Accueil du site
> Médicaments & Soins
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
La "généraliste rebelle" de L’Express rappelle sur CareVox qu’il faut savoir arrêter un traitement
La "généraliste rebelle" de L'Express rappelle sur CareVox qu'il faut savoir arrêter un traitement
note des lecteurs
date et réactions
4 mars 2011
Auteur de l'article
Docteur David Vincent, 74 articles (Médecin généraliste)

Docteur David Vincent

Médecin généraliste
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
74
nombre de commentaires
29
nombre de votes
25

La "généraliste rebelle" de L’Express rappelle sur CareVox qu’il faut savoir arrêter un traitement

La "généraliste rebelle" de L'Express rappelle sur CareVox qu'il faut savoir arrêter un traitement

"Je ne suis pas favorable aux vaccins en général ; l’idée d’injecter des corps étrangers chez une personne en bonne santé me dérange... Ce n’est pas du tout convenable de faire aussi peur à la population, de la stresser au point où elle finit par tomber malade d’autre chose". Ces points de vue ont été réservés à l’hebdomadaire L’Express par le Docteur David Vincent, qui n’a pas la langue de bois. Sous les feux de l’actualité et des doutes entourant les médicaments, David Vincent s’efforce aujourd’hui de responsabiliser ses patients. Témoignage.

Une revenante : "Bonjour docteur, j'étais pendant un an et demi avec un autre médecin mais je préfère revenir vous voir et faire des kilomètres en plus. Le médecin que je voyais est en quelque sorte un "monsieur 23 euros" qui est complètement désabusé et en qui je n'ai plus confiance. En particulier je suis allée le voir car j'étais stressée et il m'a consulté trois minutes, fait une ordonnance de déroxat, ce que je sais que vous n'aimez pas.
 
- Vous l'avez pris ?
- Je ne vous cache pas que je l'ai pris une semaine, puis je me suis sentie comme des contractures de partout, stressée et l'ai arrêté.
- Et ensuite ?
- Je suis retournée le voir pour ma fille et il m'a dit "Vous n'êtes pas revenue pour le renouvellement de votre déroxat ?" " Non docteur je ne le prends pas, je n'ai pas confiance". "Mais vous avez confiance en moi ?" "Ca n'a rien à voir, c'est le médicament, je ne suis pas bien avec". "Alors ce n'est pas la peine de me revoir si vous ne prenez pas votre traitement, au revoir".
 
Si j'ai pu, ne serait-ce que faire réfléchir les patients concernant les médicaments qu'on leur prescrit je suis absolument ravie. Mon livre et ce blog ont cette ambition. Et j'aurais bien mérité cet article que l'on a fait sur moi dans L'Express : "la généraliste rebelle".
Docteur Vincent
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté