Accueil du site
> Médicaments & Soins > Risques
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Les dangers de l’achat de médicaments sur Internet
Les dangers de l'achat de médicaments sur Internet
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
11 mai 2011 | 2 commentaires
Auteur de l'article
Remedeo, 34 articles (Site internet)

Remedeo

Site internet
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
34
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Les dangers de l’achat de médicaments sur Internet

Les dangers de l'achat de médicaments sur Internet

Promoting access to drugs and quality healthcare ! Promouvoir l’accès aux médicaments et aux soins de santé de qualité ! Quelle belle timeline pour la Fondation Chirac.

Vous pourrez apercevoir dès aujourd’hui sur la toile le clip Pharmacide, édité par la fondation Chirac. Je dois reconnaître que le clip est très sympathique. Il nous raconte 3 histoires dans 3 villes (Paris, New York et Hanoï) : 3 personnes qui achètent sur Internet des médicaments issus de la contrefaçon. Digne d’un court métrage d’art et d’essai…

Cela dit, il me rappelle étrangement une autre vidéo dédié à la lutte contre la contrefaçon : http://youtu.be/BoyPJiDzosM

Mais on est blogger ou on ne l’est pas, donc voici mon coup de gueule, qui n’engage que moi.

Le communiqué dit : « L’objectif est d’aviser les consommateurs et patients que le médicament n’est pas un bien comme les autres. »

> Grande nouvelle ! Cela dit, ce n’est pas parce qu’un Vuitton est un bien comme les autre (M. Arnault, je sais qu’un Vuitton n’est pas un bien comme les autres, mais c’est pour prendre un exemple) que la contrefaçon ne pose pas de problème.

La vidéo dit : « Acheter toujours vos médicaments dans une pharmacie certifiée »

> Ca c’est une vrai nouvelle ! En France bien sûr :

  • les pharmacies sont certifiées (Certification qualité : processus de vérification qu’un produit ou un service est conforme à une norme de gestion de la qualité),
  • les pharmaciens ne font pas passer des produits sans AMM pour des médicaments (Cf. un autre sujet qui me tient à coeur),
  • les pharmaciens ne référencent aucun médicament issu de la contrefaçon (Cf. un article de Supergelule).

Ce que la vidéo ne dit pas : « Avant d’acheter des médicaments sur Internet, place de prédilection pour le marché de la contrefaçon, n’oubliez pas de vérifier la présence du label sur le site Internet. »

> Un label, inexistant à ce jour, reste à créer si l’état français souhaite sécuriser cette pratique. En effet, il y a toujours le choix d’interdire la démarche ou de la sécuriser ; les deux pouvant être combinés. Il est interdit d’acheter certaines substances psychoactives, mais il n’est pas interdit d’acheter une Steribox en vue d’une injection.

Mais pourquoi ce coup de gueule ?

Je tiens à préciser que je comprends la démarche de sensibilisation de mon gouvernement et je suis d’accord sur le fond. En revanche, je pense qu’un message global tel que « N’achetez pas de médicaments sur Internet ! » n’est pas la solution. Pourquoi ?

Parce que le web, ce n’est pas uniquement la contrefaçon, c’est aussi l’accessibilité…

Je fais partie d’une génération qui pense que les NTIC, et notamment le web, peuvent permettre l’accès à des médicaments disposant d’AMM dans certains pays occidentalisés, à des patients de pays ne disposant pas desdits médicaments. Cela ne correspond-t-il pas plus à la timeline : Promoting access to drugs and quality healthcare !

D’ailleurs, dans la réalité, je n’ai aucun problème à dispenser à un patient originaire d’Afrique du Nord un médicament à Prescription Médicale Obligatoire (qui n’a pas l’AMM dans son pays ou qui est plus cher dans son pays) sous réserve qu’il me présente une prescription médicale.

En tant que e-consommateur, si je veux acheter du Panadol sans ordonnance difficilement disponible en France, je veux pouvoir le faire, mais en toute sécurité !

Donc mon message…

:-( N’acheter pas de médicaments sur ordonnance sur Internet surtout si le site ne vous demande pas l’ordonnance. C’est louche…

:-) Acheter toujours avec un regard critique que ce soit sur Internet ou ailleurs.

Exemple : une société américaine ayant pignon sur rue et côtée en bourse qui vend des médicaments en ligne, je peux apriori lui faire confiance…

L'équipe de Remedeo
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Commentaires
1 vote
par christian pène (IP:xxx.xx2.228.218) le 11 mai 2011 a 16H26
christian pène (Visiteur)

il faudrait savoir ce que l’on entend par "médicaments" : s’il s’agit de produits allopathiques , il ne s’agit pas de médicaments puisqu’ils majoritairement inefficaces (Hahnemann, Mathé, Cymes) et TOUS à effets indésirables ; il faut donc un culot monstre pour accepter comme "médicaments " des toxiques avérés , vendus fort cher par la faute du gouvernement (conflits d’intérêts) ; dès lors les "médicamenst " vendus sur internet sont ils plus à risques que ceux fabriqués par les labos ? s’ils contiennent moins de principes actifs toxiques , ils sont moins risqués ........dès lors les acheter moins cher est un avantage....tant financier qu’en matière de santé

mais les larbins des labos font valoir que leur teneur est incertaine et que c’est ça qui en fait le risque .....eh bnon , le risque existe toujours , et la mention "ne pas dépasser la dose prescrite" n’est qu’hypocrisie criminelle : la mise en vente libre de toxiques reste un acte génocidaire

OR les substances naturelles sont sans risques quand elles sont utilisées microdosées , voir ARNICA par exemple dont les propriétés thérapeutiques en homéopathie sont extraordinaires

christian pène homéopathe-acupuncteur

1 vote
par bobbt (IP:xxx.xx6.175.14) le 12 mai 2011 a 01H09
bobbt (Visiteur)

Bonsoir,

Il faut savoir qu’un médicament est un poison, par définition !

L’idéal serait de s’en passer complètement... au grand dam des compagnies pharmaceutiques qui sont si puissantes pour pouvoir imposer leur intérêt... avant la santé publique.

Un paradoxe que régit une dynamique basée sur "avoir", non sur "être". C’est là que le bât blesse !

Alors, adoptons plutôt une analyse et un style de vie non stressants, et nous pourrons nous passer de ces palliatifs aussi onéreux que situés juste à coté de la question principale.

Il y a déjà quelques années, un médecin allemand à été condamné pour incitation à l’automédication pour avoir constaté que les cancers (6500 cas) étaient provoqués par un choc psychologique fort(diagnostiqué à 100% des cas)... et qu’ils étaient guérissables par les patients eux-mêmes... sans intervention intrusive...

Une révolution trop peu acceptable à l’époque pour les lobbies et la justice...

Les indicateurs de tendance semblent montrer que cette politique ultralibérale est en train de gagner du terrain... à nous d’être attentifs si nous voulons pouvoir conserver une certaine harmonie de vie !