Accueil du site
> Médicaments & Soins > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
L’Europe déclare la guerre aux faux médicaments
L'Europe déclare la guerre aux faux médicaments
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
18 février 2011
Auteur de l'article
Patrick Rollo, 495 articles (Rédacteur)

Patrick Rollo

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
495
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

L’Europe déclare la guerre aux faux médicaments

L'Europe déclare la guerre aux faux médicaments

L’Union européenne s’est dotée le 16 février dernier d’un nouveau système de lutte contre les médicaments contrefaits, en vertu d’un projet de loi approuvé par les eurodéputés. Les mesures devraient entrer en vigueur dans les prochains mois.

Marc Tabarella, député européen et chargé au sein de l’Union européenne de la protection du consommateur dénonce «  l’escroquerie juteuse » que représente aujourd’hui le trafic de faux médicaments sur le continent : « Nous sommes confrontés à un marché parallèle qui engrange 30 milliards de dollars par an, soit 25 fois plus que le trafic d’héroïne et cinq fois plus que le trafic de cigarettes ». Pour cet homme politique belge, «  les faux médicaments sont un fléau tout aussi dangereux que les drogues dures » puisque « 20 000 personnes meurent dans le monde après avoir consommé un médicament contrefait ».

Au sein même de l’Union européenne, 50% des médicaments achetés sur le Net ne seraient en fait que des produits de contrefaçon. Les instances européennes ont donc décidé d’employer les grands moyens. Les eurodéputés ont approuvé le 16 février dernier une nouvelle loi destinée à lutter contre les faux médicaments. Un code d’identification sera à l’avenir attribué à chaque médicament afin de pouvoir suivre chacun d’entre eux tout au long de la chaîne de distribution. Afin d’éviter tout incident des produits à leur sortie d’usine, ces derniers bénéficieront en outre d’un emballage cacheté. Concernant les achats de médicaments en ligne, les e-pharmacies devront se doter d’un logo adéquat, signe de certification par l’Union européenne.
 

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté