Accueil du site
> Médicaments & Soins > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Les ordonnances papier vont progressivement disparaître
Les ordonnances papier vont progressivement disparaître
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
2 décembre 2011 | 4 commentaires
Auteur de l'article
Patrick Rollo, 495 articles (Rédacteur)

Patrick Rollo

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
495
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Les ordonnances papier vont progressivement disparaître

Les ordonnances papier vont progressivement disparaître

Les deux prochaines années sonneront le glas des ordonnances en papier, qui seront progressivement remplacées dans les pharmacies et les cabinets médicaux par les prescriptions électroniques. Les feuilles d’ordonnance suivront ainsi un destin similaire à celui des feuilles de soins, qui au fil des ans marque le pas au profit de la carte vitale. L’objectif de cette dématérialisation est de gagner du temps et de la place, mais aussi de réaliser des économies.

A l’heure du numérique, les patients attachés au traditionnel feuillet devront se faire une raison. Philippe Ulmann, directeur de l’offre de soins à l’Assurance maladie (CPAM), a fait savoir lors d’un point presse que son dispositif est « confronté à une masse de papier considérable, et ceci entraîne une gestion très lourde à la fois pour les pharmaciens et pour l’Assurance maladie, qui doit récupérer, trier et traiter chaque feuille »… et ces ordonnances réceptionnées par la CPAM sont au nombre de 750 millions par an. Frédéric van Roekeghem, à la tête de l’Assurance maladie, précise que le travail n’est pas facile pour les pharmaciens qui, en moyenne, consacrent deux heures chaque jour au classement et au tri.

La décision a donc été prise de remplacer les ordonnances papier par un système de numérisation (le système est déjà effectif aux Pays-Bas et en Suède), et celle-ci se met d’ores et déjà en place de manière graduelle dans toutes les pharmacies de l’hexagone.

Actuellement, on compte déjà près de 900 officines qui numérisent les ordonnances, et les transmettent sous forme de CD-Rom à la CPAM. L’intérêt n’est pas négligeable : Il suffira de quelques secondes aux pharmaciens pour faire parvenir les ordonnances vers un serveur sécurisé. Selon les estimations de l’Assurance maladie, qui espère également élargie le nouveau procédé de télétransmission aux biologistes, aux infirmiers et aux masseurs- kinésithérapeutes, le volume des ordonnances papier devrait être divisé par deux dans un premier temps. En 2013 l’ensemble des 23 000 pharmacies de l’hexagone devraient être équipées.

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mots-clés :
Médicaments Ordonnance
Commentaires
0 vote
par Houlà (IP:xxx.xx4.18.180) le 2 décembre 2011 a 16H38
Houlà (Visiteur)

Faudrait voir à ne pas tout mélanger ! la dématérialisation des échanges entre pharmacie et sécurité sociale n’a rien à voir avec la e-prescritpion qui sera la véritable fin des ordonnances ! Et celle-ci ne sera certainement pas intégrale dans 2 ans !

0 vote
par mouette (IP:xxx.xx1.44.148) le 2 décembre 2011 a 17H00
mouette (Visiteur)

pas très clair !C’ est le pharmacien qui numérisera .Le patient , on ose l’ espé rer aura une or donnance papier

1 vote
par mmlllkkjjjhh (IP:xxx.xx0.71.169) le 5 décembre 2011 a 12H01
mmlllkkjjjhh (Visiteur)

Super, comment vont faire les personnes qui sont obligés de montrer leurs ordonnances aux flics pour prouver que c’est leur traitement médical qui rend positif au test ? Faudra aller au commissariat après avoir payé un amende (vous savez avec les flics, ils ne comprennent pas que l’on puisse être différent) que l’on devra se faire rembourser 5 ans apres et encore si c’est encore reconnu...

0 vote
par Abou Antoun (IP:xxx.xx3.192.199) le 5 décembre 2011 a 19H40
Abou Antoun (Visiteur)

Prochaine étape après la disparition des ordonnances papier, la disparition des malades (réels) et leur remplacement par les malades virtuels.