Accueil du site
> Médicaments & Soins > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Le président turc hospitalisé pour une infection aux oreilles
Le président turc hospitalisé pour une infection aux oreilles
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
30 août 2012
Auteur de l'article
Patrick Rollo, 495 articles (Rédacteur)

Patrick Rollo

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
495
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Le président turc hospitalisé pour une infection aux oreilles

Le président turc hospitalisé pour une infection aux oreilles

Le président turc Abdullah Gül, hospitalisé depuis le 23 août dernier dans une clinique d’Ankara pour une infection aux oreilles, a finalement donné de la voix. Dans la matinée du 30 août il a fait savoir sur Twitter qu’il se rétablissait et se remettait bien de sa maladie.

« Gloire à Allah, ma santé s’améliore ». C’est avec ces mots distillés sur Internet que le président turc a accompagné son peuple dans les premières heures de la journée, en ce jeudi. Investi d’un rôle essentiellement honorifique, Abdullah Gül avait dû faire une croix la semaine dernière sur une visite au Kirghizistan pour cause d’infection aux oreilles. Les Turcs le savent, leur président est coutumier des problèmes d’oreille, et ce dernier a souffert à plusieurs reprises d’infections localisées à ce niveau. C’est cette même infection qui l’a contraint, dans la semaine écoulée, à annuler des déplacements prévus en Suède et aux Etats-Unis. Cela fait donc une semaine que ce chef d’Etat de 61 ans est en pyjama, cloué sur un lit de l’hôpital universitaire Hacettepe d’Ankara.
 
Comme son rétablissement est plutôt rapide, il se plonge ces derniers jours dans des dossiers qui lui tiennent à cœur : «  Je ne perds pas mon temps à l’hôpital. Je continue de travailler, de lire des rapports et des livres  ». Mais c’est avec un pincement au cœur qu’Abdullah Gül doit renoncer, aujourd’hui même, à une réception donnée en l’honneur du Jour de la Victoire, un anniversaire mémorable célébrant la fin de la guerre d’indépendance turque en 1922. Et ce n’est pas tout. Si la direction de l’hôpital envisage une sortie du président « dans le courant de la semaine prochaine seulement », Abdullah Gül devra prêter une oreille attentive aux conseils de ses médecins, qui lui recommandent de « ne pas prendre l’avion pendant les deux prochains mois ».
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté