Accueil du site
> Médicaments & Soins > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Hôpital de Vienne : un patient opéré à tort à la place d’un autre
Hôpital de Vienne : un patient opéré à tort à la place d'un autre
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
11 avril 2013
Auteur de l'article
La rédaction CareVox, 598 articles (Comité de rédaction)

La rédaction CareVox

Comité de rédaction
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
598
nombre de commentaires
0
nombre de votes
3

Hôpital de Vienne : un patient opéré à tort à la place d’un autre

Hôpital de Vienne : un patient opéré à tort à la place d'un autre

L’hôpital de Vienne a engagé une course contre la montre pour retrouver au plus vite un patient pour l’heure non identifié, qui devait être opéré, et qui a fort involontairement laissé sa place à un autre patient qui, lui, ne nécessitait pas d’opération mais qui a tout de même subi l’intervention. La confusion d’identité des deux malades se serait produite après un examen de scanner, effectué le 27 novembre dernier pour un anévrisme : Les résultats de l’un auraient été attribués par erreur à l’autre.

Le centre hospitalier Lucien-Hussel, à Vienne, dans l’Isère, est sens dessus dessous. Les faits remontent au 27 novembre, mais l’erreur n’a été communiquée que le 4 avril dernier par la direction. Un patient opéré à tort a été informé du problème. Selon les médecins qui se sont occupé de lui, « il a accepté l’état de fait, et ne court aucun risque en raison de l’intervention qui a été pratiquée. Ce traitement ne consistait à aucune ablation. Ce patient sera néanmoins suivi par l’établissement  ». Reste à identifier un patient qui aurait dû être opéré à sa place. Et là, la tâche se complique.
 
Le personnel hospitalier sait qu’il s’agit d’un homme de plus de 50 ans… mais 145 personnes correspondant à ce profil avaient été opérées dans l’établissement le 27 novembre. Les intéressés ont tous été convoqués à une visite immédiate, d’autant que la pathologie décelée chez le patient recherché comporterait « un caractère d’urgence ». L’Ordre des médecins a par ailleurs été contacté pour accélérer les recherches, et les radiologues viennois ont été mis à contribution. Reste une question de taille : Comment un patient a-t-il pu se substituer à un autre ? Le directeur de l’établissement, Gérard Servais, a fait savoir qu’une enquête est en cours pour établir une éventuelle défaillance humaine.
La rédaction CareVox
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté