Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Médecins : Crise de vocations
Médecins : Crise de vocations
note des lecteurs
date et réactions
6 avril 2012
Auteur de l'article
Docteur David Vincent, 74 articles (Médecin généraliste)

Docteur David Vincent

Médecin généraliste
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
74
nombre de commentaires
29
nombre de votes
25

Médecins : Crise de vocations

Médecins : Crise de vocations

Le gouvernement pense qu’en favorisant la création de maisons médicales les médecins viendront plus à la campagne ; je n’en suis pas sûre et j’attends de voir. Il y a une crise de vocation, les nouveaux médecins préférant visiblement rester remplaçants ou salariés.

Je pense que depuis que l'on ne fait pratiquement plus d'actes techniques tels des accouchements, des préparations magistrales et que l'on devient tranquillement des distributeurs de médicaments, on perd un peu la fougue, l'enthousiasme de nos aînés.
Pas plus tard qu'aujourd'hui une femme est venue avec sa fille et m'a demandé : deux boites de doliprane, une de déxeryl et deux boites de spasfon. Heureusement que j'ai diagnostiqué une douleur dorsale sur une scoliose pour lesquelles j'ai demandé une radio, sinon je me sentais cantonnée à un rôle dont j'ai horreur.
 
Un médecin doit sentir qu'il sert à quelque chose, sinon plus aucun intérêt de pratiquer ; par exemple j'avais hospitalisé une jeune fille qui avait fait une hémorragie digestive sous ibuprofène il y a deux ans. J'avais bien spécifié "pas d'antiinflammatoires". Elle vient de refaire une hémorragie digestive sous Antadys (antiinflammatoire pour diminuer les douleurs de règles). Je ne pense pas que les patients aient fait le rapprochement, mais à la prochaine consultation c'est de nouveau les recommandations : pas de cachet sans l'avis de leur médecin. Quand cela rentrera-t-il dans son cerveau ?
Docteur Vincent
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mots-clés :
Médicaments Médecin