Accueil du site
> Médicaments & Soins > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Maison de retraite désertée : les pensionnaires ont paniqué
Maison de retraite désertée : les pensionnaires ont paniqué
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
17 novembre 2011
Auteur de l'article
Henri de Miebenthal, 476 articles (Kinésithérapeute)

Henri de Miebenthal

Kinésithérapeute
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
476
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Maison de retraite désertée : les pensionnaires ont paniqué

Maison de retraite désertée : les pensionnaires ont paniqué

Les 71 résidents de la maison de retraite privée « Le Sourire » à Carrières-sous-Poissy, dans les Yvelines, s’étaient retrouvés seuls dans l’établissement, livrés à eux-mêmes dans la nuit du 15 au 16 novembre dernier. Une équipe sanitaire d’urgence est accourue sur les lieux avant l’aube pour prendre en charge les pensionnaires. En marge de l’ouverture d’une enquête, plusieurs familles de résidents ont laissé entendre qu’elles pourraient porter plainte.

Cette affaire tombe alors que le scandale des pensionnaires maltraités de l’asile psychiatrique de Clermont, dans l’Oise, continue de faire couler de l’encre. Nous sommes à présent dans les Yvelines, à Carrières-sous-Poissy. Ce sont les pompiers qui, dans la nuit du 15 au 16 novembre dernier, ont été les premiers alertés. Des personnes âgées, hébétées et prises de peur dans l’obscurité, se sont décidées à les appeler : « Nous sommes seuls dans notre maison de retraite. Le personnel nous a abandonné et il n’y a personne pour nous aider, que ce soit pour nous soigner ou nous aider à nous coucher ». Les pompiers ont alors contacté la police, qui s’est rendue sur place avec une équipe sanitaire et une auxiliaire d’astreinte. Et ils ont pu constater la véracité des propos.

Le personnel encadrant avait déserté les lieux, et la résidence du Sourire portait dès lors très mal son nom. L’horreur était au rendez-vous dès la nuit tombée : Des femmes ont commencé à "biper", en vain. Des malaises ? Des besoins urgents ? Il n’y avait plus aucun employé pour les aider. RTL, qui a eu vent de plusieurs témoignages, relate celui de Jocelyne, 90 ans, qui s’est exprimée à l’antenne : « Il y a eu quelque chose comme un ramdam. Des gens hurlaient. J’ai eu peur  ». La police, qui a rapidement cherché des explications, constate que « l’équipe de nuit n’est pas venue pour une raison que nous ne connaissons pas encore ».

Florian Lacroix, directeur ce cet établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD), y va de sa réflexion, là encore sur les ondes de RTL : « Il y a sûrement eu un problème de communication entre l’équipe de jour et l’équipe de nuit, il faut savoir ce qui s’est passé et des sanctions seront prises », tout en tempérant la gravité de la situation : « On ne peut pas nier qu’il y a eu un dysfonctionnement, mais l’absence de personnel n’a eu aucune conséquence sur les résidents ». Et Florian Lacroix se demande alors ouvertement « pourquoi il n’y a pas eu de communication entre l’équipe de jour, l’équipe de nuit et la direction ? ».

Un élément de réponse est apporté un peu plus tard par le groupe ACPPA, qui gère l’établissement : « C’est un fonctionnement de plusieurs petits dysfonctionnements. L’équipe de nuit était composée d’une titulaire et d’une remplaçante. La première a déposé, dans la journée même, un arrêt maladie, sans avoir songé à téléphoner, et la deuxième qui était notée dans les plannings n’avait pas retranscrit son service dans son agenda ». Pas encore d’explication, en revanche, pour l’équipe du jour, partie entre 19h30 et 20h30 sans s’inquiéter de la relève. Le maire PRG de Carrières-sous-Poissy, Eddie Aït, s’est déclaré « très ennuyé » par l’incident « car il n’y avait jamais eu de difficulté, c’est un très bon établissement inauguré en juillet après une restructuration complète de trois millions d’euros ».
 

Inscrivez-vous à la newsletter !
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mêmes thématiques
Mots-clés :
Vieillissement