Accueil du site
> Médicaments & Soins > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Médicaments mal conditionnés : Les enquêteurs en route pour l’usine Teva
Médicaments mal conditionnés : Les enquêteurs en route pour l'usine Teva
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
10 juin 2013
Auteur de l'article
Patrick Rollo, 495 articles (Rédacteur)

Patrick Rollo

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
495
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Médicaments mal conditionnés : Les enquêteurs en route pour l’usine Teva

Médicaments mal conditionnés : Les enquêteurs en route pour l'usine Teva

L’Agence nationale du médicaments (ANSM) devrait procéder à une inspection, en ce lundi 10 juin, sur le site de l’usine Teva de Sens, dans l’Yonne. Cette mesure intervient suite au décès d’un homme de 91 ans à son domicile de Marseille, le 8 juin dernier, des suites d’un œdème pulmonaire aigu. Une enquête judiciaire a été ouverte, et la police soupçonne que le décès soit causé par une erreur de médicaments, mal conditionnés. Selon le procureur de la République, « la non prise du Furosémide Teva 40 mg peut être à l’origine de l’œdème pulmonaire aigu ».

Evelyne Falip, directrice de l’évaluation et de la surveillance du risque à l’ANSM, a réagi suite au départ programmé de plusieurs inspecteurs de l’agence qui devraient se rendre dans la journée sur le site de l’usine Teva de Sens.
 
L’intéressée, qui s’exprimait au nom de l’agence, a indiqué que « nous attendons surtout les résultats de cette inspection pour comprendre comment une pareille erreur, qui reste fort heureusement exceptionnelle, a pu intervenir  ».
 
Au domicile de Sylvain Pascuali, un nonagénaire décédé le 8 juin dernier, les enquêteurs avaient retrouvé un médicament générique du laboratoire Teva dont une boite entamée provenant d’un lot mal conditionné et pouvant contenir à la place un somnifère.
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté