Accueil du site
> Médicaments & Soins
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Grève de la carte vitale : nos toubibs sont en colère
Grève de la carte vitale : nos toubibs sont en colère
note des lecteurs
date et réactions
11 février 2015
Auteur de l'article
StephanneC, 1 article (Rédacteur)

StephanneC

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
1
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Grève de la carte vitale : nos toubibs sont en colère

Grève de la carte vitale : nos toubibs sont en colère

Vous l’avez sûrement remarqué si vous êtes tombé malade au cours des dernières semaines : de très nombreux médecins généralistes ne prennent plus la carte vitale, et vous remettent cette bonne vieille feuille de soins marron que vous aviez oubliée.

Les raisons de la colère.

Les médecins (généralistes mais aussi spécialistes) sont fâchés contre Marisol Touraine, et son projet de loi Santé. Les points de division sont nombreux, mais il en est un qui cristallise la colère de l’ensemble de la profession médicale : la généralisation du tiers-payant. En clair, tous les patients bénéficieraient du tiers-payant et ne payeraient plus que la part – s’il y en a une- qui ne sera prise en charge ni par la sécurité sociale ni par leur mutuelle. Une idée séduisante pour les patients, mais qui fait grincer des dents côté médecins. Ceux-ci devraient à chaque consultation vérifier les droits de chaque patient en termes de sécurité sociale et de mutuelle et avancer les sommes en attendant d’être remboursés par les organismes. Il leur faudra donc tenir un listing à jour des remboursements en attente, de façon à relancer les mutuelles trop lentes. Rappelons ici que le syndicat des Médecins Généralistes en recense 682 ! 682 interlocuteurs potentiels à relancer en permanence pour maintenir leur trésorerie à flot. On voit mal comment des médecins déjà débordés, et souvent sans secrétariat, pourront gérer une telle surcharge administrative !

Une mesure inefficace.

Rappelons également que les plus démunis – puisque la justification même de ce projet de loi est de permettre l’accès aux soins pour tous- ont déjà accès au tiers-payant via des dispositifs comme la CMU et l’ACS. Le tiers-payant généralisé impacterait donc surtout les couches moyennes et aisées de la population. Celles qui peuvent a priori supporter l’avance de leurs frais de santé. Si le gouvernement considère que des français renoncent à leurs soins de santé faute d’argent (ce qui est hélas une réalité), peut-être vaudrait-il mieux revoir ou élargir les critères d’attribution de la CMU ou de l’ACS, ou mettre en place une aide spécifique pour les gens dont la situation est trop aisée pour la CMU mais trop basse pour faire l’avance des frais ?

Par ailleurs, en 2014, une étude révélait que 25,7% des français avaient renoncé à un soin faute d’argent. Mais elle pointait également que les renoncements les plus fréquents portent sur les soins optiques et dentaires. On voit mal en quoi imposer aux médecins généralistes de généraliser le tiers-payant aura un impact sur cette situation ! 

Espérons que la mobilisation des médecins généralistes amènera la ministre de la santé à renouer le dialogue et à entendre les critiques qui lui sont adressées pour aboutir un projet de loi bénéfique aux patients comme aux médecins.

StephanneC
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mêmes thématiques
Mots-clés :