Accueil du site
> Médicaments & Soins > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Médecin de Koh-Lanta, un très dur métier
Médecin de Koh-Lanta, un très dur métier
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
2 avril 2013 | 6 commentaires
Auteur de l'article
Patrick Rollo, 495 articles (Rédacteur)

Patrick Rollo

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
495
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Médecin de Koh-Lanta, un très dur métier

Médecin de Koh-Lanta, un très dur métier

Le docteur Thierry Costa, médecin attitré de Koh-Lanta, diffusé par TF1, s’est suicidé le 1eravril dernier à l’âge de 38 ans dans son hôtel à Sihanoukville, au Cambodge. Le tournage de l’émission de télé-réalité avait été annulé suite au décès de Gérald Babin, un candidat de 25 ans victime d’un malaise lors d’une épreuve du tournage. Pour expliquer son geste, le médecin a laissé une lettre relatant les « accusations et suppositions injustes proférées à son encontre », notamment par le biais des médias. Selon un journaliste du Figaro, pourtant, Thierry Costa « se comportait de façon extrêmement professionnelle ». Plus largement, ce drame pose la question de la médecine du travail et des conditions dans lesquelles les médecins peuvent remplir leur mission avec l’indépendance qui leur est due.

Le 22 mars dernier, Gérald Babin, candidat de Koh Lanta, avait trouvé la mort à l’hôpital suite à un arrêt cardiaque. Et ce durant la première journée de tournage de l’émission au Cambodge. Un emballement médiatique s’en est immédiatement suivi pour mettre en cause la production, et plus précisément la société ALP. Mais si le parquet de Créteil a ouvert une enquête préliminaire pour "homicide involontaire", une autopsie, qui a été pratiquée le 29 mars dernier, n’a pas révélé d’anomalie cardiaque particulière. Il faut croire, cependant, que pour le docteur Thierry Costa, le médecin de l’émission, c’en était trop. Âgé de de 38 ans, ce généraliste de formation, urgentiste et ostéopathe a été retrouvé mort dans son hôtel à Sihanoukville.
 
Médecin attitré de la production, il avait signé pour la quatrième saison consécutive. C’est sous sa responsabilité que les candidats à l’émission se soumettaient aux tests de résistance visant à déterminer l’aptitude des prétendants aux efforts demandés durant les tournages de Koh Lanta. C’est également Thierry Costa qui veillait à la santé des candidats durant les épreuves. Pour rappel, l’émission fait subir des traitements à ses candidats qui sont souvent à la limite de l’endurance. Selon un journaliste du Figaro, qui suivait de près le médecin, ce dernier « incarnait la joie de vivre et la bonne humeur » tout en restant pro.
 
Le quotidien fait part de son témoignage dont voici un extrait : "« La santé des candidats passe avant tout. Hors de question de prendre le moindre risque. C’est moi seul qui décide », nous disait-il chaque fois que quelqu’un remettait en cause sa présence sur le tournage. « Tu peux pas savoir pas savoir combien de fois certains candidats ont essayé d’infléchir ma décision de les évacuer ». Et rien n’y faisait. Pas plus qu’une éventuelle "aimable" pression de la production. « Un jeu reste un jeu. On ne joue pas avec la vie des candidats »". Pour Jérémie Assous, avocat de la famille de Gérald Babin, les conditions de travail de Thierry Costa laissaient cependant à désirer : «  Il est tout à fait anormal que 150 personnes, entre les participants et les équipes de tournage, soient prises en charge par un seul médecin. Comment faisait ce dernier pour se reposer ? Avait-il tous les moyens nécessaires à sa disposition ? ».

Au travers du double drame, le suicide de Thierry Costa reflète dans une certaine mesure le désespoir de nombreux médecins du travail face à la pression de tel ou tel employeur leur empêchant de faire correctement leur travail, ce qui débouche parfois sur des accidents. Dans le cas de Koh Lanta, se pose la question de la responsabilité de l’employeur de même que celle du soutien -défaillant ?- de l’Ordre des médecins, qui aurait peut-être mieux pu défendre la cause de Thierry Costa. L’Ordre des médecins ne peut en effet se contenter de se borner à sanctionner des manquements déontologiques. Dans la médecine, comme dans toutes les professions, une institution doit s’assurer des moyens mis en œuvre pour veiller à ce qu’une déontologie puisse être appliquée. Le suicide de Thierry Costa pourrait avoir comme effet l’arrêt définitif de Koh Lanta, même si TF1 ne désire pas s’étendre pour l’heure sur la question. Voici la lettre de Thierry Costa, qui a été rendue publique :
 
"Ces derniers jours mon nom a été sali dans les médias. Des accusations et suppositions injustes ont été proférées à mon encontre. Depuis 20 ans que j'ai débuté la médecine je me suis toujours attaché à travailler beaucoup, avec respect de mon patient et amour de la médecine, en adéquation avec le serment d'Hippocrate. J'ai cette sensation aujourd'hui que tous ces efforts ont été réduits à néant par des articles mensongers. Je n'oserai plus croiser un regard en France sans que je me pose la question de savoir s'il est rempli de méfiance envers moi.
De la même façon, je suis certain d'avoir traité Gérald de manière respectable, comme un patient et non comme un candidat. Même si je regrette cette fin malheureuse, j'ai agi là aussi conformément au serment d'Hippocrate et entouré de vrais professionnels. Je lui souhaite de reposer en paix.
Je m'endors serein ce soir sans aucune rancoeur même contre les médias. Parce que devoir reconstruire cette réputation détruite me serait insupportable. C'est donc mon seul choix possible.
Merci à ceux qui m'ont entouré ces derniers jours.
Merci à tous que j'ai aimé d'une façon ou d'une autre dans ma vie.
Ne soyez pas tristes et pensez à ces bons moments que nous avons partagés.
Si j'avais une requête, ce serait que mon corps soit incinéré au Cambodge sans jamais repasser par la France.
PS : la lettre est publique.

Thierry"

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Commentaires
1 vote
par wesson (IP:xxx.xx0.14.111) le 3 avril 2013 a 12H18
wesson (Visiteur)

Il y a beaucoup de choses qui me troublent dans cette histoire, et surtout cette dernière volonté du Docteur Costa d’être incinéré au Cambodge. Car si on regarde les choses de manière froide et dépassionnée, c’est un excellent moyen pour éviter à tout jamais une enquète à postériori et une autopsie menée par la justice Française.

Car à bien y regarder, tout ce que nous savons sur cette histoire a été fourni par la société de production ALP, dont je ne suis pas loin de penser qu’elle aurait pu très gravement péter un plomb.

D’ailleurs, on vient d’apprendre que cette société avait remis à la justice les rushes du tournage, sauf que ceux-ci s’arrêtent précisément lorsque le malaise du candidat malheureux commence. En particulier, aucune image de l’intervention médicale n’a été fournie. On a quand même beaucoup de mal à imaginer qu’ils n’aient pas filmé ça.

Il y aura probablement beaucoup à dire sur les manquements de la société de production, à commencer par le fait que l’hôpital de Sihanoukville n’est absolument pas équipé pour la cardiologie, alors que celui de phnom penh l’est, et était à portée d’hélicoptère (230 Km de plus).

Peut-être effectivement que le geste du docteur costa, si tant est que on ne l’ai pas un petit peu aidé, traduit toute la difficulté d’exercer de manière honnête la médecine lorsque les intérêts de celui qui vous paie sont divergent de celui des personnes que l’on est censé soigner.

0 vote
(IP:xxx.xx4.8.158) le 3 avril 2013 a 19H22
 (Visiteur)

bizarre que Patrick Rollo ne se pose même pas de questions sur le prétendu suicide du Dr. Costa. Un article sur les raisons qui poussent de nombreux médecins chaque année au suicide, en France et ailleurs, serait à mon sens plus fondé et intéressant.

0 vote
par Duke (IP:xxx.xx5.109.227) le 4 avril 2013 a 09H59
Duke (Visiteur)

"après 20 ans de médecine" ? A 38 ans, ça fait débuter notre médecin à 18 ans, comme les études de médecine durent 9 ans, plus 2 ans pour l’osthéopathie, ça donne notre médecin suicidé bachelier à 7 ans (sic). Cette lettre est fausse ou ce médecin était plus âgé.

1 vote
(IP:xxx.xx0.72.22) le 4 avril 2013 a 11H33
 (Visiteur)

Texto c’est : "Depuis 20 ans que j’ai débuté la médecine". On a le bac à 18 ans et on commence les études de médecine... Heureusement que tu ne bosses pas à la crime...

@wesson. Je pense que sa volonté de ne pas repasser par la France et liée à la cause de son suicide. Je ne suis pas sur que lorsque l’on écrit une lettre avant de ce suicidé, l’on soit rationnel à 100%. 250km, en hélicoptère cela représente 1h. Avec le cœur arrêter, c’est long... Mais peut-être etes-vous cardiologue...

0 vote
par wesson (IP:xxx.xx1.155.188) le 4 avril 2013 a 11H58
wesson (Visiteur)

"250km, en hélicoptère cela représente 1h. Avec le cœur arrêter, c’est long... Mais peut-être etes-vous cardiologue..."

Je ne le suis pas, toutefois je crois savoir que quelques minutes d’arrêt cardiaque et de non oxygénation du cerveau suffisent à vous transformer en légume. Votre propos me parait valable, si toutefois le coeur du candidat était bien arrêté lors de son transfert en hélicoptère.

Et c’est justement cela qui fait polémique, les conditions de son transfert sont assez peu claire.

Mais au final je veut bien le concéder : je me fait très probablement des idées et devrait m’en remettre au principe de parcimonie : l’explication la plus simple étant souvent la plus correcte. Le suicide de ce médecin peut hélas paraître cohérent par rapport aux faits tels qu’ils ont été rapportés.

Laissons la justice suivre son cours sur l’ensemble de ces affaires. Du coté des autorités cambodgiennes, je crois bien qu’elles ont clôt l’affaire et conclut à une mort naturelle pour le candidat, et un suicide pour le médecin.

0 vote
(IP:xxx.xx4.8.158) le 3 avril 2013 a 19H09
 (Visiteur)

la télé tue.