Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
La musique adoucit aussi les douleurs
La musique adoucit aussi les douleurs
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
17 janvier 2012
Auteur de l'article
Jean-Marie Habar, 19 articles (Médecin retraité)

Jean-Marie Habar

Médecin retraité
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
19
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

La musique adoucit aussi les douleurs

La musique adoucit aussi les douleurs

Les douleurs chroniques s’accompagnent souvent de manifestations dépressives et anxieuses, qui concourent à la détérioration de la qualité de vie des patients. Elles nécessitent parfois la prise en charge par des services spécialisés. Les traitements associent fréquemment aux médicaments antalgiques, des antidépresseurs et des tranquillisants. Divers traitements complémentaires, non-médicamenteux, ont pu êtres essayés avec parfois des résultats intéressants, mais aussi souvent inconstants.

C’est pourquoi la technique mise au point par Stéphane Guétin et collaborateurs, pour la société Music Care est particulièrement intéressante.

En effet, cette méthode a bénéficié d’une étude scientifique rigoureuse, dans un service hospitalier, spécialisé dans le traitement des douleurs, à Montpellier.

Les résultats ont été publiés dans la revue américaine The Clinical Journal of Pain.

Dans cette étude, on comparait deux groupes de patients, bénéficiant d’un traitement médicamenteux identique. Pour l’un de ces groupes, on associait au traitement médicamenteux de base, des séances biquotidiennes d’écoute de musiques, délivrées selon une méthodologie particulière. L’autre groupe servait de groupe témoin. Dans les deux groupes, les patients souffraient de pathologies inflammatoires, mécaniques, neurologiques et bénéficiaient d’un traitement antalgique souvent associée à des tranquillisants et antidépresseurs.

La musique était délivrée à l’aide d’écouteurs, au cours de séances d’une vingtaine de minutes. Le patient, les yeux clos, était allongé dans sa chambre, faiblement éclairée. La musique était délivrée à l’aide d’écouteurs. Les séquences musicales étaient choisies en fonction des goûts et des désirs du patient, dans un catalogue offrant plusieurs possibilités. Le choix peut porter sur le type de musique : allant du classique, au jazz, aux musiques du monde, aussi bien que sur certains instruments spécifiques : piano, violon, harpe etc.

Chaque séquence musicale est structurée en plusieurs phases. Dans une première phase, la musique est délivrée avec une réduction progressive du tempo, de la fréquence et du volume pour aboutir à une phase de « relaxation ». Puis les paramètres sonores sont progressivement amplifiés, dans une phase de dynamisation. Toutes les séquences musicales, quelles qu’en soient le thème, sont structurées de cette façon. Cette diffusion prend une forme en « U » qui est caractéristique de la méthode présentée par la société Music Care.

A la sortie du service hospitalier, la prise en charge a pu être poursuivi au domicile des patients.

L’évaluation des résultats a fait appel aux échelles habituellement utilisées dans ce type d’étude : échelle EVAL pour la douleur et échelles classiques d’évaluation de l’anxiété et de la dépression. En outre les auteurs ont pu apprécier l’impact de leur technique sur la consommation de médicaments : antalgiques, anxiolytiques et antidépresseurs.

Cette étude a montré une meilleure tolérance pour les troubles ressentis par les patients ayant bénéficié de la méthode, par rapport au groupe témoin.

Les résultats sont nets en ce qui concerne la qualité de vie et en particulier l’importance des manifestations émotionnelles anxieuses et dépressives.

Elle a aussi permis de constater une diminution significative dans la prise des médicaments anxiolytiques et antidépresseurs qui sont souvent prescrits, en association aux antalgiques.

Ces résultats très encourageants permettent d’envisager un élargissement d’utilisation de la méthode, à un plus grand nombre de pathologies comportant douleurs et anxiété.

Ils permettent en outre d’en prévoir une implantation dans un plus grand nombre d’établissements publics ou privés, voir même en soins ambulatoires et au domicile des patients.

Contact :

MUSIC CARE
8, rue la Vacquerie - 75011 PARIS
Tel : +33 (0)9 52 03 03 34
Port : +33 (0)6 20 47 67 57
Site web : www.music-care.com
 

JMH
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté