Accueil du site
> Médicaments & Soins > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Norvège : Les patients d’hôpitaux d’une région entière privés de taxi
Norvège : Les patients d'hôpitaux d'une région entière privés de taxi
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
28 février 2012
Auteur de l'article
Henri de Miebenthal, 476 articles (Kinésithérapeute)

Henri de Miebenthal

Kinésithérapeute
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
476
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Norvège : Les patients d’hôpitaux d’une région entière privés de taxi

Norvège : Les patients d'hôpitaux d'une région entière privés de taxi

Un appel d’offre a été lancé, mais en vain : Dans le comté de Møre og Romsdal, une région au centre de la Norvège bordant l’océan, aucune compagnie de taxis ne veut conduire les patients dépendant de structures médicales. Les propositions émanant de l’instance régionale de santé, qui devaient déboucher sur un accord avec les compagnies de taxis, ont en effet été jugées « inintéressantes » par ces dernières.

Une grande incertitude règne à l’actuelle sur le sort réservé au transport des patients des différentes structures de santé, tels que les hôpitaux, dans une des régions de la Norvège, le Møre og Romsdal, qui compte 260 000 habitants (sur une population totale de cinq millions d’habitants en Norvège). Les taxis, normalement dévolus au transport de cette catégorie de personnes au terme d’accords passés avec les autorités de santé, semblent cette fois rechigner. En clair, la date limite pour répondre à l’appel d’offre adressées aux différentes compagnies de taxis et visant le transport des patients est passée, et personne ne s’est manifesté. L’accord conclu par le passé reste en vigueur jusqu’à l’été, mais l’inquiétude gagne cependant les hôpitaux.

Harald Tor Haukaas, responsable de la communication auprès de la fédération de santé Helse Midt Norge, le reconnaît : « C’est une situation que nous n’avions pas prévu. Il nous reste la possibilité d’entamer des négociations avec d’autres partenaires potentiels ou bien de proposer un nouvel appel d’offre ». De son côté, Steinar Nilsen, directeur général de la société Nordvest Taxi, reconnaît avoir écarté les propositions formulées : « Les conditions énumérées par Helse Midt Norge nous ont paru inacceptables, et les restrictions auxquelles nous devions nous soumettre ne nous auraient pas permis de conduire les patients dans de bonnes conditions. Il n’est déjà plus rentable aujourd’hui d’être chauffeur de taxi ».

Source de la photo : tk.no
 

Inscrivez-vous à la newsletter !
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mots-clés :
Santé Hôpital Norvège