Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Hôpital : Savoir gérer le patient et son entourage
Hôpital : Savoir gérer le patient et son entourage
note des lecteurs
date et réactions
20 septembre 2012 | 1 commentaires
Auteur de l'article
Infirmière de Quimper, 1 article (Infirmière)

Infirmière de Quimper

Infirmière
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
1
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Hôpital : Savoir gérer le patient et son entourage

Hôpital : Savoir gérer le patient et son entourage

Nous avons en charge des patients, et par ce terme nous devons prendre en compte cette personne à part entière dans son individualité, c’est-à-dire connaître ses habitudes de vie.

Par exemple, quelqu'un qui reste hospitalisé plusieurs semaines et qui est croyant : on sait qu'une messe a lieu tous les mercredis dans le service à 10H : on va donc s'arranger pour lui faire ses soins avant (ou après si on peut)...

Ça semble tout bête comme ça, mais parfois on oublie de poser certaines questions aux patients (et oui, nous ne sommes pas parfaits et parmi tous les patients il arrive qu'on oublie certains points de leur vie...).

D'autre part, prendre en charge un patient implique aussi de gérer l'entourage : dans les services où l'on voit des enfants (maternité, néonat, pédiatrie...) ça semble logique et pourtant ce n'est pas si évident que ça. Parfois on pense trop au soin que l'on a à faire, au soin technique je parle, alors que parler et écouter le patient et sa famille fait également partie de notre rôle.
Je parlais d'un cours que nous avions sur la mort subite du nourrisson : si on reçoit des parents qui viennent de perdre subitement leur bébé, notre rôle n'est pas de les consoler car on ne pourra jamais le faire mais simplement d'écouter...

Dans les autres services, il faut savoir gérer une fille qui apprend que sa mère est au plus mal, une épouse qui ne comprend pas bien ce qui arrive à son mari, des enfants qui poussent le médecin à faire 36000 examens à leur mère de 97 ans qui ne va pas bien... Tout ça fait partie du quotidien et il ne faut pas rester axé sur un soin technique, et il prendre en compte le patient entièrement et sans jugements.
Être bon en technique c'est bien, mais ce n'est pas tout... C'est comme si en chirurgie, j'entrais dans la chambre comme un robot, je faisais un pansement bien comme il faut et je ressors sans avoir parlé au patient, sans l'avoir regardé, ni demandé comment il se sent... bref je pars dans les extrêmes mais on voit des choses comme ça.

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Commentaires
1 vote
par Camille (IP:xxx.xx8.109.231) le 20 septembre 2012 a 15H13
Camille, 453 articles (Rédacteur)

Ce rapport humain dans les hôpitaux est la base du service public...