Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
L’AFSSAPS autorise enfin la prescription de Baclofène, sous conditions
L'AFSSAPS autorise enfin la prescription de Baclofène, sous conditions
note des lecteurs
date et réactions
27 avril 2012 | 9 commentaires
Auteur de l'article
Changethescript, 4 articles (Rédacteur)

Changethescript

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
4
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

L’AFSSAPS autorise enfin la prescription de Baclofène, sous conditions

L'AFSSAPS autorise enfin la prescription de Baclofène, sous conditions

Une avancée de l’Afssaps : la prescription enfin autorisée, sous certaines conditions. Un feu orange plutôt qu’un feu vert, mais un net progrès tout de même.

L’AFFSAPS autorise la prescription de baclofène

C’est indéniablement une grande avancée, même si cette autorisation est réservée aux spécialistes et aux médecins « formés ». Or, ce sont les généralistes qui prescrivent le plus.

Nombre de spécialistes sont contre, il ne sera donc pas forcément plus facile d’obtenir la prescription de leur part.
On pourrait même craindre de certains d’entre eux une mauvaise prise en charge du protocole conduisant à l’échec du traitement : cela se voit déjà par exemple, avec certains addictologues qui, au prétexte de montrer leur ouverture, le prescrivent. Mais avec un tel protocole que les effets secondaires deviennent rapidement ingérables, obligeant à l’arrêt du traitement. Et le médecin si ouvert de s’écrier : le baclofène ça ne marche pas !
Le forum baclofene est très attentif à l’orientation nouvelle qui ne va pas manquer de se profiler. Un membre est déjà venu ce matin indiquer que son médecin traitant lui avait spontanément proposé du baclofène ! Il n’entre vraisemblablement pas dans les prescripteurs ayant cette autorisation, mais ça a tout de même emporté sa conviction. Nous nous renseignons pour en savoir plus, et notamment avoir des précisions sur le protocole adopté.

C’est donc tout de même une très bonne nouvelle !

Et cette avancée est aussi liée à la pugnacité de l’association AUBES qui n’a cessé de bousculer les pouvoirs publics, et l’AFSSAPS en particulier, qui participe au financement des essais grâce à un mécène. Son acharnement a fini par porter ses fruits.

A suivre de très près quant aux retombées pour les patients en tout cas ! Et aux protocoles adoptés par les médecins comme indiqué plus haut …

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Commentaires
0 vote
par pagu (IP:xxx.xx9.230.17) le 29 avril 2012 a 13H26
pagu (Visiteur)

J’ ai pu expérimenter le Baclofène gràce à mon médecin généraliste.Il est tenu à ne pas prescrire de doses supérieures à celles en vigueur. 3 comprimés par jour et j’avais du mal à tenir sur mes jambes. L’ utilisation du Baclofène nécéssite donc un protocole particulier. Un stage en cure ou post-cure pour alcooliques sous srveillance médicale semble s’imposer. L’ inappétance pour l’ alcool créée par la prise de Baclofène existe , reste à définir les quantités et les modalités .

0 vote
(IP:xxx.xx3.163.56) le 29 avril 2012 a 19H30
 (Visiteur)

c’est à tous ceux qui ont parune SUPER bonne nouvelle, enfin, on va s’occuper des alcooliques comme des véritables patients et cesser de les traiter comme des personnes faibles et porteuses d’une tare, voire d’un vice !!! merci

0 vote
par jmc40 (IP:xxx.xx8.58.123) le 1er octobre 2012 a 07H58
jmc40 (Visiteur)

Nous les malades alcooliques : "bannis de la terre",toujours honteux et montrés du doigt,nous pouvons revendiquer que nous sommes des gens comme les autres,pas plus agressifs-et pas plus méchants que le commun des mortels. Notre grande majorité est calme et...honteuse. Quelle que soi notre position sociale,notre niveau hiérarchique,notre situation dans la société,il faut que nous revendiquions notre place comme malades pas comme "exemple contraire" Cadres,Ouvriers,Professions Libérales,nous sommes le même peuple qui souffre par ce que tout simplement nous ne sommes reconnus que comme des ANOMALIES.

Courage à tous et nous sommes nombreux.... JM

0 vote
par Pasbeau (IP:xxx.xx3.5.181) le 29 avril 2012 a 19H43
Pasbeau (Visiteur)

Bonjour et merci pour cet article qui met en perspective ces avancées.

Je suis un traitement au Baclofene depuis plus d’un an et ma consommation d’alcool est maintenant passée sous les seuils de l’OMS caractérisant l’alcoolisme. C’est mon généraliste qui a assumé ses responsabilités, et j’ai pu le convaincre grâce au forum baclofene cité par Changethescript, qui m’a par ailleurs servi de balise tout ce temps.

La publication de l’afssaps constitue donc une avancée mais qui reste très timide et approximative, loin d’être à la hauteur des enjeux.

0 vote
par Guillaume tell (IP:xxx.xx9.134.226) le 29 avril 2012 a 20H25
Guillaume tell (Visiteur)

Cette inappétence pour l’alcool, je l’ai expérimenté à de faibles doses (15 à 30 mg), comme j’ai vérifié les extraordinaires propriétés anxiolytiques du baclofène. A 140 mg /jour, six mois plus tard, sans besoin d’être hospitalisé, ma consommation est régulée, j’ai une vie sociale. Une vie tout court. Il serait bon effectivement que les centres de cure acceptent le traitement au baclofène, qui semble mieux fonctionner si l’acteur est abstinent au début de la démarche. Il faut réfléchir aux protocoles, avec les patients, et sans à priori.

Les médecins doivent être informés, voire formés. C’est à dire aussi qu’ils en ont le devoir.

C’est la priorité. Et pas seulement les addictologues car l’alcoolisme est un sport de masse. Il est bon que l’AFFSAPS reconnaisse même tardivement l’efficacité de ce médicament dans le traitement de l’alcoolisme.

1 vote
par hbbb (IP:xxx.xx1.129.109) le 29 avril 2012 a 23H01
hbbb (Visiteur)

Comment ne pas se réjouir d’une telle nouvelle ? Le baclofène fonctionne, c’est ENFIN reconnu officiellement. Fini l’impression de fauter, d’être hors la loi, alors que l’on a, tout simplement, aux tripes l’envie de guérir, de s’en sortir enfin... Malades et médecins vont pouvoir avancer sans culpabiliser, en confiance. Reste à former les médecins à la prescription, de façon à ce que la belle opportunité que voilà ne puisse jamais se retourner contre le baclofène.

0 vote
par Maman (IP:xxx.xx2.53.124) le 9 mai 2012 a 11H18
Maman (Visiteur)

Enfin, l’AFSSAPS se décoince !!! Bonne nouvelle ! On pourra se faire prescrire du baclofène plus facilement.

Mais pour les gens très atteints, incapables de gérer ces prises car trop alcoolisés par moments ou dormant, abrutis par les AD, je pense que c’est dans les centres de cures qu’il faudrait l’administrer. Y en aura-t-il un qui se décidera ???

Merci au Pr Ameisen, aux docteurs prescripteurs qui se battent et à AUBES qui fait avancer les choses et aident les malades et les accompagnants.

0 vote
par Yves Brasey (IP:xxx.xx1.14.230) le 10 mai 2012 a 11H11
Yves Brasey, 5 articles (Informaticien)

"Et le médecin si ouvert de s’écrier : le baclofène ça ne marche pas !" 100 % d’accord et n’ayons pas la langue de bois, citons le "meilleur" d’entre eux le Dr BATEL et ses conflits d’intérêts avec le laboratoire Lundbeck fabricant du Nalmefène tous les détails sont ici : http://www.baclofene.org/baclofene/...

"Et cette avancée est aussi liée à la pugnacité de l’association AUBES..." 100 % PAS d’accord, l’intégralité du mérite en revient au Pr Bernard GRANGER en particulier dans le dernier courrier qu’il a adressé à l’Afssaps : http://www.baclofene.com/index.php?...

Ne restons pas attentif à la suite, mais continuons le combat commencé par le Pr GRANGER, la solution n’est plus médicale, elle est politique, c’est la raison pour laquelle nous avons mis en ligne une pétition : "Le SCANDALE du Baclofène ! Obtenons au plus vite une extension de l’AMM" http://liencs.fr/040

Yves BRASEY Vice-Président de l’Association Baclofène www.baclofene.org et www.baclofene.com pour le forum d’entraide.

0 vote
par herve54 (IP:xxx.xx8.221.50) le 19 mai 2012 a 12H18
herve54 (Visiteur)

bonjour comment avez vous reussi a trouver un medecin prescripteur j habite en meurthe et moselle et dejas fait la demarche devant 2 medecin et deux refut de leur part que faut t il faire attendre une cirhose du foie ou un cancer quelqun pourrai til m aider s il vous plait merci