Accueil du site
> Médicaments & Soins > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Le procès Servier en ligne de mire
Le procès Servier en ligne de mire
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
27 août 2012
Auteur de l'article
La rédaction CareVox, 597 articles (Comité de rédaction)

La rédaction CareVox

Comité de rédaction
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
597
nombre de commentaires
0
nombre de votes
3

Le procès Servier en ligne de mire

Le procès Servier en ligne de mire

Le procès de Nanterre de l’affaire Mediator aura bien lieu. La Cour de cassation a décidé le 24 août dernier, au grand dam de la défense des laboratoires Servier, du prominent Jacques Servier et de la société Biopharma, de rejeter la question prioritaire de constitutionnalité (QPC) déposée par les avocats des intéressés. Cette dernière visait à transmettre l’ensemble de la procédure pénale au tribunal de Paris.

Cela fait bientôt deux ans que le scandale du Mediator alimente les colonnes des journaux. Les victimes de ce médicament antidiabétique, détourné en tant que coupe-faim, aimeraient que le dénouement se profile. Et l’éclaircie tant attendue s’est produite vendredi dernier : Le procès de Jacques Servier, du laboratoire qui porte son nom et de la société Biopharma, aura bien lieu dans les conditions initialement prévues : Les intéressés devront répondre de « tromperie aggravée » devant le tribunal correctionnel de Nanterre, dans les Hauts-de-Seine. La Cour de cassation a en effet décidé, le 24 août dernier, de ne pas donner suite à la QPC déposée par les avocats du groupe pharmaceutique. Et ce sont par conséquent les défenseurs du camp adverse, et notamment celui des parties civiles Me Charles Joseph-Oudin, qui font part, depuis ce week-end, de leur franc soulagement.

Les porte-paroles des victimes traduisent bien l’impatience de voir défiler les hommes forts du Mediator dans le box des accusés : « Les personnes ayant subi les conséquences de ce produit, et dont l’état de santé continue de se dégrader, attendent que la justice leur apporte des réponses, que le fond du dossier soit rapidement jugé ». Le calendrier des audiences devrait être fixé le 14 décembre prochain, mais l’enjeu est déjà connu : Les études convergent en établissant un lien entre une prise du Mediator et le risque de se voir atteint d’une valvulopathie cardiaque, et les différents estimations font état de 500 à 2 000 décès attribués à la prise du produit.

La rédaction CareVox
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mots-clés :
Justice Mediator Servier