Accueil du site
> Médicaments & Soins > Risques
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
L’anti-douleur Di-Antalvic est retiré du marché
L'anti-douleur Di-Antalvic est retiré du marché
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
26 juin 2009 | 2 commentaires
Auteur de l'article
La rédaction CareVox, 600 articles (Comité de rédaction)

La rédaction CareVox

Comité de rédaction
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
600
nombre de commentaires
0
nombre de votes
3

L’anti-douleur Di-Antalvic est retiré du marché

L'anti-douleur Di-Antalvic est retiré du marché

L’agence européenne du médicament (EMEA) a annoncé hier qu’elle recommandait le retrait dans toute l’Union européenne des médicaments contenant du dextropropoxyphène. La France, en retrait par rapport à d’autres pays, a reconnu bien tardivement sa nocivité.

L'anti-douleur Di-Antalvic est retiré du marché Ce matin les médias ont fait la part belle (si on ose dire) à Michael Jackson. Ils ont également annoncé que l’Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé (AFSSAPS) a recommandé hier aux médecins de ne plus prescrire de médicaments à base de dextropropoxyphène (DXP).
 
Le Di-Antalvic, de même que ses génériques, sont ainsi tout particulièrement visés et vont être interdits d’ici an. Le problème est que ce médicament, qui a la vertu d’atténuer les douleurs, est dans la majorité des cas prescrit en association avec du paracétamol ou de l’ibuprofène, une substance anti-inflammatoire. Ainsi combinés, ces éléments peuvent provoquer une intoxication chez les patients, pouvant jusqu’à occasionner leur mort.
 
Le quotidien Libération révèle ainsi que des doses non recommandées ont engendré en l’espace d’un an, 300 décès en Angleterre et dans le Pays de Galles et 200 en Suède. En France, dans le même temps, les centres antipoison ont fait état de sept morts. Ce dernier chiffre est douteux selon le docteur Toussaint, de la revue Prescrire, qui estime que « cela ressemble au nuage de Tchernobyl, avec des dégâts qui s’arrêtent aux frontières ».
 
Pour les spécialistes français, mieux vaut tard que jamais. Le dextropropoxyphène a déjà été retiré de la vente en Suisse en 2003, en Suède en 2005 et, théoriquement, en Angleterre et au Pays de Galles depuis l’an dernier. En janvier 2009 la Food and Drug Administration (FDA) s’est déclarée favorable à son retrait du marché américain.
 
Comment faire confiance, dans ces conditions, aux médicament que l’on nous prescrit ? Qu’avons nous comme garantie que d’autres médicaments ne feront pas l’objet d’un scandale dans les prochaines années ? Et surtout, pourquoi l’AFSSAPS n’a t’elle pas demandé à ce que soient effectuées des études plus poussées sur le Di-Antalvic avant que ce dernier ne soit commercialisé ? Les intérêts financiers seraient-ils déterminants au point de sacrifier les questions essentielles de santé ? Cette mésaventure aura au moins le mérite de servir de leçon : garder un œil critique et ne pas accorder de confiance aveugle aux acteurs de système de santé de ce pays.
 
La rédaction CareVox
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Commentaires
0 vote
par argus55 (IP:xxx.xx3.173.139) le 28 juin 2009 a 21H48
argus55 (Visiteur)

AAAAAHHHHHH !!!!!! Voici un bon Article .......SUPPRESSION du DI ANTALVIC ......ENCORE UN OEUF DUR DE PONDU !

Pour ceux qui ne savent pas ..... Je vous explique ce qui se passe C ’ est n ’ importe quoi , ça ma fait hurler de voir autant de conneries de nos jours , Bientôt il n ’ y aura plus rien dans les pharmacie pour les " VRAIS MALADES " mais tout pour les Faux malades et les " CAMES , pour qui , l ’ ont prend des précautions très particulières .................

Scandaleux , une fois de plus .

Monde vraiment à l ’ envers . **************************************************************************************** Voici l ’ Article que j ’ déposé hier soir 26 juin 2009 20h 30 en commentaire dans le FIGARO Assez étonnant car , le Figaro , censure de mes nombreux articles , pour une , ça les intéressaient sans doute un peu plus , le principal c ’ est que ce soit passé ! Ma signature est " Argus 55 ..(.lavallé pierre )

Il y a une vingtaine d ’ années les " labos " ont sortis " l Antalvic " anti douleurs . Ce médicament qui faisait preuve d ’ une très bonne efficacité thérapeutique à vite tourné à la prise anarchique de celui ci , aidé par les médecins non regardant aux doses prises , aussi employé pour calmer les douleurs de nombreux " toxicos " . Suivirent , des accidents par les doses prises par excès et surtout les mélanges en plus des prises de ce médicaments , des réactions Mortelles suivirent . Par ces faits , ( l ’ Antalvic était supprimé du marché pharmaceutique pour ( x ) causes n ’ ayant rien à voir avec la molécule sans danger prise normalement . Traitement très efficace contre les douleurs , Mais aussi , la molécule " DEXTROPROOPXYPHENE " est un agoniste " MORPHINIQUE !!!! Vous pouvez comprendre la relation pour qui sait ! Ensuite apparaît le " DI ANTALVIC " Même formule , mais accompagnée de Paracetamol pour un dosage 400 mg de PARA / 30 MG de dextro . On peut s ’ apercevoir dans le second dosage , que celui ci était moins dangereux que " L ’ ANTALVIC seul " Pourquoi cette suppression de non sens . Seules les personnes ayant utilisées à hautes doses et longtemps ce produit et avec d ’ autres mélanges non compatibles , sont sans aucun doute les raisons mortelles de certaines d ’ entre elles ... 7 Et véritablement "négligeable , alors que la route tue chaque année 3000 personnes sans compter les infirmes . Les seuls personnes privées de ce traitement efficace de la douleur , sont les personnes qui n ’ ont rien à voir avec ces éxcés et vont se retrouvées sans traitement autre . De plus , on les médecins prescrivent à outrance le " PARACETAMOL " à un point inacceptable et on s ’ apercevra sous peu que celui ci sera le vecteur de " Cancers divers " ou autres calamités médicales , mais ça on n ’ en parle pas , moi si et c ’ est un avertissement que je fais , et bien réel ...... Donc , que ceux qui prennent des décisions véritablement imbéciles , potassent un peu plus , la valeur des molécules misent sur le marché et des associations , mais aussi la responsabilité des médecins qui délivrent n ’ importe comment , que l ’ on fasse état des association à ne pas faire et aussi voir les Pharmaciens délivrant s par complaisances ces " medocs " à n ’ importe qui . Le scandale du " SUBUTEX "dont on ne parle jamais délivré aux" drogués " qui pour la plupart revendent sur le trottoir afin de s ’ acheter des doses " de vraies CAMES , avant les drogués avaient obligation de prendre leurs doses de " substitution au comptoir de la pharmacie , chose qui ne se fait plus ....pourquoi allez savoir !de plus remboursé par la " secu " et les Mutuelles , c ’ est un scandale de voir . Pendant ce temps la , on retire , un traitement aux gens qui en ont véritablement besoin , à cause de mauvaise utilisation " VOULUE" ce certains ..............Margoulins .

**** De plus personne ne se rend compte ce que la suppression de ce traitement va générer ! Personne ne parle des fabricants des " génériques , cela va engendrer du " chômage " en plus . Bonjour les dégâts dans les deux sens ..... On vendra plus de tranquillisants . Moi , je suis plié en deux ,.......de rires ........

0 vote
par palou (IP:xxx.xx8.131.80) le 4 juillet 2009 a 22H15
palou (Visiteur)

je ne comprends pas ke l’on retire un médivament ki sans ex&s était exellent on va prescrire ala place des choses beaucoup plus nocives comme ixprim ou topalgic et la ce sera la cata il faudrait au moins qu’ils le remplace par autre chose avant de le retirer de la vente les femmes ki venaient d’accoucher le tolérer bien si on leur donne des vchoses plus fortes comment vont elles s’occuper de leur bébés voila il faut ke l’agence des médicaments trouve une solution.