Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Mes premiers e-médecins
Mes premiers e-médecins
note des lecteurs
date et réactions
23 février 2012 | 3 commentaires
Auteur de l'article
Catherine Cerisey , 45 articles (Rédacteur)

Catherine Cerisey

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
45
nombre de commentaires
6
nombre de votes
2

Mes premiers e-médecins

Mes premiers e-médecins

Pourquoi ce titre ? Et bien en réponse au très joli post intitulé “ma première e-patiente” du Docteur Jean-Marie Vailloud, alias Grange Blanche, blogueur et twittos extrêmement connu dans le milieu des médecins 2.0, encore bien trop rares sur le net. Ce jeune médecin a reçu récemment et pour la première fois (!), un spécimen de e-patiente. Il nous fait un long rapport de sa consultation hautement applaudi par ses pairs.

Ce billet, je dois l’avouer, m’a séduite dans un premier temps. Enfin un médecin (si, si) qui écoute et entend son patient et son désir de connaître et comprendre sa pathologie au delà de ses propres explications. Enfin un médecin qui ose parler de ce rapport paternaliste désormais obsolète qui régissait jusqu’alors les rapports médecins/patients. Un médecin qui accepte le changement de la donne en grande partie du à la révolution internet. Un médecin qui va jusqu’à applaudir ce qu’il appelle à mon avis de manière erronée mais j’y reviendrai, “la quête d’indépendance” des patients. Mais à la réflexion, cet article largement retweeté et plébiscité par la communauté santé 2.0 me dérange au plus haut point et pointe du doigt une nouvelle fois le fossé qui existe entre le corps médical et les malades.

En effet, ce médecin présent sur la toile en tant que blogueur depuis fin 2008, auteur de 4730 tweets, ce qui n’est pas rien, découvre seulement en février 2012 l’existence des e-patients ! Et c’est au travers d’une charmante Mamie qui lui confesse sa quête sur internet d’un appareil d’auto-mesure en rapport avec sa pathologie. Le Docteur Vailloud, dubitatif dans un premier temps finit par trouver l’idée géniale ! Il lui aura donc fallu presque 4 ans à lui, médecin 2.0, geek de la première heure, pour ouvrir les yeux et s’apercevoir que les malades ont, eux aussi accès à internet, et s’en servent pour autre chose qu’acheter leurs escarpins sur sarenza.com. Et au bout de ces longues années, au contact de ce specimen il est encore sceptique avant de céder à l’évidence : cette femme a bien fait. Oui, c’est un fait, le e-patient existe, vous l’avez enfin rencontré et il n’est pas aussi bête et pataud que vous avez pu le croire !!!! D’ailleurs une question me taraude : vous devez avoir une dizaine de patients par jour au bas mot, comment se fait-il que vous n’ayez pas croiser le chemin d’un de ces rares cas de e-patient dans votre clientèle ? Auraient-ils tous eu peur de vous en parler ? Avouez que 4 ans c’est un peu long pour se rendre compte d’une réalité que beaucoup ont déjà comprise.

D’autre part, on peut lire dans l’article : “Certains patients veulent chercher des informations, voire des prises en charge, par eux-même, sans passer par leurs professionnels de santé. Parfois, nous nous conduisons a contrario en parents sur-protecteurs en interdisant à nos patients d’aller explorer le vaste monde par eux-mêmes, ou, ce qui revient au même, en leur faisant peur. Et eux se conduisent en gamins qui ont fait l’école buissonnière ou une connerie et n’osent pas le dire. J’emploie cette analogie parents/médecins et enfants/patients à dessein car bien que je m’y sois toujours opposé, c’est exactement ça. Et chacun joue parfaitement son rôle, même à son corps défendant…. “Et plus loin :  “ Nous devons conseiller nos patients, pas leur ordonner, leur montrer les pièges, pas les faire disparaître, leur donner des outils, pas les produits finis, voire, niveau supérieur, les responsabiliser en stimulant leur désir d’indépendance”.

Vous croyez donc si je vous suis bien, que le patient, adulte je vous le rappelle, a besoin de vos conseils et de votre stimulation pour acquérir, à l’instar d’un adolescent boutonneux, son indépendance vis à vis de son père euh pardon… médecin. N’est-ce pas encore des propos qui rappellent fortement le rapport paternaliste que vous décriez plus haut ?

Cher Docteur, d’après vous, les e-patients ne seraient donc pas capables par eux-même de déjouer les pièges de cette horrible toile d’araignée qu’est le web. Le patient va forcément se perdre dans les méandres des sites de santé qui foisonnent sur le net… et donc c’est grâce à vous et à vos judicieux conseils qu’il retrouvera son chemin ?

Soyons honnêtes : leur conseillerez-vous des blogs de patients comme le mien ou des forums dans lesquels ils puisent des infos précieuses qui, même si elles n’ont pas valeur scientifique, nous aident à vivre notre pathologie au quotidien. Parce que, je vous le rappelle, une consultation dure au mieux une heure (et je suis volontairement large) ; il se passe parfois des semaines entre deux rendez-vous … Pourtant le malade vit sa pathologie, sa peur, ses effets secondaires … 24h/24, 7 jours /7 et vous n’êtes pas toujours là pour nous apporter les réponses dont nous avons besoin et que nous trouvons dans les nombreuses communautés ou sites que nous visitons. Ces réponses que vous n’avez peut être même pas !

En conclusion il me semble que l’éducation que vous désirez nous prodiguer relève encore d’un sentiment de toute puissance commune à tant de vos pairs, dont vous paraissez vous désolidariser parce que, vous en convenez, cette vision est complètement dépassée. Mais si vous semblez être un médecin ouvert, certainement hautement compétent et qui plus est véritablement 2.0, vous êtes, si je peux me permettre, en retard de quelques trains !

J’ai bien sûr tweeté ce post mais en mettant un petit mot à destination de ce médecin afin d’engager la conversation. Et bien rien, nada ! Monsieur ne s’abaisse pas à répondre à un patient tout “e” soit-il ! La théorie – conversons avec le e-patient- est belle mais de là à passer à la pratique !

Et ça me permet de rebondir pour finir ce long article sur cette petite communauté de médecins 2.0 –, qui se moquent à longueur de tweets de leurs patients. Sous le hashtag #PPCS (première phrase de consultation) on peut lire les perles que ces pauvres praticiens entendent tout au long de leur journée. Quelques exemples :

Il y a quelques jours ils ont inauguré un autre hashtag MMB (merci ma bouche) qui est tout aussi édifiant :

Doit-on, et je parle aussi au Dr Lucas vice president du CNOM (Conseil de l’ordre des médecins), autoriser les blagues de potaches, dignes des salles de garde, dans un réseau social vu et lu de tous ? Et ce même s’ils se cachent sous des pseudos et un anonymat relatif (cf Grange blanche don’t j’ai trouvé l’identité en trois clics sur son blog) ! N’y a-t-il pas meilleure utilisation d’internet pour ces jeunes médecins ? Doit-on les laisser se moquer ouvertement de leurs patients avec des blagues plus que limites sans rien dire ! Je tiens quand meme à préciser qu’à l’instar de ma tentative avec Grange Blanche, j’ai essayé à plusieurs reprises de rentrer en contact avec eux sans succès. Ils nous ignorent superbement et restent dans un monde clos peuplé de haschtags idiots et méprisants !

Alors oui, je suis définitivement pour que les médecins viennent rejoindre leurs patients sur la toile. Je suis pour qu’ils puissent s’y retrouver pour discuter, échanger et s’apprendre mutuellement des choses. Je suis pour qu’ils prolongent au delà du net ce partenariat essentiel pour tous dans une absolue consideration de l’intelligence et du libre arbitre de chacun. Heureusement que ces médecins cités plus hauts, ne sont pas mes premiers e-médecins comme je l’ai dit de manière provocatrice dans mon titre, la déception aurait été rude…. Alors Mesdames et Messieurs les e-médecins, changez d’attitude vis à vis de nous, ouvrez vos yeux sur la nouvelle réalité, répondez-nous, osez vous mélanger et descendre de votre piédestal qui devient très instable ! Parce qu’en tout cas, croyez- moi, si les e-médecins ne viennent pas aux e-patients, ce sont les e-patients qui viendront à eux !

Catherine Cerisey
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Commentaires
0 vote
par Jacques Lucas. (IP:xxx.xx3.53.62) le 23 février 2012 a 17H27
Jacques Lucas. (Visiteur)

J’ai déjà repondu hier sur Twitter à ce billet de Catherine Cerisay. Les éléments préconisés par l’Ordre national des médecins se trouvent dans une lecture attentive de sa dernière publication : Déontologie médicale sur le web. http://www.conseil-national.medecin... Sue le sujet plus précis de ce post, un humour chaleureux tant de la part des e-médecins que des e-patients peut faire partie des échanges publics dès lors que ces échanges se proposent de renforcer les relations humaines entre eux, fussent-elles contradictoires. La réaction de Catherine Cerisay se comprend parfaitement. Elle n’est cependant pas directement corrélée à l’objet principal de son billet concernant le blog Grange blanche, ou le docteur Jean Marie Vailloud fait preuve au contraire d’une empathie certaine et d’une ouverture vers le 2.0. Je suis d’ailleurs certain que Catherine Cerisay, que je tiens personnellment en grande estime, partagerait cette opinion, bien que je ne sois pas qualifié pour m’exprimer à sa place

0 vote
par Catherine Cerisey (IP:xxx.xx4.228.248) le 23 février 2012 a 17H39
Catherine Cerisey , 45 articles (Rédacteur)

Bonjour,

Merci Jacques,

Oui effectivement, vous avez raison et suite à notre conversation, j’ai notifié cette "erreur" dans un de mes commentaires sur le blog afin qu’il n’y ait pas confusion :). A très vite sur la toile ou IRL cher Docteur

Catherine

0 vote
par Catherine Cerisey (IP:xxx.xx4.228.248) le 24 février 2012 a 11H42
Catherine Cerisey , 45 articles (Rédacteur)

Mon commentaire sur le blog : Pour recentrer les choses, je précise à nouveau que j’ai trouvé le billet de Jean-Marie très positif sur le fond et présentant une démarche qui incontestablement va dans le bon sens. L’objet de mon post était uniquement l’aspect tardif de sa découverte, compte tenu de l’existence de e-patients depuis de nombreuses années et sa présence très précoce sur le net. Ma déception portait également sur son silence malgré les appels du pied que je lui ai fait via twitter.

En revanche l’utilisation des TICs par une minorité de médecins pour se moquer ouvertement de leurs patients me parait sortir des clous et être déontologiquement plus que border line. Je n’aurais pas du lier les deux dans un seul article qui laisse à penser que Grange Blanche en fait partie, ce qui n’est, à ma connaissance, pas le cas. Pour le coup, nous assistons effectivement à deux façons de considérer les patients diamétralement opposées, l’une résolument tournée vers l’avenir et l’autre restant ancrée dans un passé complètement obsolète …

Il n’est pas question d’opposer les e-médecins aux e-patients, mais, comme je le dis dans ma conclusion de les amener à travailler de concert dans un réel partenariat. Il n’est pas non plus dans mon intention de remettre en cause le savoir immense des médecins acquis après de longues années d’étude et l’énorme difficulté et pénibilité de leur tâche. Comme toi Giovanna, je pense que les patients ne cherchent pas, pour la plupart, une information scientifique qui serait susceptible de remettre en cause celle des médecins, mais bien une information globale qui leur permettra de mieux comprendre et appréhender leur maladie.

Je suis désolée que ce post ait généré de tels propos, qui j’espère ont dépassé la pensée de certains. Ce n’était pas le but. Je voulais simplement amener le débat sur un sujet qui me préoccupe beaucoup et qui nous concerne tous.

Je pense que nous avançons à tous petits pas … disons que la fougue de la jeunesse (:)) m’a conduit à pousser un cri afin que les choses bougent plus vite. J’ai semble-t-il été entendue pas toujours de la manière dont je l’aurais souhaité mais au moins la discussion s’est engagée … Ce qui n’était pas forcément le cas auparavant. Je reste extrêmement positive pour l’avenir .

D’autre part, de nombreux échanges sur le blog qui me semblent intéressants à consulter aussi : http://catherinecerisey.wordpress.c...

très bonne journée à tous