Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Le Laser vasculaire pour les angiomes et la couperose
Le Laser vasculaire pour les angiomes et la couperose
note des lecteurs
date et réactions
31 octobre 2012 | 1 commentaires
Auteur de l'article
Docteur Parissa Zandi , 13 articles (Phlébologue)

Docteur Parissa Zandi

Phlébologue
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
13
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Le Laser vasculaire pour les angiomes et la couperose

Le Laser vasculaire pour les angiomes et la couperose

Le laser "vasculaire" est un laser spécifiquement utilisé en dermatologie pour atténuer les tâches de couleur rouge sur la peau comme les angiomes ou la couperose.

Qu'est-ce que le Laser Vasculaire ?

Le laser que j’utilise est un Laser à Colorant Pulsé / appareil V Beam Perfecta de Candela - émettant une lumière verte (longueur d’onde : 595 nm) dont l’énergie est absorbée sélectivement par l’hémoglobine (pigment rouge des vaisseaux). Ce laser très spécifique permet de traiter les tâches rouges vasculaires étendues sans endommager les structures avoisinantes de la peau.
 
 

Que peut-on traiter avec ce laser ?

 
C’est le traitement de choix :
  • Des angiomes plans de naissance (ou taches de vin) traitement possible dès 3 mois de naissance
  • Des angiomes stellaires,
  • Des angiomes rubis,
  • De la couperose.
     

Combien de séances sont nécessaires ?

 
  • Erythrose et/ou Couperose :
Il s’agit d’une maladie vasculaire de la peau avec une dilatation permanente des petits vaisseaux sanguins ou capillaires – survenant sur un terrain prédisposé.
 
On distingue DEUX formes de couperose :
- La COUPEROSE VRAIE
Les vaisseaux présentent des trajets fins individualisés sur la surface de la peau.
- L’ERYTHROSE
Se caractérise par une rougeur diffuse.
Sur l’érythrose, apparait au fil des années des capillaires visibles à l’œil formant des petits « cheveux rouges » ou « télangiectasies ». On parle alors d’érythro-couperose. A chaque stade, il peut être associé à des bouffées vaso-motrices ou flushs pouvant revêtir l’aspect de « bouffées de chaleur ». Ces flushs surviennent généralement à chaque changement de température (passage d’une atmosphère froide à une atmosphère chaude), l’exposition solaire, ainsi que la consommation d’alcool même en petite quantité, la consommation de boissons chaudes ou de plats épicés.

Le Laser à Colorant Pulsé est le seul laser qui efface l’érythrose souvent associé à la couperose. En général après un premier passage, on constate une nette atténuation de la rougeur. L’action sur les flushes (rougissement brutaux et transitoires) est plus modérée mais réelle. Le but du traitement est de provoquer la destruction ciblée des vaisseaux sanguins dilatés.

Deux modes opératoires possibles :
Soit en chauffant progressivement les vaisseaux (photo coagulation)
Soit en provoquant leur éclatement (photo-thermolyse) :
 
Environ 5 séances espacées d’au moins 6 semaines.
En moyenne, un traitement
SANS purpura peut nécessiter jusqu’à 5 séances espacées de 2 mois.
AVEC purpura, une à trois séances peuvent être suffisantes.
 
  • Angiomes plans :
Environ 7 à 12 séances espacées de 3 mois.
L’éclaircissement de l’angiome plan se fait progressivement mais aboutit rarement à une disparition totale surtout s’il est épais.
 
  • Angiomes stellaires :
1 à 3 séances espacées d’au moins 6 semaines. Les échecs sont possibles si l’angiome est très épais ou possède un gros pédicule vasculaire.
 
 
 

Combien de temps dure une séance ?

20 à 60 minutes en fonction de la surface à traiter.
 
 

La séance est-elle douloureuse ?

Le tir laser provoque une sensation de « coup d’élastique » accompagnée d’une légère sensation de brûlure locale.
Le laser V-Beam est équipé d’un système anti douleur très efficace qui refroidit la peau permettant d’augmenter le confort et empêchant les risques de brûlure.

 

Quelles réactions après une séance ?

Les réactions immédiates sont variables suivant les réglages utilisées :
- Rougeur avec sensation d’échauffement pendant 2 à 3 jours.
- Gonflement ou œdème, surtout sous les yeux (où la peau est plus fine) pendant 48H.
- Parfois en cas d’atteinte importante – je pourrais proposer un traitement avec survenue d’un « purpura » (ecchymoses) au niveau des zones traitées qui peut durer 10 à 15 jours / avec éviction sociale nécessaire – mais garantissant une efficacité réelle.
- Exceptionnellement, des croûtes et des bulles apparaissent – elles vont disparaître en 1 à 2 semaines.
- Quelques fois une hyperpigmentation brune modérée apparaît et s’estompera en 2 à 6 mois.
- Les hypopigmentations sont extrêmement rares et toujours transitoires.
- Il n'y a jamais de cicatrices chéloïdes .

Les résultats sont visibles dans un délai de 6 à 8 semaines et peuvent s’optimiser en 4 mois.
 

Quelles sont les précautions AVANT une séance ?

Le laser s’effectue sur une peau NON bronzée (risque de brûlures ou de colorations).
Il faut éviter le bronzage et les UV (délai de 1 mois AVANT et 1 mois APRES).
Il faut arrêter les médicaments « photo sensibilisants » quelques jours avant la séance.
L’aspirine et les traitements anticoagulants majorent le PURPURA provoqué par le traitement laser, mais ne sont pas des contre-indications absolues.
 
 

Quelles soins APRÈS la séance ?

- Le jour de la séance : application d’une vessie de glace sur la zone traitée.
- Des pulvérisations d’eau thermale peuvent être renouvelées à volonté.
- Dormir la tête surélevée (oreillers supplémentaires) les 3 nuits suivants.
- Un écran total indice 50+ SPF à appliquer régulièrement sur les zones traitées exposées au soleil.
- Un maquillage camouflage est parfaitement possible tout de suite après le laser.
 

 Quelle prise en charge par la sécurité sociale ?

Seul l’angiome plan est pris en charge par la sécurité sociale.
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Commentaires
3 votes
par cécile guitton, sophrologue (IP:xxx.xx4.56.170) le 31 octobre 2012 a 16H46
cécile guitton, sophrologue (Visiteur)

Le laser à colorant pulsé est en effet très efficace pour traiter l’angiome plan. Il est pratiqué depuis quelques années déjà. Je peux en témoigner et vous confirmer ma grande satisfaction. En effet, ma fille, agée aujourd’hui de 7 ans, est née avec un angiome plan très étendu (les 2 membres inférieurs, pieds et siège). A la naissance la couleur de son angiome était très intense (couleur noire). Il est important de laisser quelques mois avant d’entreprendre le laser. En effet, la couleur de l’angiome se modifie naturellement lors des premiers mois de vie. Nous avons attendu ses 12 mois pour entreprendre les séances de laser (les risques liés à l’anesthésie - nécessaire chez les jeunes enfants au moins jusqu’à l’âge de 6 ans - étant amoindris). Après 4 séances nous avons obtenu des résultats très satisfaisants à notre "goût" et avons donc décidé de suspendre les séances. L’angiome reste présent mais très largement atténué ; nous partions de loin...ma fille souhaite pour l’instant le laisser tel qu’il est "c’est mon angiome, je veux le garder" ; il fait partie de sa personne et libre à elle de reprendre cette démarche à l’age adulte. Il n’en demeure pas moins que c’est un acte qui reste "marquant" voire un peu traumatisant chez les jeunes enfants (hospitalisation, anesthésie, douleurs post laser). N’hésitez pas à en parler ouvertement à vos enfants pour les préparer, même très jeunes ils comprennent et la préparation mentale est importante. J’ai eu la chance de par mon métier (je suis sophrologue praticen) de pouvoir préparer ma fille aux interventions. Cela demeure, à mon sens, indispensable.