Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Les médecins ne sont pas des pigeons : 10800 personnes sur Facebook
Les médecins ne sont pas des pigeons : 10800 personnes sur Facebook
note des lecteurs
date et réactions
9 octobre 2012 | 2 commentaires
Auteur de l'article
Denise Silber, 27 articles (Spécialiste e-santé)

Denise Silber

Spécialiste e-santé
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
27
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Les médecins ne sont pas des pigeons : 10800 personnes sur Facebook

Les médecins ne sont pas des pigeons : 10800 personnes sur Facebook

Comment écrire un article alors que le chiffre que je voudrais rapporter change chaque minute ? C’est la première fois que je fais face à une telle situation. J’ai assisté hier soir au passage du nombre d’inscrits du groupe Facebook "ouvert" au nom de "les médecins ne sont pas des pigeons" de 3500 personnes en début de soirée à 7000 puis à 10029...

L'administrateur a-t-il pu dormir cette nuit ? Rien n'est moins sûr. C'est sûrement parmi les records de vitesse de constitution d'un groupe Facebook....quoique le Groupe contre le vaccin pour la Grippe H1N1 n'était pas mal dans son genre, en hiver 2009/10, et Facebook n'était pas encore ce que c'est aujourd'hui en France.

Qui gère ce groupe "les médecins ne sont pas les pigeons" ? L'administrateur, seul encore, mais cela va devoir changer, est le Dr Fréderic Letertre (image), qui n'est pas vétérinaire malgré le nom de son groupe ;-). Il est chirurgien plastique à la Clinique Mozart à Nice. Ce groupe Facebook est sa réponse à la colère des médecins et chirurgiens concernant les restrictions de dépassement d'honoraires. Le nom du groupe s'inspire du casus belli des entrepreneurs français qui se sont émus efficacement la semaine dernière par les médias sociaux, au sujet des positions fiscales du gouvernement, en déclarant qu'ils n'étaient pas des pigeons... Décidément, les pigeons fleurissent actuellement... Même si les deux situations ne sont pas identiques, elles ont en commun la frustration de deux professions.

Capture d’écran 2012-10-08 à 23.53.29Il faut dire que Philippe Letertre s'est piqué au jeu de Facebook. Son dernier message lors de l'arrivée des 10 000 membres, est qu'il n'y a que 5% de la population des médecins dans le groupe "pour l'instant".

Quant aux participants, ils apportent beaucoup d'idées et une conversation très diversifiée concernant la situation économique déclinante de la profession... Les médecins salariés ailleurs en Europe s'en sortent mieux que les "libéraux" Français. La nouvelle génération est lésée par rapport à l'ancienne...Il faut revoir les principes de base. (En revanche, comment est-ce que l'administrateur est arrivé à vérifier la profession médicale des demandeurs un par un à la main dans le délais écoulé ? Par cooptation entre confrères.. ? Ou l'inclusion de quelques exceptions... Peu importe, le mouvement est lancé).

Letertre a clairement utilisé la bonne méthode de communication. Sans avoir atteint ce type de résultat précédemment, il avait une petite expérience des médias anciens et nouveaux. Si l'on Google son nom, on trouvera son site des interviews télévisées notamment à l'époque du scandale des prothèses mammaires, une vingtaine de vidéos concernant la chirurgie esthétique. un compte Twitter @DrLetertre, et, bien sûr, un compte Facebook avec 418 amis.

Les médias sociaux posent un vrai défi à ceux qui n'y vont pas, les institutions notamment mais aussi les autres. Tout ce monde doit se former et faire former ses responsables au maniement des outils et au delà de cela, et surtout, modifier sa façon de gérer la communication, afin d'agir en temps réel... Il faut être sur le terrain, là où se déroulent les échanges... et cette fois-ci c'est d'abord dans les médias sociaux... Or la présence des institutions françaises dans la santé est particulièrement faible sur Facebook car c'est l'endroit où il faut justement échanger... Sur YouTube, on peut publier des vidéos, sans autoriser des commentaires. Sur Twitter, on peut parler et ne suivre personne — deux méthodes déconseillées... Sur Facebook, il faut échanger. Et bien, voilà, c'est ainsi... A force de reporter la chose, en posant la question, mais est-ce que les Français y sont vraiment (sur les médias sociaux), on ne démarre pas... ? Et bien oui, ils y sont ! Et ceux qui ont pensé que les médecins étaient incapables de se réunir sur les médias sociaux se sont trompés. Après les 24 médecins blogueurs de la rentrée 2012 c'est à peine, un mois plus tard, des milliers qui se réunissent.

Et c'est beaucoup plus dur pour ceux en face de démarrer dans la crise que d'avoir développé progressivement sa communauté.

Nota bene : tous les médecins qui ne sont pas encore dans l'annuaire Twitter des médecinssont invités à me contacter pour insertion dans la liste.

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mots-clés :
Médecin Facebook
Commentaires
0 vote
par Camille (IP:xxx.xx4.218.51) le 9 octobre 2012 a 15H25
Camille, 453 articles (Rédacteur)

Venant d’un chirurgien plastique, le mouvement aurait put s’appeler " les médecins ne sont pas des pigeons d’argiles".

0 vote
par Camille (IP:xxx.xx4.218.51) le 10 octobre 2012 a 15H21
Camille, 453 articles (Rédacteur)

Bientôt 22 000 amis.