Accueil du site
> Médicaments & Soins > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Le Tanakan, déremboursé à compter du 1er février
Le Tanakan, déremboursé à compter du 1er février
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
31 janvier 2012
Auteur de l'article
Patrick Rollo, 495 articles (Rédacteur)

Patrick Rollo

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
495
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Le Tanakan, déremboursé à compter du 1er février

Le Tanakan, déremboursé à compter du 1er février

Le Tanakan, utilisé en premier lieu pour lutter contre les troubles de la mémoire chez les personnes âgées, ne sera plus remboursé à compter du 1er mars prochain. Prescrit depuis 1975, ce médicament phare d’Ipsen pâtit de son manque d’efficacité.

Ipsen, cinquième laboratoire français, ne peut que prendre acte de la décision du gouvernement de ne plus rembourser le Tanakan, comme ne le seront d’ailleurs plus le Tramisal et le Ginkogink. La Haute Autorité de Santé (HAS) avait déjà estimé à deux reprises, en 1999 et en 2006, que le Tanakan, délivré par les pharmaciens presque exclusivement aux personnes âgées souffrant de troubles de mémoire et de vertiges, fait preuve d’une efficacité « insuffisante ». Le médicament, dont le taux de remboursement avait été abaissé de 35% à 15% en 2010, ne sera ainsi plus remboursé du tout à compter du 1er mars prochain.

Il est vrai que le Ginkor Fort, un autre médicament d’Ipsen dont la molécule de base, le ginkgo-biloba, était la même, avait été déremboursé dès 2008. Tanakan, Tramisal et Ginkogink continueront néanmoins à être prescrits et délivrés par des professionnels de santé en direction des patients. Marc de Garidel, depuis un an à la tête d’Ipsen, escompte dorénavant se recentrer sur quatre secteurs : l’uro-oncologie, l’endocrinologie, la neurologie et l’hémophilie. Ce dernier ambitionne en outre de trouver un partenaire pour ses opérations commerciales de médecine générale.
 

Inscrivez-vous à la newsletter !
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mots-clés :
Médicaments