Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
La sécurité du médicament à l’hôpital : 3 questions à Patrick de Courcel
La sécurité du médicament à l'hôpital : 3 questions à Patrick de Courcel
note des lecteurs
date et réactions
28 novembre 2013 | 1 commentaires
Auteur de l'article
Le Webzine de l'AP-HP, 323 articles (AP-HP)

Le Webzine de l’AP-HP

AP-HP
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
323
nombre de commentaires
0
nombre de votes
20

La sécurité du médicament à l’hôpital : 3 questions à Patrick de Courcel

La sécurité du médicament à l'hôpital : 3 questions à Patrick de Courcel


A l’occasion de la semaine nationale de sécurité des patients (25-29 novembre), Patrick De Courcel, représentant des usagers à l’AP-HP, nous en dit plus sur la sécurité du médicament.
 
 

Pourquoi est-il essentiel de faire un bon usage du médicament à l’hôpital ?

Les patients que nous sommes tous, y compris les soignants, doivent se montrer très vigilants face aux médicaments. Nous en avons un besoin évident pour guérir, ou même parfois pour vivre, mais ils peuvent aussi être mortels ou sources de handicap.
 
De nouveaux risques sont apparus pour les patients de l’hôpital : le développement des produits génériques que certains ont du mal à utiliser, en particulier quand ils sont âgés et habitués à un produit de marque ; labanalisation du médicament qu’on peut aujourd’hui acheter sur le web ; l’augmentation des trafics de produits non contrôlés à travers le monde ; ou encore le nomadisme médical qui permet de se faire prescrire différents médicaments, sans prendre conscience des risques liés aux interactions. Il est essentiel que l’hôpital n’ajoute pas à ce risque mais participe à sa réduction.
 

Comment les professionnels travaillent-ils avec les usagers à l’AP-HP, pour améliorer la sécurité des soins ?

Le médicament est la 3ème cause d’événement indésirable grave à l‘hôpital. Je tiens à saluer la mobilisation générale de l’AP-HP, qui a engagé ses médecins, pharmaciens, soignants et directions qualité pour mettre en œuvre une démarche de qualité et gestion des risques (voir aussi l’arrêté du 6 avril 2011). Cette démarche repose selon moi sur plusieurs points importants : le partage de bonnes pratiques, la formation continue des personnels, l’analyse des événements indésirables dans le cadre de retours d’expérience.
 
Autre élément essentiel, notre système de déclaration Osiris pour les professionnels, qui ne doivent pas hésiter à déclarer leurs erreurs sans craindre ni pour les collègues impliqués, ni pour eux-mêmes. Déclarer une erreur est la meilleure manière d’éviter sa répétition. Les patients aussi peuvent agir, en déclarant toute anomalie aux soignants du service. Certains ont peur de « représailles » de la part des soignants tandis que ces derniers craignent les sanctions, mais cela ne doit pas arriver. Les procédures de signalement par les patients eux-mêmes devraient d’ailleurs être développées.
 

Quel message souhaitez-vous faire passer aux usagers et aux professionnels ?

Il existe deux phases critiques pour le patient à l’hôpital face au médicament : l’entrée et la sortie. Une troisième est le transfert d’un service à un autre. Dans ces moments-là, le patient peut vraiment participer à sa propre sécurité. A l’entrée, il est recommandé de venir avec ses ordonnances en cours, la liste des produits que l’on prend – ces informations seront à intégrer lors de la pré-admission (en attendant un futur dossier médical personnel partagé).
 
Le patient qui entre à l’hôpital avec ses propres médicaments doit les remettre au médecin, qui les lui rendra à la sortie. Le médecin ou les paramédicaux doivent prendre le temps d’accueillir le patient et de lui expliquer son traitement. Il revient au patient d’être transparent, et au personnel médical et soignant d’être à l’écoute. A la sortie le médecin doit expliquer son ordonnance au patient, éventuellement corriger les ordonnances précédentes, et communiquer davantage avec le médecin de ville.
 
Propos recueillis par Flavie Chatel
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Médicaments & Soins
Commentaires
0 vote
par anne-laurenm@moncourrier.fr.nf (IP:xxx.xx7.77.111) le 22 juillet 2014 a 14H42
anne-laurenm@moncourrier.fr.nf (Visiteur)

Bonjour, Merci pour ce post. En tout cas, je repasserai certainement plus tard. Vous pouvez venir visiter ma page Internet si vous le souhaitez. Bonne continuation !

Anne-Laure de réserver une suite au four seasons paris