Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Mediator : Servier, bouc-émissaire idéal des grands labos ?
Mediator : Servier, bouc-émissaire idéal des grands labos ?
note des lecteurs
date et réactions
25 janvier 2011 | 13 commentaires
Auteur de l'article
enjolras, 1 article (Rédacteur)

enjolras

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
1
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Mediator : Servier, bouc-émissaire idéal des grands labos ?

Mediator : Servier, bouc-émissaire idéal des grands labos ?

A qui profite le crime ? Personne ne semble se poser cette question élémentaire à l’heure de la chasse à l’homme contre le laboratoire Servier et le Mediator... Servier, un laboratoire indépendant qui suscite bien des convoitises parmi les géants du secteur.

L'esprit critique n'est pas le fort du manège médiatique dans lequel nous vivons... Le Mediator a été une fois pour toute catalogué comme "le médicament qui tue" et les laboratoires Servier comme les méchants parfaits.

N'y revenons pas... Et tant pis si des études contradictoires remettent en cause la mortalité du Mediator... Tant pis si les autorités publiques qui distribuent les mauvais points ont été complices pendant des années d'un système pharmaceutique pourri jusqu'à la moelle...

Les médias se sont trouvés une victime expiatoire et on ne va pas aller chercher plus loin... En tout cas le commun des mortels...

Peut être ai-je l'esprit un peu tordu, mais qui bénéficiera finalement des "petits tracas" de Servier ? Ses concurrents pardi, au premier rang desquels les laboratoires anglo-saxons et allemands.

De là à penser que certaines âmes mal intentionnées aient pu avoir l'idée de faire un croc-en-jambe au laboratoire français, il n'y a qu'un pas...

Il ne faut pas se leurrer, Servier est certes un grand groupe vu du monde réel, mais c'est un nain comparé aux géants du secteur... et à l'heure de la sacro-sainte concentration libérale, le laboratoire familial pourrait aiguiser des appetits.

A condition bien sûr de faire chuter sa valeur par un petit scandale de santé publique... Parce qu'une fois qu'on lit entre les lignes des journaux, il est évident que les moeurs de Servier sont celles de l'ensemble du monde pharmaceutique.

Tout le monde se dédouane aujourd'hui de ses fautes sur le Mediator, mais in fine c'est le système dans son ensemble qui favorise les collusions scandaleuses.

Les laboratoires sont prêts à tout pour vendre leur camelotte, les médecins eux aussi sont responsables : ils ont prescrit un anti-diabétique comme un vulgaire coupe-faim, sans parler de nous consommateurs-junkies de médocs...

Mediator a-t-il vraiment tué des milliers de personnes comme on veut nous le faire croire ? Difficile à savoir, et le contexte actuel d'inquisition n'aide pas la recherche de vérité...

En revanche, on peut être certain que le scandale aurait été étouffé si Bayer, Pfizer, ou quelque autre nom ronflant de la pharmacie avaient été impliqués...

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Commentaires
4 votes
par niceday (IP:xxx.xx4.146.144) le 25 janvier 2011 a 10H20
niceday (Visiteur)

" En revanche, on peut être certain que le scandale aurait été étouffé si Bayer, Pfizer, ou quelque autre nom ronflant de la pharmacie avaient été impliqués... "

vous vous ètes relu avant de publier cela ?

1 vote
(IP:xxx.xx1.163.12) le 25 janvier 2011 a 23H11
 (Visiteur)

rappelez nous combien de morts nous annoncait la presse, les télévisions et les radio il y a 1 an pour la grippe H1N1 : 10 000 ? 20 000 ? 30 000 ?, pour finalement 50, 100 ?? lisez cet article : http://www.cardiologie-francophone.... et les commentaires des cardiologues...

5 votes
par anonimous medica (IP:xxx.xx1.81.92) le 25 janvier 2011 a 10H31
anonimous medica (Visiteur)

Ce genre d’article s’appelle allumer des contre-feux, victimiser le "présumé" coupable... technique bien rodée et qui a fait ses preuves. On sème le doute, la théorie du complot orchestrée par des pouvoirs occultes ca marche pas mal aussi....

1 vote
par rouxel (IP:xxx.xx8.120.197) le 25 janvier 2011 a 10H50
rouxel (Visiteur)

Et bien dit donc ! Le service promotionnel de Servier doit être occupé comme celui de Guerlain. D’ après Philippe Even, Servier n’ a jamais rien produit d’ autre que de la poudre de perlinpinpin, des charlatans et dangereux en plus. http://www.dailymotion.com/video/xg...

5 votes
par Pierrot (IP:xxx.xx6.53.137) le 25 janvier 2011 a 10H59
Pierrot (Visiteur)

Il n’y a pas "de chasse à l’homme" dans le scandale du Médiator.

Le rapport de l’IGAS est très clair : le laboratoire Servier a trompé les autorités sanitaires en positionnant le Médiator comme un adjuvant du diabète (par ailleurs inefficace) au lieu d’un amphétamine coupe faim comme l’isoméride interdit en 1997 partout dans le Monde. Il a masqué que le Médiator et l’Isoméride avaient le même métabolite très toxique. Il a refusé d’instruire des investigations à la suite de très nombreuses alertes en france, Suisse, Italie, Espagne...

Servier préfère soigner les relations publiques (ministres, président de la République ...) payé les experts de l’AFSAAPS, congrès inutiles, voyages, cadeaux ...donnant lieu à d’innombabres confits d’intérêt, au lieu de soigner les patients !

Même les autres laboratoires de l’industrie pharmaceutique sont ecoeurés par les pratiques de Servier.

O ne devrait pas se poser la question :"à qui profite le crime ?" mais plutôt : comment faire pour rendre transparente et indpendante l’AFSAAPS afin de se prémunir contre de nouveaux scandales sanitaires.

0 vote
par Jean_marie (IP:xxx.xx8.106.251) le 29 janvier 2011 a 03H05
Jean_marie (Visiteur)

les autres labos sont écoeurés ? et Merck ? tellemnt condamné 4.5 milliards aux usa et autant en australie pour mensonges à propos de vioxx, qui n’ose même plus afficher son nom dans aventis pasteur MSD qu’avec un M alors qu’il possède 50% des actions ce qui fait même dire à la presse que Gardasil est d’aventis pasteur msd alors que c’est merck qui le produit !!!

Quand à dire que toutes les associations de santé émargent au budget des labos ! pas toutes, la LNPLV ne touche un centime de personne d’autres que de ses adhérents, voir le site infovaccin.fr

2 votes
par niceday (IP:xxx.xx4.146.244) le 25 janvier 2011 a 11H15
niceday (Visiteur)

sale ambiance au café chez Servier ... enjolras ?

0 vote
par GeeLee (IP:xxx.xx6.105.239) le 25 janvier 2011 a 13H07
GeeLee (Visiteur)

Vous avez raison, on s’attarde trop à la recherche d’un coupable : Excepté si on espère être indemnisé, l’identification du coupable ne nous intéresse pas.

Ce qui nous intéresse c’est de corriger le système pour que ces situations ne se reproduisent pas. On n’en prend pas le chemin.

Xavier Bertrand reconnaît "une part de responsabilité" dans les méfaits du Médiator. On peut trouver une multitude de "parts de responsabilité", qui ne sont des miettes de responsabilité qui n’inquiètent personne... Ce que nous voulons, c’est connaître le nom de la personne qui va 10 ans en prison lors du prochain scandale et nous assurer que cette personne a les moyens de sa mission, une mission d’éradication des médicaments inutiles ou dangereux, et de statistique fiable sur ceux que cette personne décide d’accepter ou maintenir sur le marché.

Nos commissions, agences, ministères, hautes autorités, etc. ne sont que des machins destinés à diluer la responsabilité, et en cela, ils fonctionnent très bien. Mais nous n’avons pas besoin de ca, et nous n’avons pas besoin de responsables a posteriori. Nous avons besoin de responsables a priori et formellement et physiquement identifiés, aujourd’hui pour demain, et nous avons besoin de leur coller un contradicteur qui lui, sera responsable des morts pour cause de non mise sur le marché...

2 votes
par nicoflap (IP:xxx.xx9.51.150) le 25 janvier 2011 a 13H19
nicoflap (Visiteur)

Article proche du comique mais manquant clairement de réflexions.

D’après vous pourquoi les autres labos se détachent de servier ? tout simplement car "grace" à servier les associations de patients et de consommateurs ont enfin peut être la possibilité d’obtenir une certaine exclusion des industries du médicament des process publics de gestion du médicament. Et là c’est énormément d’argent en moins pour les labos car on risque enfin dexclure des medocs qui ne servent à rien ou qui n’apporte pas bcp mieux que l’existant en étant pourtant bcp plus cher.

1 vote
par nicoflap (IP:xxx.xx9.51.150) le 25 janvier 2011 a 13H21
nicoflap (Visiteur)

ah et pour compléter sur le pseudo patient junkie, va falloir que certains médecins arrêtent de se gacher derrière ça, l’UFC que choisir a démontrer qu’une des sources du pb de la prescription vient des médecins eux-mêmes qui prescrivent des antibio même quand il n’y en a pas besoin.

2 votes
par Eric - Pharmacien (IP:xxx.xx3.241.163) le 25 janvier 2011 a 13H21
Eric - Pharmacien (Visiteur)

Enfin un article avec une personne qui réfléchie avant de suivre la meute médiatique. Dire que l’auteur de l’article est vendu à Servier est assez minable (pour anonimous medica, rouxel et niceday)

L’étude de la CNAM comporte des biais méthodologiques majeurs. Même si le système de pharmacovigilance n’est pas optimum, il est impensable que 500 à 2000 morts soient passés au travers, d’autant plus que les autres pays où a été commercialisé le Médiator possèdent également des systèmes de pharmacovigilance qui n’ont rien détectés de majeur. Le laboratoire MSD a eu plus de 40000 morts aux USA avec le VIOXX, combien de morts en France ? Pourtant MSD a aussi caché des informations Pourquoi il n’a pas eu de campagne médiatique contre lui ? Il y a chaque année environ 10000 morts en France à cause des effets iatrogènes. Chaque médicament efficace est dangereux, tous les Pharmaciens ou médecins savent cela. Pourquoi le rapport de l’IGAS, qui serait selon certains si parfait, attaque une partie qu’il n’a pas entendu (SERVIER) alors qu’il s’agissait avant tout d’une enquête sur les l’administration ? Pourquoi n’attaque-t-il que l’AFSSAPS, créée en 1993 et non pas le Ministère de la Santé qui a donné l’AMM et qui était en charge du contrôle de la santé jusqu’en 1993. Pourquoi entre 1974, date de l’AMM et 1993 il n’y aurait eu aucun cas de pharmacovigilance si le MEDIATOR était si mauvais ? (après certains diront que l’AFSSAPS n’a pas fait son travail). Pourquoi la commission d’enquête parlementaire a mis à sa tête le député qui est contre SERVIER et qui a fait sortir l’affaire ? Veut-on la vérité ou un bouc émissaire ? Pour ceux qui s’étonnent qu’une molécule soit "positionnée" sur un versant pharmacologique plutôt qu’un autre qu’ils se renseignent. C’est une pratique courante, tous les laboratoires font cela. Quand on connait le développement d’un médicament c’est logique (exemples Viagra ou Minoxidil, ......) Oui il est clair que SERVIER a été attaqué car il dérange, qu’il est de droite, à Neuilly, que son PDG a reçu des mains de Sarkozy une distinction, que son PDG est vieux et qu’il est une proie pour d’autres laboratoires (car il est très bien implanté à l’étranger). (Personnellement je précise que je ne suis en aucun cas UMP mais plutôt de centre gauche). Contrairement à l’auteur de l’article je pense qu’il est une proie pour un grand laboratoire Français (S....) et non pas pour des laboratoires étrangers. Le deal sera que SERVIER soit vendu à S..... à qui il confortera son leadership en France et son implantation à l’étranger, et il sera absout.

2 votes
par Eric - Pharmacien (IP:xxx.xx3.241.163) le 25 janvier 2011 a 13H30
Eric - Pharmacien (Visiteur)

Pour Nicoflap.

Il serait utile que vous vous renseigner pour savoir qui finance les associations de Patients.......... Vous auriez de bien belles (ou plutôt mauvaises...) surprises.... Désolé de vous retirer vos illusions....

2 votes
par Robichon OLIVIER (IP:xxx.xx0.132.211) le 26 janvier 2011 a 06H35
Robichon OLIVIER (Visiteur)

Pensez vous sincérement que les associations attendent avec impatience l’exclusion que vous evoquez ? Il n’y a pas une association qui ne tire de cette industrie au moins 50% de ses frais de fonctionnement. Regardez les 10 dernières campagnes lancés par un industriel de ce secteur : qu’il s’agisse de SANOFI, pour le diabète, PFIZER pour la cardio, ASTRAZENECA dans la cardio encore, ... les logos des associations de patients et ceux des sociétés savantes correspondantes figurent aux cotés du logo de l’entreprise. Et si vous pensez que ces associations apposent leurs "marques" gratuitement, j’ai peu que vous soyez déçu ... Une association nationale sur une pathologie d’importance peut demander (et c’est elle qui le fait, ... l’industrie ne serait probablement pas contre une présence gracieuse) à récupérer de 40 à 50 000 euros. S’il est souhaitable de limiter fortement la présence des labos dans ce secteur, encore faudra t-il sortir le chéquier si l’on ne veut pas voir disparaître une asso sur 2 et 2 sociétés savantes sur 3 Et ce qui est vrai dans l’univers des asso l’est aussi dans la formation des médecins notamment des KOL (Key Opinion Leader) ... Si les labos n’ont plus, comme c’est souhaitable la possibilité de faire ce qu’il veulent, expliquez moi où un chef de service de Rouen ou de Colmar ira chercher les 12000 euros nécessaires pour particper au congrés de l’AHA (American Heart Association) à San Francisco (sans aucune après midi de golf ou de massage, je vous l’assure...) ou celui de l’Association Européenne des Diabétologues à Stockolm. Ce n’est probablement pas en restant dans leur hôpital que ces praticiens français pourront devenir des chercheurs de référence... Tout le monde s’emballe très vite dans cette histoire.