Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Le kétoprofène en gel enfin rétiré !
Le kétoprofène en gel enfin rétiré!
note des lecteurs
date et réactions
24 décembre 2009 | 4 commentaires
Auteur de l'article
Jean-Didier, 24 articles (Pharmacien)

Jean-Didier

Pharmacien
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
24
nombre de commentaires
5
nombre de votes
28

Le kétoprofène en gel enfin rétiré !

Le kétoprofène en gel enfin rétiré!

Je pense que ma joie de voir le Kétoprofène (Ketum®) retiré ne va pas faire l’unanimité ! Et après l’annonce de la fin de la commercialisation du Dextroproxyphène (DiAntalvic®), beaucoup de personnes vont croire que l’Afssaps n’est pas un ami qui leur veut du bien. Et pourtant, parfois...

Le retrait du marché des formes topiques du Kétoprofène est dû à sa photosensibilité. Malgré les mises en garde des professionnels de santé en 2003, des réactions cutanées graves ont été déclarées au système de pharmacovigilance français (371 cas entre janvier 2001 et février 2009). 371 cas en 8 ans, c'est peu me direz-vous. D'une les données de pharmacovigilance sont souvent sous-évaluantes (peu de déclarations par rapport aux nombres d'événements indésirables) et de deux, il existe des alternatives thérapeutiques : ibuprofène, diclofénac ou acide niflumique.

Oui mais ils sont moins efficaces me rétorque-t-on ! Peut être. A vrai dire il est difficile de se faire une idée objective à ce sujet. Il y a l'efficacité perçue du patient et l'efficacité objective par étude randomisée en double aveugle. Et là, pour le coup, force est de constater que les dossiers mis en ligne par la HAS sont... légers. Les articles cités en référence sont soit de articles de leaders d'opinion, soit des méta-analyses avec comparaison de d'études évaluant l'efficacité des anti-inflammatoires entre eux par rapport à leur propre efficacité versus placebo. Autrement dit pas d'études kétoprofène versus ibuprofène ! Etude qui aurait été sans doute intéressante à mener...

Et ainsi la Revue Prescrire de conclure que les essais relatifs à l'utilisation du kétoprofène dans les lombalgies étaient peu rigoureux, que son utilisation ne diminue pas la consommation de paracétamol dans les lombalgies, et que son efficacité est modeste dans les veinites et de l'arthrose des petites articulations (1-3).

De conclure à une balance bénéfice/risques défavorable... chose que vient enfin de faire l'Afssaps !

(1) Ketum gel à 2,5%
Prescrire 1994 ; 14 (139) : 200
(2) Kétoprofène un gel placebo pour lumbago
Prescrire 1998 ; 18 (180) : 17-18
(3) Ketum gel et lombalgies (suite)
Prescrire 1998 ; 18 (183) : 310-311

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mots-clés :
Médicaments Pharmacie
Commentaires
0 vote
par the chimist (IP:xxx.xx2.117.230) le 15 janvier 2010 a 09H07
the chimist (Visiteur)

tant pis pr le ketum !

0 vote
par fapharmacien (IP:xxx.xx5.176.153) le 31 janvier 2010 a 21H07
fapharmacien (Visiteur)

Aux dernières nouvelles, la décision de l’Afssaps est suspendue... Le KETUM° (mais pas ses copies) devrait rester (ou revenir) sur le marché : le laboratoire aurait saisi le Conseil d’état qui "déboute" provisoirement l’autorité sanitaire. Cela pourrait prêter à rire, mais il faut s’y faire : l’industrie pharmaceutique est puissante, le libéralisme économique est prioritaire, l’Europe est forte et...les patients, qui portent bien ce nom, pourraient bien souvent aussi s’appeler "victimes" !!

2 votes
par Pro-ketoprofene (IP:xxx.xx2.227.22) le 27 novembre 2010 a 00H17
Pro-ketoprofene (Visiteur)

Désolé mais j’utilise du ketoproféne et son efficacitén’est pas à démontrer, je parle pour les contusions musculaire, pas pour les probléme d’arthtrose . Il est écrit en gras et encadré en rouge sur la boite : ne pas exposer à la lumière ! Donc les patients qui se badigeonnent et font bronzette derriére ne devrait pas priver les autres d’un médicament qui à fait ses preuves et qui n’a pas d’effet indésirable si on ne fais pas n’importe quoi. Malheureusement on ne peut rien contre la bétise des gens mais dans ce cas il faudrait interdire la vente de l’eau de javel , des dissolvants et de la moitié des produits disponibles en pharmacie. Rendont un peu les gens responsable d’eux même !

0 vote
(IP:xxx.xx9.138.230) le 3 mai 2011 a 07H57
 (Visiteur)

Il y 5 ans on m’a prescrit du Kétum en gel et en comprimé pour une tendinite aigue. Je’ai pas fait "bronzette" mais j’ai continué à faire du vélo "en plein air". Résultat : brûlures graves au niveau de la cheville et une incapacité à marcher pendant 2 semaines en raison des brûlures.