Accueil du site
> Médicaments & Soins > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Furosémide : Une vielle dame à l’origine de la panique
Furosémide : Une vielle dame à l'origine de la panique
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
10 juillet 2013
Auteur de l'article
Patrick Rollo, 495 articles (Rédacteur)

Patrick Rollo

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
495
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Furosémide : Une vielle dame à l’origine de la panique

Furosémide : Une vielle dame à l'origine de la panique

L’enquête menée suite au décès de plusieurs personnes a tourné : Pour le parquet, le médicament Furosémide des laboratoires Teva est hors de cause. Contrairement à ce que l’on pensait, ces boites de diurétique ne contenaient pas des somnifères. Pour Erik Roche, directeur de Teva, le défaut de conditionnement constaté sur une boite de Furosémide Teva 40mg trouverait son origine dans la maladresse d’une patiente.

Clap de fin pour l’affaire du Furosémide, qui n’en était décidément pas une. Erik Roche, le patron des laboratoire Teva, qui produisent le médicament, est intervenu au micro d’Europe 1 le 9 juillet dernier pour y livrer son analyse : « Les dénouements intervenus autour du Furosémide sont le fruit de la maladresse d’une dame âgée qui, en rangeant ses médicaments, a mis un comprimé de somnifère Zopiclone dans une plaquette de diurétique Furosémide Teva. Cette dame de 76 ans vit seule et a l’habitude de déconditionner les comprimés des étuis. Ensuite, elle peut les remettre, de manière tout à fait consciencieuse, en refermant correctement l’opercule d’aluminium. Elle a juste confondu les deux produits ».
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté