Accueil du site
> Médicaments & Soins > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Le Baclofène, remède miracle contre l’alcoolisme ?
Le Baclofène, remède miracle contre l'alcoolisme ?
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
28 juillet 2011
Auteur de l'article
Patrick Rollo, 495 articles (Rédacteur)

Patrick Rollo

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
495
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Le Baclofène, remède miracle contre l’alcoolisme ?

Le Baclofène, remède miracle contre l'alcoolisme ?

Le baclofène, un médicament initialement prescrit en neurologie, est connu jusqu’à présent pour soulager les torticolis et autres pathologies d’origine psycho-motrice. Mais des changements seraient perceptibles : Déjà parfois utilisé pour combattre l’alcoolisme, ce myorelaxant va faire l’objet d’un essai clinique pour évaluer une bonne fois pour toutes ses effets dans le cadre du traitement à la dépendance à l’alcool.

Des travaux vont déterminer, dès septembre prochain, si le baclofène, introduit sur le marché en 1975 pour soulager des torticolis, est réellement ce médicament miracle qui pourrait guérir des millions d’alcooliques. L’étude, menée par le professeur Philippe Jaury à la faculté de médecine René-Descartes à Paris, fait déjà une heureuse : Sylvie, porte-parole de l’Association Baclofène. Cette dernière avait déjà exprimé son sentiment sur le médicament sur le site CareVox le 18 juillet dernier : « Les prescripteurs ne sont pas fous. Si le traitement de l’alcoolisme par le baclofène, de surcroît hors AMM, était inefficace, ils ne prendraient pas le risque de donner ce produit à leurs patients ». Et pour Sylvie, l’issue des travaux qui seront menés ne fait aucun doute.

Elle vient ainsi tout récemment de rappeler dans les colonnes du Parisien qu’elle n’a pas attendu cet essai pour prendre ce médicament : « Il y a quelques années, alors qu’il n’y avait pratiquement aucun médecin qui prescrivait du baclofène, je suis allée m’en procurer en Espagne où une pharmacie sur deux le délivrait sans ordonnance »… et cela fait maintenant trois ans que l’intéressée est sobre. Et elle n'est pas seule. Sur les 100 000 consommateurs français de baclofène, près de 10 000 l’utiliseraient pour soigner leur dépendance à l’alcool dans un but de guérison. Cependant, l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) se garde volontiers de verser dans le soulagement : « Pour l’heure, il n’existe aucune preuve scientifique faisant état de l’efficacité du baclofène contre l’alcoolisme, et ses effets secondaires nous restent inconnus ».
 

Inscrivez-vous à la newsletter !
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté