Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
L’HDT...une hospitalisation pas comme les autres
L'HDT...une hospitalisation pas comme les autres
note des lecteurs
date et réactions
22 avril 2010
Auteur de l'article
Dr Gérald Kierzek, 17 articles (Médecin urgentiste)

Dr Gérald Kierzek

Médecin urgentiste
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
17
nombre de commentaires
4
nombre de votes
4

L’HDT...une hospitalisation pas comme les autres

L'HDT...une hospitalisation pas comme les autres

Dans notre série "Mots d’urgence", une abréviation très utilisée aux urgences notamment pour des patients présentant des troubles psychiatriques.

L'HDT ou hospitalisation à la demande d’un tiers concerne des patients nécessitant des soins sans leur consentement, dans le cadre d'une hospitalisation en urgence (loi du 27 juin 1990).

L’HDT requiert plusieurs conditions 1/ que le sujet présente des troubles mentaux, 2/ qu'il y ait une impossibilité à consentir à l’hospitalisation, 3/ que des soins immédiats soient nécessaires et enfin 4/ qu’une surveillance constante en milieu hospitalier s'impose. 

L’HDT est souvent demandée par un médecin ou l’entourage d’un patient présentant des troubles du comportement importants et refusant l’hospitalisation. Le tiers (famille généralement) agit alors dans l’intérêt du patient. La demande du tiers est manuscrite (et non sur formulaire préimprimé), sur papier libre et signée par la personne qui la formule avec les nom, prénoms, profession, âge et domicile du demandeur et du patient ainsi que la nature des relations entretenues (degré de parenté…). Deux certificats médicaux datant de moins de 15 jours sont nécessaires (médecins thésés, inscrits au Conseil de l’Ordre des médecins ou licence de remplacement, n’étant parents ou alliés ni entre eux, ni avec le directeur de l’établissement habilité à recevoir des patients hospitalisés sans leur consentement, ni avec le tiers demandeur ni avec le patient). Chaque certificat doit être rédigé de façon lisible et en langue française, sur ordonnance en libéral ou ordonnance de l’hôpital avec nom, prénom et fonction du médecin et adresse de l’hôpital. 

En cas d’urgence ou de péril imminent pour le patient, le directeur de l’établissement d’accueil prononce l’admission à partir d’un seul certificat médical émanant d'un médecin exerçant dans l'établissement d'accueil.

A ne pas confondre avec l'HO,..mais nous en parlerons une prochaine fois !

Dr Gérald KIERZEK

Médecin Urgentiste

Docteur Gérald KIERZEK Médecin des Hôpitaux- Praticien Hospitalier Urgences médico-chirurgicales, médico-judiciaires, SMUR Hôtel-Dieu Cochin http://www.sante-urgences.com/
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté