Accueil du site
> Médicaments & Soins > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Le Dr. Dukan, en cause pour le Mediator, est assigné au tribunal
Le Dr. Dukan, en cause pour le Mediator, est assigné au tribunal
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
26 juillet 2011
Auteur de l'article
Patrick Rollo, 495 articles (Rédacteur)

Patrick Rollo

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
495
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Le Dr. Dukan, en cause pour le Mediator, est assigné au tribunal

Le Dr. Dukan, en cause pour le Mediator, est assigné au tribunal

Sale temps pour le docteur Pierre Dukan. L’inventeur du régime du même nom a été assigné le 26 juillet devant le tribunal correctionnel de Toulon. Le célèbre nutritionniste aurait d’abord prescrit du Mediator à une patiente ayant développé une valvulopathie aortique, et aurait ensuite refusé de communiquer le dossier médical de cette dernière.

La patiente, une varoise de 68 ans du nom de madame Benkemoun, était défendue au tribunal par Me Christine Ravaz. Cette avocate toulonnaise avait reçu un courrier adressé par Pierre Dukan, absent de l’audience, et dans lequel le médecin, qui « souhaite que toute la lumière soit faite », affirme soutenir sa patiente, qu’il suit depuis 40 ans. Pour Christine Ravaz, cependant, ce « gribouillis étalé sur quatre pages ne remplace en rien un dossier médical complet qui aurait eu bien plus de valeur ».

Après avoir lu la lettre de Pierre Dukan, l’avocate a assuré devant l’audience que « madame Benkemoun n’était pas diabétique, et le Mediator lui a été prescrit comme coupe-faim », avant d’ajouter que la plaignante « a appris par son pharmacien que ce médicament avait été interdit ». Et le duel virtuel entre Christine Ravaz et Pierre Dukan s’est poursuivi. L’avocate a fait savoir que le nutritionniste, dans sa lettre, « se défend en prétendant avoir manqué des informations nécessaires à la connaissance des risques ». Mais pour elle tout porte à croire qu’il est « davantage affolé par son image de marque ». Les délibérés devront être rendus en septembre prochain.
 

Inscrivez-vous à la newsletter !
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté