 232 millions d’euros restant étant à la charge du CHR.

Selon le calendrier prévisionnel, la livraison de l’hôpital aura lieu au premier semestre 2012. Le déménagement de l’hôpital Bonsecours à Mercy devrait suivre rapidement, vraisemblablement à l’été 2012.

Groupe BLE Lorraine - La passion de la Lorraine. La puissance d'un groupe.
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mots-clés :
Hôpital
Commentaires
1 vote
par Groupe BLE Lorraine (IP:xxx.xx8.189.143) le 2 septembre 2011 a 18H47
Groupe BLE Lorraine, 101 articles (Rédacteur)

Implanté à une entrée de ville, en bordure de la route de Strasbourg, le site de Mercy va accueillir sur 58 hectares le Nouvel Hôpital de Metz, l’hôpital Femme-Mère-Enfant (voir : http://blogerslorrainsengages.unblo...), ainsi qu’un pôle « innovation-santé » sur 40 hectares (voir : http://blogerslorrainsengages.unblo...), avec notamment un Institut de l’autonomie et du handicap.

La viabilisation, la voirie, les accès et l’assainissement de la ZAC de Mercy sont terminés. Les terrains sont déjà commercialisables. La zone a été conçue comme le parc du château (voir : http://blogerslorrainsengages.unblo...). Elle propose en effet des espaces publics en harmonie avec le relief du site naturel. Un écrin végétal entoure le site et les futurs investisseurs seront encouragés à aménager des espaces verts.

Siemens pourrait y installer sa direction régionale, tout comme l’Association Mosellane d’Aides aux Personnes Agées et handicapées (AMAPA) et l’Association des Paralysés de France (APF). Des laboratoires et des sociétés fabriquant du matériel médical pourraient également s’y implanter.

1 vote
par Groupe BLE Lorraine (IP:xxx.xx8.189.143) le 2 septembre 2011 a 18H48
Groupe BLE Lorraine, 101 articles (Rédacteur)

Un centre de commerces et de services d’une surface de 6 000 mètres carrés destiné aux utilisateurs de la zone sera aménagé. Il contiendra une boulangerie, un fleuriste, un tabac-presse, une banque, des restaurants, une supérette, une agence d’intérim et un opticien. Les trois-quarts des cellules commerciales sont déjà réservés. Un pôle tertiaire de 4 000 mètres carrés destiné à la location en petites surfaces sera également livré au printemps prochain.

Enfin, le futur pôle de l’autonomie et du handicap entend se développer grâce à l’expertise des nombreuses entreprises lorraines spécialisées dans la connectique, l’optique, la mécanique, l’électronique et les matériaux. Il vise à créer une synergie entre les mondes hospitalier, universitaire et économique, ainsi qu’à enclencher une dynamique pour aménager un centre de recherche et faciliter les transferts de technologies. C’est pourquoi il se fera en étroite collaboration avec I’ISEETECH (voir : http://blogerslorrainsengages.unblo...). En effet, l’Institut Supérieur Européen de l’Entreprise et de ses Techniques a été créé pour renforcer le partenariat entre les établissements d’enseignement supérieur, les laboratoires de recherche et les entreprises en Moselle.

1 vote
par Groupe BLE Lorraine (IP:xxx.xx4.144.171) le 13 mai 2012 a 14H30
Groupe BLE Lorraine, 101 articles (Rédacteur)

Certaines questions peuvent être simples en apparence et difficiles en pratique. Par exemple, où naît-on ? Dans la commune où l’on pousse son premier cri ou à l’adresse du bâtiment dans lequel a eu lieu l’accouchement ? C’est le dilemme inédit que pose la nouvelle maternité du CHR de Metz-Thionville, qui sera baptisée hôpital femme-mère-enfant. Cette dernière est en effet construite à cheval sur deux bans communaux. L’adresse de l’établissement qui ouvrira en fin d’année est à Ars-Laquenexy, alors que les salles d’accouchement sont à Peltre. Par conséquent, où devront être inscrit à l’état civil les 3 000 bébés qui doivent voir le jour chaque année dans cette maternité ? Leur carte d’identité portera-t-elle la mention « Né à Peltre » ou « Né à Ars-Laquenexy » ?

Pour les communes concernées, l’enjeu n’est pas seulement symbolique. En effet, l’ « heureuse » désignée aura la lourde tâche d’accueillir tous les jeunes papas qui viendront enregistrer leurs bambins, mais aussi, pendant 100 ans, de délivrer les actes de naissances et de procéder aux modifications d’état civil (mariage, divorce, etc.) de ces bébés qui deviendront grands. Un énorme travail dont le coût annuel est estimé à 300 000 euros. Beaucoup trop élevé pour des petites communes aux moyens limités.

Le problème a plusieurs fois été remonté au ministère de la justice. Sa réponse était jusqu’à présent claire. « Quelle que soit la configuration des salles à l’intérieur de la maternité, une naissance doit donner lieu à un enregistrement à l’état civil de la commune dans le ressort de laquelle se situe l’adresse de la maternité. Le fait que les salles d’accouchement soient, en pratique, situées sur le territoire d’une autre commune n’a donc aucune incidence ». La charge revenait donc à Ars-Laquenexy, adresse de l’établissement. Le maire de la commune s’était alors battu pour obtenir les moyens de financer un tel service. Après des mois de travail, il avait réussi à faire cofinancer les frais d’état civil par la communauté d’agglomération de Metz Métropole et a même pu lancer un projet de nouvelle mairie, afin d’accueillir le nouveau personnel et stocker tous les actes d’état civil.

Mais le 28 octobre 2011, une nouvelle circulaire du ministère français de la justice est venue tout remettre en cause. Celle-ci indique que « le lieu de naissance énoncé dans l’acte doit s’entendre du lieu de l’expulsion de l’enfant au cours de l’accouchement ». Donc à Peltre.

Cette interprétation du droit poserait des difficultés pratiques particulièrement cocasses, puisqu’il faudrait quasiment tracer une démarcation au sol pour déterminer le lieu exacte de naissance des enfants au sein de la nouvelle maternité.

A Peltre, cela ne fait rire personne, puisque la commune est dans l’obligation de trouver une solution pour financer l’état civil, alors que la maternité doit ouvrir ses portes dans quelques mois. Or Peltre ne fait malheureusement pas partie de Metz Métropole. Par conséquent, la commune ne peut pas compter sur l’enveloppe financière qu’avait réussi à obtenir Ars-Laquenexy.

(Source : RL du 22/04/2012)

1 vote
par Groupe BLE Lorraine (IP:xxx.xx4.144.188) le 27 mai 2012 a 14H25
Groupe BLE Lorraine, 101 articles (Rédacteur)

Immense, fonctionnel, lumineux, pensé dans les moindres détails. Le nouveau service des urgences de l’hôpital de Mercy, qui ouvrira en octobre 2012, devrait mettre un terme à la galère de Bonsecours, avec sa file d’attente, sa salle vétuste et son couloir entre deux brancards.

Une organisation plus efficace et plus adaptée sera mise en place. Elle consistera à différencier les flux de patients dès l’arrivée dans la zone d’accueil. La prise en charge ne sera pas la même selon la gravité, afin de gagner en rapidité et en qualité de soins. La différenciation des flux s’opérera également en amont des urgences, le Samu peut en effet directement orienter le patient vers le bon service. C’est toute l’importance de l’axe rouge mis en place à Mercy, de la nouvelle l’hélistation sur le toit de l’hôpital, aux urgences cinq étages plus bas, en passant par la salle de déchocage, les plateaux techniques, la cardiologie, la coronarographie, les brûlés, la réanimation, les soins intensifs de neurologie et les blocs opératoires. Même les ambulanciers bénéficieront d’un ascenseur privé pour éviter de passer par les urgences.

Le secteur d’hospitalisation passera par ailleurs de 11 à 15 lits et le centre d’accueil des urgences de 3 à 10 lits. Sans oublier les trois box dit d’ajustement en cas de forte activité, les onze chambres de garde pour le Samu, le Centre 15 et les urgences, la salle de radiologie dédiée, les trois chaînes de douches de décontamination, la salle de crise pour le Samu et les 200 mètres carrés de salle de régulation du Centre 15.

Rappelons que ce pôle hospitalier compte près de 200 personnes, médecins, infirmières, aides-soignantes, administratifs et plus de 48 000 passages annuels.

1 vote
par Groupe BLE Lorraine (IP:xxx.xx4.144.188) le 27 mai 2012 a 14H26
Groupe BLE Lorraine, 101 articles (Rédacteur)

Le CHR de Metz-Thionville a choisi en mars 2012 Effia, filiale de Keolis et donc de la SNCF, pour exploiter le parking de son nouvel hôpital de Mercy. Il a dernièrement fixé et communiqué les tarifs de stationnement de l’établissement. La première demi-heure sera gratuite. Ensuite, il faudra payer un euros l’heure jusqu’à quatre heures. Après, c’est dégressif. Le personnel hospitalier bénéficie de la gratuité du stationnement. A la maternité, le stationnement sera également offert le jour de l’accouchement.

Il y aura quatre parkings sur le site : un pour les Urgences, un pour les visiteurs, un pour le personnel et un pour l’hôpital Femme-mère-enfant. Cela dit, les visiteurs auront la possibilité de se garer sur le parking du personnel de 628 places, si ce dernier n’est pas rempli. Ce sera notamment le cas le week-end. L’hôpital disposera au total de 1 143 places, contre seulement 86 actuellement à Bonsecours et une dizaine à Sainte-Croix. Les ambulances privées, les pompiers et le SAMU auront une voie réservée et un stationnement en souterrain, tout comme les personnes handicapées. Le parking souterrain sera directement relié aux services par des ascenseurs.

Le personnel pourra également utiliser les 45 vélos de service installés sur le site, dont une dizaine possède une assistance électrique. Des abris à vélos seront disposés un peu partout autour des deux hôpitaux et à terme une piste cyclable est envisagée le long du Mettis. Une fois ce dernier opérationnel, il s’arrêtera aux stations situées devant l’hôpital général et devant l’hôpital Femme-mère-enfant.

A noter enfin que quatre places sont réservées aux taxis devant l’entrée public de l’hôpital principal, où se trouve aussi un dépose-minute.

1 vote
par Groupe BLE Lorraine (IP:xxx.xx0.234.218) le 9 juin 2012 a 00H11
Groupe BLE Lorraine, 101 articles (Rédacteur)

Le paysage médical hospitalier messin va bientôt être profondément modifié. L’hôpital Bonsecours (CHR Metz-Thionville) s’apprête à déménager à Mercy, tout comme l’hôpital-maternité de Metz, sur les hauts de Sainte-Croix, vers l’hôpital femme-mère-enfant (CHR Metz-Thionville).

L’hôpital Robert Schuman (voir : http://blogerslorrainsengages.unblo...), construit par les Hôpitaux privés de Metz à Lauvallières, accueillera quant à lui la totalité des activités de l’hôpital Saint-André et une partie de celles des hôpitaux Belle-Isle et Sainte-Blandine. Près de 600 places de stationnement seront disponibles à Schuman.

Seuls l’hôpital d’instruction des armées Legouest et l’hôpital-clinique privé Claude-Bernard demeureront dans leur configurations actuelles.

1 vote
par Groupe BLE Lorraine (IP:xxx.xx0.251.41) le 4 juillet 2012 a 18H14
Groupe BLE Lorraine, 101 articles (Rédacteur)

Le nouvel hôpital Robert Schuman disposera de 402 lits, de 14 bureaux de consultations mutualisés conçus pour être utilisés par plusieurs médecins, de 37 box ambulatoires avec WC et TV, de 20 salles d’opération, dont 15 opérationnelles, de 4 salles d’endoscopie, ainsi que de plusieurs arsenaux (salles de stockage de matériel pour ne pas encombrer les couloirs). L’association Saint-André sera équipée de 28 lits de dialyse, l’hôpital Robert Schuman en comptera 32. Les locaux techniques seront installés entre l’étage des blocs opératoires et celui de la réanimation. Ils contribueront au fonctionnement en air des blocs, de la réanimation et de la cuisine. 52 centrales y sont installées.

Une petite salle de culte a été créée au rez-de-chaussée pour les personnes qui désirent prier. L’espace sera partagé par les cultes catholiques et protestants. L’hôpital Belle-Isle a en effet été fondé par la communauté protestante, les hôpitaux Saint-André et Sainte-Blandine par des congrégations catholiques.

Le nouvel hôpital possèdera un amphithéâtre de 184 places à côté de la salle du conseil d’administration pour les formations, les exposés et les informations.

Le restaurant du personnel aura enfin 200 places et présentera une terrasse abritée par un mur végétalisé. Actuellement, les Hôpitaux privés de Metz assurent 1 800 repas par jour.

1 vote
par Groupe BLE Lorraine (IP:xxx.xx0.251.41) le 4 juillet 2012 a 18H19
Groupe BLE Lorraine, 101 articles (Rédacteur)

Le nouvel hôpital de Mercy aura une capacité de 519 lits et 65 places. Inscrit dans le Plan hôpital 2007, il est financé par l’emprunt à hauteur de 232 millions d’euros pour le CHR de Metz-Thionville. Le coût de construction de l’équipement s’élève à près de 300 millions d’euros. Il sera organisé autour de cinq pôles d’activités complémentaires : neuro-vasculaire, médecine-chirurgie digestive et urologie ; chirurgie tête-cou ; chirurgie plastique ; orthopédie et traumatologie ; hématologie, oncologie, pneumologie et médecine nucléaire, ainsi que médecine polyvalente et spécialités médicales.

Le nouvel hôpital de Mercy comprendra 16 salles d’opération, 5 salles d’endoscopie, 2 salles de coronarographie, 4 gamma-caméras, 3 accélérateurs de particules, 2 IRM, 2 scanners, 5 salles de radiologie conventionnelles, 5 salles d’échographie, 2 salles de mammographie, 16 lits de réanimation, 8 lits de soins continus, 15 lits de grands brûlés, 28 postes de dialyse, 350 places assises au nouveau self du personnel, 430 chariots pris en charge par le transport automatisé lourd, 3 800 points d’eau froide, 2 700 points d’eau chaude, 5 000 têtes de détection incendie, 8 600 points informatiques, 15 000 prises électriques alimentées par 3 postes haute tension, 5 900 prises électriques sans coupure alimentées par 3 ondulateurs et groupes électrogènes, 552 points de lavage des mains à robinets électroniques, 27 ascenseurs et monte-charges, 1 322 prises d’oxygène, ainsi que 1 100 prises d’air médicales.

Plus de 1 800 personnels paramédicaux, administratifs et techniques, 210 médecins et 40 internes travailleront dans ce nouvel hôpital. Avec la construction de l’hôpital femme-mère-enfant (voir : http://blogerslorrainsengages.unblo...), à côté, ce sont plus de 2 300 personnels, 260 médecins et 60 internes qui seront présents sur le site de Mercy.

Le grand principe de cet hôpital est de rendre l’accessibilité du patient la plus simple possible. Il a été conçu dans cette optique en trois zones géographiques : Nord, Centre et Sud. Le patient se présentera dans un seul lieu d’accueil dédié.

1 vote
par Groupe BLE Lorraine (IP:xxx.xx6.12.182) le 8 juillet 2012 a 17H20
Groupe BLE Lorraine, 101 articles (Rédacteur)

Des tortues du Nouvel Hôpital de Mercy

A l’instar des CHU de Strasbourg et de Dijon, l’hôpital de Mercy du CHR de Metz Thionville a été équipé de 12 tortues pour le transport du linge, des déchets, des repas, des médicaments et des archives. Ces robots à roulettes de 400 kg sont capables de surélever des chariots de 450 kg. Ils constituent ce que l’on appelle le Transport Automatisé Lourd (ATL). Ces tortues à trois roues, dont la vitesse peut atteindre 2,6 mètres par seconde en ligne droite, sont déployées au sous-sol et dans les étages de l’hôpital. Elles accèdent aux étages par des monte-charges dédiés. Elles sont guidées au sol par des aimants. Chaque tortue a une autonomie de huit heures en électricité et peut être rechargé dans l’une des 13 gares disposées dans les étages de Mercy et l’une des 5 gares principales situées au sous-sol. Les tortues communiquent avec les ascenseurs, les monte-charges, les portes automatiques, les portes coupe-feu, les tunnels de lavage et les autres équipements automatiques. Cela leur permet de se déplacer de manière autonome dans les bâtiments en fonction d’un planning journalier de livraisons virtuellement prédéfini par ordinateur. La circulation horizontale des flux dans les étages est assurée par des aides hôteliers et logistiques, un nouveau métier au sein de l’établissement messin.

1 vote
par Groupe BLE Lorraine (IP:xxx.xx0.109.4) le 19 août 2012 a 14H07
Groupe BLE Lorraine, 101 articles (Rédacteur)

Les naissances au Nouvel Hôpital de Metz à Mercy seront finalement enregistrées à Peltre, lieu d’implantation de la maternité.

1 vote
par Groupe BLE Lorraine (IP:xxx.xx3.131.249) le 31 août 2012 a 22H46
Groupe BLE Lorraine, 101 articles (Rédacteur)

Le chantier colossal du Nouvel Hôpital de Metz à Mercy a commencé en juin 2008. La construction seule de cet établissement qui comprend 3 069 pièces, 519 lits et 65 places a représenté un investissement de 182 millions d’euros HT. A l’intérieur, les chambres colorées sont équipées d’une salle de bains monobloc qui facilite le nettoyage, d’une climatisation réglable à volonté et de rideaux à lamelles modulables.

1 vote
par Groupe BLE Lorraine (IP:xxx.xx3.131.249) le 31 août 2012 a 23H01
Groupe BLE Lorraine, 101 articles (Rédacteur)

Le Centre Hospitalier Régional de Metz-Thionville emploie près de 6 100 personnes.

1 vote
par Groupe BLE Lorraine (IP:xxx.xx3.131.249) le 9 septembre 2012 a 21H54
Groupe BLE Lorraine, 101 articles (Rédacteur)

Des futurs bébés de Peltre

C’est finalement à Peltre que seront enregistrées les 3 000 naissances annuelles attendues à la maternité du nouvel hôpital de Mercy qui remplacera fin 2012 l’établissement historique de la colline Sainte-Croix à Metz (voir : http://blogerslorrainsengages.unblo...). La mention « né à Peltre » représente une charge de 300 000 euros par an pour cette commune de moins de 2 000 habitants qui ne dispose pas du personnel qualifié pour effectuer toutes les démarches. Il faut en effet accueillir les parents après la naissance, mais aussi délivrer des actes de naissance tout au long de la vie de l’enfant et procéder aux différentes modifications d’état civil (mariages, divorces, etc.). Pour chaque naissance, la commune a la charge du greffe pendant 100 ans. Or Peltre vote chaque année un budget de fonctionnement proche de 900 000 euros. La commune est par conséquent incapable d’assumer 300 000 euros de charge. Pensant que sa commune serait désignée pour l’enregistrement des naissances, le maire d’Ars-Laquenexy avait réussi à obtenir des financements de la communauté d’agglomération de Metz Métropole après trois ans de tractations politiciennes. Mais Peltre ne fait pas (encore) partie de Metz Métropole (voir : http://blogerslorrainsengages.unblo...). Une anticipation des conséquences et une meilleure préparation auraient sans doute permis de désamorcer en amont cette situation ubuesque. A moins que l’idée finale était de forcer l’intégration de Peltre à la communauté d’agglomération messine, voire à Metz… Toujours est-il que le « né à Metz » est malheureusement en voie de disparition à terme.

1 vote
par Groupe BLE Lorraine (IP:xxx.xx3.131.249) le 7 octobre 2012 a 14H58
Groupe BLE Lorraine, 101 articles (Rédacteur)

Construit sur le plateau de Lauvallières par les trois hôpitaux privés de Metz à but non lucratif, à savoir Saint André, Sainte Blandine et Belle-Isle, l’hôpital Robert Schuman disposera d’une superficie de 38 000 mètres carrés, de 402 lits et d’un parc. Sa signature architecturale, avec sa rue couverte aux ondulations physiologiques, évoque une colonne vertébrale. Les locaux d’hébergement et le plateau technique se répartissent de part et d’autre de cette rue lumineuse et colorée. Les bâtiments possèderont des terrasses végétalisées.

L’hôpital Robert Schuman représente un investissement de 87 millions d’euros.

A noter enfin que Sainte Blandine sera transformé en établissement à vocation gériatrique, tandis que Belle-Isle conservera sa vocation orthopédique. Seul Saint André disparaîtra du paysage en tant qu’hôpital.

1 vote
par Groupe BLE Lorraine (IP:xxx.xx3.131.249) le 26 octobre 2012 a 23H33
Groupe BLE Lorraine, 101 articles (Rédacteur)

Afin de doper son développement économique, Metz Métropole compte sur l’effet de levier du nouvel hôpital de Mercy. L’idée est de créer un véritable pôle de santé sur 43 hectares affecté aux entreprises sur le modèle des clusters. L’arrivée de Siemens et de Nexity, qui va construire sur le site deux bâtiments de 2 000 mètres chacun, pourrait préfigurer ce que sera à terme cet agrégat d’activités à dominante scientifique, médicale et paramédicale.

1 vote
par Groupe BLE Lorraine (IP:xxx.xx4.63.96) le 25 novembre 2012 a 14H22
Groupe BLE Lorraine, 101 articles (Rédacteur)

L’origine de Notre-Dame de Bon-Secours remonte à un don de Nicolas Rollin, chanoine de Saint-Thiébault, en 1691. Les locaux étaient alors situés le long de la Rue de Chambière. C’est en 1919 que l’hôpital Bonsecours déménagea en Nouvelle-Ville, avant de s’agrandir à partir de 1959 pour occuper une surface de 40 000 mètres carrés.

1 vote
par Groupe BLE Lorraine (IP:xxx.xx4.63.96) le 25 novembre 2012 a 14H34
Groupe BLE Lorraine, 101 articles (Rédacteur)

Depuis que l’hôpital de Mercy affiche complet, les usagers sont confrontés à des difficultés de stationnement parfois rocambolesques. Autour du château en cours de réhabilitation (voir : http://blogerslorrainsengages.unblo...), face au bâtiment flambant neuf du CHR, le stationnement sauvage est devenu monnaie courante à certaines heures de la journée. Patients, visiteurs, membres du personnel : au plus fort de l’activité, près de mille personnes convergent vers Mercy, à l’Est de Metz. Actuellement, un parking de 900 places, pour le moment gratuit, permet de contenir la situation en attendant l’arrivée de Mettis fin 2013. Ce dernier devrait faire diminuer le trafic automobile de 20 %. Le nombre de places de parking a été calibré en fonction de ce calcul. D’ici là, le parking de l’hôpital femme-mère-enfant (voir : http://blogerslorrainsengages.unblo...), d’une capacité de 350 places, sera opérationnel début 2013.

1 vote
par Groupe BLE Lorraine (IP:xxx.xx3.131.249) le 5 décembre 2012 a 19H35
Groupe BLE Lorraine, 101 articles (Rédacteur)

Le CHR de Metz-Thionville, établissement de référence sur le territoire Nord lorrain, comprend 8 sites répartis sur les bassins de Metz, de Thionville et d’Hayange. Il se situe au 17ème rang en termes d’activité au sein des 33 CHR-CHU en France.

La construction de l’hôpital de Mercy constitue une amélioration majeure dans la prise en charge sanitaire du bassin de population du Nord lorrain. La qualité et la sécurité de l’accueil sont au cœur de la conception du bâtiment en plots. Pour cette implantation, le CHR de Metz-Thionville a investi plus de 27 millions d’euros dans l’achat de nouveaux équipements lourds, en replacement ou en complément des équipements existants.

D’une capacité d’accueil de 766 lits et places, le site se répartit sur cinq niveaux sur une surface d’environ 100 000 mètres carrés.

Le plateau technique est situé au centre du bâtiment, en lien direct avec les réanimations, le service des brûlés et l’unité de soins intensifs de cardiologie. L’hôpital de Mercy est le seul établissement de Metz à disposer d’un plateau technique complet sur place.

1 vote
par Groupe BLE Lorraine (IP:xxx.xx3.131.249) le 27 février 2013 a 22H15
Groupe BLE Lorraine, 101 articles (Rédacteur)

Le service de radiothérapie de l’hôpital de Mercy tourne désormais à plein régime grâce à l’acquisition d’un troisième accélérateur de particules. Mis en service le 13 janvier 2013, celui-ci permet à l’établissement de poursuivre le traitement des patients en cas de problème ou quand l’un des appareils est en maintenance. Ce nouvel accélérateur de dernière génération a représenté un investissement de 2,1 millions d’euros. En 2012, le service de radiothérapie du Centre Hospitalier Régional a traité plus de 1 200 patients au cours de 21 000 séances.

1 vote
par Groupe BLE Lorraine (IP:xxx.xx4.113.24) le 1er mai 2013 a 13H27
Groupe BLE Lorraine, 101 articles (Rédacteur)

L’Hôpital de Mercy a signé un partenariat avec la galerie Faux Mouvement, afin de faire entrer l’art contemporain dans l’établissement. C’est ainsi que les patients peuvent tomber nez-à-nez dans les couloirs avec une troupe de nains de jardins. Ce sont les Nains firmiers d’un artiste qui se fait appeler le Dr Courbe.

0 vote
par Groupe BLE Lorraine (IP:xxx.xx4.113.24) le 1er mai 2013 a 13H29
Groupe BLE Lorraine, 101 articles (Rédacteur)

80 % des chambres de l’Hôpital de Mercy sont individuelles. 96 % d’entre elles le sont à l’Hôpital Femme-Mère-Enfant (voir : http://blogerslorrainsengages.unblo...). La plupart des chambres donne sur une belle vue. Chaque patient dispose d’un écran personnel monté sur un bras articulé. Il s’agit du nouveau terminal multimédia qui permet de passer de la télévision à la radio, des livres audio aux informations sur l’hôpital ou encore de naviguer sur internet.