Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Les traitements anti-cholestérol, source de longévité ?
Les traitements anti-cholestérol, source de longévité ?
note des lecteurs
date et réactions
28 novembre 2012
Auteur de l'article
AntoineM, 42 articles (Rédacteur)

AntoineM

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
42
nombre de commentaires
0
nombre de votes
5

Les traitements anti-cholestérol, source de longévité ?

Les traitements anti-cholestérol, source de longévité ?

Les statines, traitements utilisés contre le mauvais cholestérol, auraient des effets bénéfiques sur la santé. D’après la revue médicale The Lancet, ces médicaments réduiraient le risque de maladies cardiovasculaires chez les patients.

Des études contradictoires

Le journal britannique vient annoncer ces faits en réponse à une recherche américaine publiée en mars dernier qui associe la prise de statines au développement du diabète de type 2.

Les statines sont des inhibiteurs de la synthèse du cholestérol qui sont recommandées aux personnes qui ont 20% de risques de développer des maladies du cœur dans les dix années à venir.

175 000 participants ont donc été répartis en 5 catégories selon le degré de risque de pathologies cardiaques dans les cinq ans qui viennent, allant de moins de 5% à 30%. Chez toutes ces personnes, la baisse du taux de cholestérol associée à la prise du traitement a conduit à une baisse du risque de maladies cardiovasculaires. Ce serait même une réduction de 52% chez les personnes ayant le moins de risque.

Pour répondre aux critiques contre les statines, le Lancet souligne que seuls les patients qui ont déjà un facteur de risque du diabète risquent de le développer en prenant ces médicaments. Ces personnes là ont même vu une baisse du risque de maladies du cœur de 39%.

Hausse de l’espérance de vie 

Pour tout connaître sur les effets réels des statines, on peut aussi citer une étude danoise qui a conclu que les patients sous statines ont une mortalité par cancer plus faible de l’ordre de 15 %. Une raison de plus d’en déduire les effets positifs sur le cœur.

Cela conforte aussi les propos d’autres chercheurs américains qui ont examiné il y a quelques années les dossiers médicaux des vétérans pour constater que les hommes sous statine vivaient 2 ans de plus que leurs congénères.

Il n’existe pourtant pas à ce jour de preuves suffisantes pour prescrire les statines comme prévention du cancer ou de maladies cardiaques. Alors si vous êtes sous statines, n’oubliez pas que le meilleur moyen de prévenir les accidents cardiovasculaires reste une alimentation saine et de l’exercice physique.

Antoine
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Médicaments & Soins