Accueil du site
> Médicaments & Soins > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Epitomax : Cure d’amaigrissement à haut risque
Epitomax : Cure d'amaigrissement à haut risque
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
31 août 2011
Auteur de l'article
Henri de Miebenthal, 476 articles (Kinésithérapeute)

Henri de Miebenthal

Kinésithérapeute
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
476
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Epitomax : Cure d’amaigrissement à haut risque

Epitomax : Cure d'amaigrissement à haut risque

L’Epitomax est un médicament qui doit être utilisé pour traiter les épilepsies ou les migraines. C’est une évidence… mais qui doit visiblement être scandée sur tous les toits pour être entendue. A l’instar du Mediator, cet antiépileptique délivré sur ordonnance est en effet détourné par des médecins qui le prescrivent comme coupe-faim. Or, comme le rappelle l’Afssaps, qui a adressé une mise en garde contre cet usage, les supposées vertus amaigrissantes du médicament n’ont fait l’objet d’aucune étude formelle, et les effets néfastes occasionnés dans ce cas pour la santé sont nombreux.

L’Afssaps, l’agence française du médicament, est catégorique sur ce point : Les propriétés amincissantes de l’Epitomax n’ont jamais été évaluées. Et ce alors que ce médicament, mis au point par les laboratoires Janssen Cilag, peut entraîner une multitude d’effets indésirables, graves et fréquents, au rang desquels des risques au niveau rénal, oculaire ou métabolique, une diminution chez les femmes de l’efficacité contraceptive des pilules œstro-progestatives, voire des malformations chez les fœtus. Dans une certaine discrétion cependant, il arrive que cet antiépileptique soit prescrit en France pour couper l’appétit aux personnes désireuses de perdre du poids.

Dans l’ombre de son cabinet, le médecin voulant dépanner son patient de cette façon indique alors la mention « NR » (non remboursable) sur l’ordonnance, ce qui le met à l’abri de toute infraction avec la Sécurité sociale. Dans l’inconscient collectif, cette situation présente quelques similitudes avec l’usage détourné du Médiator, autrement dangereux. Ce médicament des laboratoires Servier avait occasionné des effets secondaires très graves, notamment des valvulopathies, qui ont entraîné la mort de 500 à 2000 personnes. Ecartons tout malentendu sur ce point : Ce n’est pas l’Epitomax qui est en cause, mais son mésusage. Le meilleur moyen pour mincir, chez les personnes qui le souhaitent, reste une alimentation équilibrée et la pratique d’une activité sportive régulière.
 

Inscrivez-vous à la newsletter !
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté