Accueil du site
> Médicaments & Soins > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Furosémide : L’enquête classée sans suite
Furosémide : L'enquête classée sans suite
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
29 juin 2013
Auteur de l'article
La rédaction CareVox, 598 articles (Comité de rédaction)

La rédaction CareVox

Comité de rédaction
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
598
nombre de commentaires
0
nombre de votes
3

Furosémide : L’enquête classée sans suite

Furosémide : L'enquête classée sans suite

L’affaire du Furosémide a officiellement fait pschitt. Le parquet a mis fin à l’enquête entourant les boîtes de diurétique des laboratoires Teva. mises en cause par un pharmacien de Saint-Malo, elles ne contiennent finalement aucune trace du somnifère Zopiclone.

L’Agence du médicament avait déjà annoncé le 20 juin dernier la « fin de l’alerte ». Il semble désormais que la page soit tournée pour de bon. L’enquête préliminaire ordonnée par le parquet de Paris, et concernant le Furosémide des laboratoires Teva, aura tourné court. Et pour cause, il y a « absence d’infraction ».

Le pharmacien de Saint-Malo (en Ille-et-Vilaine), qui avait déclenché l’affaire en présentant quatre boites de Furosémide Teva à l’intérieur desquelles il a découvert deux cachets de Zopiclone du même laboratoire, a beau se raccrocher à sa position, l’inspection des usines Teva n’a rien donné. Depuis le 11 juin, différentes investigations ont été ordonnées, 200 000 comprimés ont été analysés, mais aucun somnifère n’a été trouvé dans les boites.

La rédaction CareVox
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté