Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
N’oubliez pas votre brosse à dents !
N'oubliez pas votre brosse à dents !
note des lecteurs
date et réactions
17 octobre 2012
Auteur de l'article
Heidi, 5 articles (Infirmière)

Heidi

Infirmière
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
5
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

N’oubliez pas votre brosse à dents !

N'oubliez pas votre brosse à dents !

L’autre soir, je m’occupais d’un jeune accidenté, alité depuis 5 jours. Il était conscient, gêné par des fractures de côtes et une fracture de la clavicule.

C’était le deuxième soir que je m’occupais de lui. Le premier, il avait dû aller au bloc opératoire pour une brochoscopie, il était revenu tard et était un peu algique et "dans les choux".

Ce deuxième soir, il était détendu, souriant. On a bavardé un peu, il m’a demandé à boire... puis, après l’avoir réinstallé, rafraîchi, je lui propose de se laver les dents.

Il me regarde et me dit "Ah oui, ce serait bien ! du reste, ça fait quelques jours que je ne l’ai pas fait !"

Et là, je me suis sentie honteuse de ne pas l’avoir proposé la veille, un peu gênée de me rendre compte que ce soin si simple était souvent oublié pour nos patients, alors qu’il a une importance non négligeable...

Quand on s'occupe d'un patient intubé, c'est souvent aux 4 heures que nous allons faire des soins de bouche (1x/horaire : lavage de dents et du tube, avec dentifrice et brosse à dents, puis aux 4h : rinçage de bouche avec un produit doux et désinfectant, en passant sur la langue aussi... ). Mais une fois qu'ils sont extubés, ou lorsque nous recevons des patients peu dépendants, j'ai remarqué que c'était un soin souvent oublié... la preuve avec mon exemple plus haut !

 

Pourquoi est-ce un soin important ?

La plaque dentaire ou « plaque bactérienne » est un dépôt blanchâtre, souvent peu visible, qui adhère aux dents et aux prothèses. La plaque est constituée essentiellement de bactéries et de produits de leur métabolisme, ainsi que de restes alimentaires, qui forment un substrat dense (appelé aussi biofilm).
La plaque dentaire est doublement dangereuse :
– elle provoque des caries, les bactéries de la plaque pouvant transformer les sucres alimentaires en acides ;
– elle provoque des inflammations des gencives et peut aller jusqu’à résorber l’os autour des dents grâce aux toxines libérées par les bactéries de la plaque. (1)

mauvaise-hygiene-dentaire.jpg

L’hygiène bucco-dentaire est donc non seulement importante pour le maintien de la santé des dents et gencives, elle prévient aussi l’apparition de certaines maladies. Si l’on ne soigne pas les caries et la parodontite, des foyers d’infection chronique peuvent se former, à l’extrémité des racines et dans le sillon des gencives. Par la circulation sanguine, des bactéries peuvent ensuite être transportées de ces foyers d’infection vers divers organes (coeur et articulations), provoquant des maladies graves (par exemple l’endocardite et le rhumatisme articulaire aigu).
Les microorganismes du parodonte peuvent provoquer des affections aigues (pneumonie), voire des maladies chroniques des poumons en passant par les voies respiratoires. (1)

Nous avons des patients fragilisés, qui ne sont pas dans leur milieu habituel. Ce jeune homme, en bonne santé habituelle, en est un exemple concret : alité, algique, ne supportant pas la position demi-assise qui aide à la déglutition et à l'expansion pulmonaire, et atteint d'un problème respiratoire dû à son accident : le risque qu'il développe une pneumonie n'est pas négligeable, autant mettre toutes les chances de son côté !

Et concrètement, comment "bien" (se) brosser les dents ?

Les dents devraient être brossées, sans pression exagérée, après chaque repas ou au moins deux fois par jour.


Patients capables de se brosser les dents :

On ne devrait pas imposer une technique de nettoyage totalement nouvelle aux patients capables de se brosser les dents. Il suffit le plus souvent de corriger des mauvaises habitudes, comme par exemple les mouvements horizontaux. Le brossage se fait par de petits mouvements circulaires ou de haut en bas (les poils de la brosse à dents perpendiculaires à la surface des dents et de la gencive).

 

hygiene6.gif


Patients incapables de se brosser les dents :

Nettoyer les faces externes comme indiqué plus haut. Pour les faces internes, la brosse à dents doit nettoyer individuellement chaque dent. Le manche de la brosse à dents doit être dirigé complètement vers le haut ou vers le bas.

Chez un patient qui ne peut ou ne veut pas ouvrir la bouche, la technique open-wide est un bon moyen. Une autre technique consiste à mettre le pouce dans le vestibule de la mandibule et appuyer vers le bas.

 

owdcollage_1007_large.jpg


Si l’on ne peut pas brosser les dents du tout :
Une fois par jour, appliquer avec le doigt ou un « dental swab » (bâtonnet ouaté pour l’hygiène bucco-dentaire) du gel de chlorhexidine sur les deux faces (faces vestibulaires et linguales) ; il est aussi possible d’utiliser un spray de chlorhexidine.

 

Pour les patients porteurs de prothèses dentaires :

là aussi, au moins une fois par jour, il faut nettoyer la prothèse. Si possible, la rincer après chaque repas. (1)

 

Bref, c'est un soin simple, pas cher, peu compliqué (enfin, ça dépend du patient !) et qui n'est pas à négliger...

Infirmière Heidi
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mots-clés :
Dents