Accueil du site
> Médicaments & Soins > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Grippe : Cette année le vaccin préserve aussi du H1N1
Grippe : Cette année le vaccin préserve aussi du H1N1
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
5 novembre 2010 | 3 commentaires
Auteur de l'article
La rédaction CareVox, 598 articles (Comité de rédaction)

La rédaction CareVox

Comité de rédaction
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
598
nombre de commentaires
0
nombre de votes
3

Grippe : Cette année le vaccin préserve aussi du H1N1

Grippe : Cette année le vaccin préserve aussi du H1N1

La campagne de vaccination contre la grippe a été lancée depuis un mois et demi maintenant par le ministère de la Santé et l’assurance-maladie. Les 12,5 millions d’assurés que compte la France, de même que le reste de la population, peuvent bénéficier s’ils le souhaitent d’une prise en charge gratuite du vaccin. La campagne de vaccination se poursuit jusqu’au 31 janvier 2011. Le vaccin fourni cette année, trivalent, protège contre trois virus grippaux : A(H1N1) pandémique- A(H3N2) saisonnier et B saisonnier.

La faible adhésion au vaccin contre la grippe A(HIN1) observée jadis n’est plus qu’un mauvais souvenir. A ce stade, et seulement 3 semaines après le début de la campagne de vaccination, ce sont 1,5 million de vaccins qui ont été remboursés (1,24 million en moyenne à ce stade de la campagne entre 2006 à 2009). De fait, les résultats sont plutôt encourageants pour le ministère de la Santé et l’Assurance-maladie. Les autorités sanitaires, de concert, soulignent que le vaccin antigripal 2010-2011 a été développé en utilisant « 3 souches de virus grippaux en vigueur en 2009, dont la souche pandémique A(HIN1) ».

Pour le Docteur Odile Launay, responsable du Centre d’investigation clinique en vaccinologie de l’hôpital Cochin à Paris, l’initiative est bonne puisque, indépendamment du nombre de vaccinés l’an dernier, la durée de l’immunité du vaccin administré contre la grippe A durant la saison 2009-2010 « reste inconnue ». Le Docteur Launay reconnaît qu’une vaccination puisse être interprétée comme superflue chez des personnes en bonne santé.

Ce dernier recommande toutefois aux professionnels de santé ainsi qu’aux personnes souffrant de pathologies fragilisantes (telles qu’une insuffisance respiratoire, une déficience cardiaque, un diabète, les personnes séropositives, en transplantation ou sous chimiothérapie) de se faire administrer le vaccin. Selon le réseau Sentinelles, en semaine 42, l’incidence des cas de syndromes grippaux observés en consultation de médecine générale reste inférieur au seuil épidémique. La prudence reste de mise.
 

La rédaction CareVox
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Médicaments & Soins
Commentaires
2 votes
par issais (IP:xxx.xx0.70.169) le 5 novembre 2010 a 20H13
issais (Visiteur)

C’est faux !!! http://www.issapharma.org/blog,80-o...

il y a de grandes chances que ce vaccin soit inefficace contre le nouveau virus muté en argentine il y a peu !!!

0 vote
par desabuse (IP:xxx.xx8.72.34) le 4 octobre 2012 a 22H35
desabuse (Visiteur)

Je signale qu’en 2009, le vaccin de la grippe protégeait(soi-disant) contre le H1N1. C’était déjà marqué sur la notice. Mais il fallait prendre celui à Rosine, il était meilleur. C’était le vaccin de l’arnaque.

0 vote
par schuss (IP:xxx.xx2.213.200) le 9 octobre 2012 a 23H10
schuss (Visiteur)

des chercheurs Canadiens ont trouvés récemment que les personnes vaccinées en 2009 contre le AH5N1 sont plus fragiles au virus H1N1. tient, tient... ! NOUS, lanceurs d’alertes, avons averti sur les pratiques sauvages des industries pharmaceutiques. nous avions prévenus que cette campagne de vaccination était dangereuse. Voilà que des chercheurs Canadiens confirment nos inquiétudes.