Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
La pilule Alli pourrait causer une insuffisance rénale aiguë
La pilule Alli pourrait causer une insuffisance rénale aiguë
note des lecteurs
date et réactions
21 avril 2011
Auteur de l'article
Patrick Rollo, 495 articles (Rédacteur)

Patrick Rollo

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
495
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

La pilule Alli pourrait causer une insuffisance rénale aiguë

La pilule Alli pourrait causer une insuffisance rénale aiguë

La dernière molécule encore sur le marché et destinée à lutter contre l’obésité pourrait bientôt être mise au ban du corps médical. En effet, une étude canadienne accuse la molécule en question, l’orlistat, d’être susceptible d’entrainer un risque accru d’insuffisance rénale grave. Les médicaments Alli et Xenical sont ainsi visés.

Les médicaments contre le surpoids seraient-ils maudits ? Tous, en effet, finissent par être retirés du marché pour cause d’effets secondaires graves. On se souvient des anorexigènes amphétaminiques en 1997, de l’Acomplia en 2008 ou du Sibutral en 2010. Sans parler du Mediator que beaucoup ont pris comme coupe-faim. Désormais, l’alerte est donnée contre la dernière molécule autorisée et labélisée anti-obésité, l’orlistat. Une étude a récemment été menée par des chercheurs canadiens auprès de 953 patients ayant consommé de l’orlistat 120 mg.

Publiée dans Archives of Internal Medecine, celle-ci indique que cette molécule, commercialisée en vente libre sous la marque Xenical chez Roche ou Alli chez GlaxoSmithKline, est susceptible de développer le risque de voir apparaitre une insuffisance rénale, et de manière aiguë puisque ce risque serait multiplié par quatre. Matthew Weir, auteur principal de l’étude et chercheur à l’Université de Western Ontario pointe ainsi que « l’orlistat a augmenté de 2% le nombre de lésions rénales dans l’année qui a suivi son utilisation, et ces insuffisances seraient dues à l’excès de cristaux d’oxalate ». L’orlistat est censé réduire l’apport calorique en limitant l’absorption intestinale des graisses alimentaires.

Et ses utilisateurs sont nombreux. Pas moins de 543 000 boîtes d’Alli ont été vendues dans l’hexagone entre mai et décembre 2009. Aux Etats-Unis, la Food and Drug Administration (FDA) avait exigé dès 2010 qu’une mise en garde figure sur le produit, en en France la pilule Alli figure sur la liste des 77 médicaments ou classes de médicaments mis en surveillance depuis janvier dernier par l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps). Il était alors question de risques de troubles pancréatiques et de signaux d’atteintes hépatiques.
 

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté