Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Importante avancée en oncologie : la résistance à la chimiothérapie mieux comprise
Importante avancée en oncologie : la résistance à la chimiothérapie mieux comprise
note des lecteurs
date et réactions
26 septembre 2012 | 1 commentaires
Auteur de l'article
Frédéric Duval-Levesque, psychopraticien et hypnothérapeute, 156 articles (Psychopraticien certifié)

Frédéric Duval-Levesque, psychopraticien et hypnothérapeute

Psychopraticien certifié
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
156
nombre de commentaires
2
nombre de votes
83

Importante avancée en oncologie : la résistance à la chimiothérapie mieux comprise

Importante avancée en oncologie : la résistance à la chimiothérapie mieux comprise

La majorité des cancers avancés, s’étant propagés à plusieurs parties du corps (cancer métastatique), devient résistante aux traitements de chimiothérapie et ainsi incurable.

Une étude américaine, publiée dans la revue Nature Medicine, a identifié un mécanisme par lequel la résistance au traitement peut être induite par les effets de la chimiothérapie sur les cellules en santé qui entourent la tumeur.

Peter Nelson, du Fred Hutchinson Cancer Research Center et ses collègues, ont analysé des échantillons de tissus prélevés chez des hommes atteints du cancer de la prostate avant et après la chimiothérapie. Ils ont ensuite confirmé leurs résultats pour les cancers du sein et de l’ovaire.

Les dommages à l’ADN (matériel génétique) des cellules fibroblastes en santé causés par la chimiothérapie entraînent une plus grande production de la protéine WNT16B, laquelle favorise la multiplication des cellules cancéreuses.

La découverte de ce mécanisme devrait favoriser le développement de traitements permettant de mieux contrer la résistance à la chimiothérapie.

Deux voies potentielles de solution sont : le développement de médicaments qui ciblent plus spécifiquement les cellules cancéreuses afin d’épargner les cellules saines ; le développement de nouveaux médicaments qui inhibent la production de la protéine WNT16B.

Des traitements qui ciblent spécifiquement les cellules cancéreuses sont en développement : les conjugués anticorps-médicament combinent la chimiothérapie à un anticorps ciblant des cellules cancéreuses spécifiques.

Le laboratoire Roche entend déposer cette année des demandes d’autorisation pour le trastuzumab emtansine (T-DM1) qui combine l’anticorps monoclonal trastuzumab (Herceptin) et le médicament de chimiothérapie DM1 pour le traitement du cancer du sein HER2-positif.

Frédéric Duval-Levesque, psychopraticien et hypnothérapeute. Mon blog: PSYCHOTHERAPIE - SOUTIEN PSYCHOLOGIQUE - COACHING (à Toulouse)

POST-SCRIPTUM

  • (1) Impliquées dans la cicatrisation et la production de collagène.

SOURCES

  • Références: psychomedia.qc.ca, nhs.uk, medicalnewstoday.com/, Medical News Today
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mots-clés :
Cancer Chimiothérapie
Commentaires
0 vote
(IP:xxx.xx1.58.116) le 26 septembre 2012 a 20H52
 (Visiteur)

Tout cela est une grosse farce de la part de la science, l’organisme est conçu pour fonctionner avec certaines configurations relatives à l’environnement, l’alimentation, l’air, et cetra, nous avons changé très rapidement ces configurations (pollution, monsanto, sucre) alors plus rien ne fonctionnent correctement. De plus les scientifiques ne réglerons rien puisqu’ils continuent à faire des recherches sur un organisme altéré par des configurations qui ne sont pas les siennes.

La médecine et la science ne veulent pas l’admettre mais elles ont perdus la course face aux maladies, pour chaque découverte qui lutte contre (et non qui guérit) une maladie plus de dix nouvelles maladies émergent, vous me direz ce que vous voulez mais si à chaque fois que vous solutionnez un problème 10 autres apparaissent vous ne faites qu’empirer les choses.