Accueil du site
> Médicaments & Soins > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
En Israël, du cannabis thérapeutique sans euphorie ni addiction
En Israël, du cannabis thérapeutique sans euphorie ni addiction
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
1er juin 2012 | 7 commentaires
Auteur de l'article
Henri de Miebenthal, 476 articles (Kinésithérapeute)

Henri de Miebenthal

Kinésithérapeute
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
476
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

En Israël, du cannabis thérapeutique sans euphorie ni addiction

En Israël, du cannabis thérapeutique sans euphorie ni addiction

Un nombre croissant de pays autorise le cannabis dans un cadre médical et sous des conditions très particulières. Fumer de la marijuana serait-il en passe de devenir un geste thérapeutique ? Le contexte a en tout cas décidé une équipe scientifique israélienne de mettre au point une culture de cannabis sans accoutumance et sans euphories, et ce afin de tirer profit des seules vertus thérapeutiques de la plante.

La nouvelle marijuana made in Israël a le goût du cannabis, l’odeur du cannabis et l’aspect du cannabis, mais n’a pas ses effets euphorisants. Comme le révèle le quotidien Maariv, des chercheurs israéliens ont en effet mis au point un cannabis de type nouveau qui pourrait n’être destiné qu’à des fins médicales. Les fumeurs de cette plante "nouvelle génération" n’éprouvent en effet aucune des sensations attribuées au tétrahydrocannabinol, le THC, la substance active de la marijuana : Comme l’explique Tzahi Klein, à la tête de la société Tikkun Olam, qui est à l’origine de cette trouvaille, les curieux désirant planer en ont été pour leurs frais : « Beaucoup ont essayé la nouvelle plante et sont ensuite venus me voir en se plaignant d’avoir été floués ».

L’intérêt est évidemment ailleurs. Si les fumeurs "récréatifs" de cette plante recherchent ses effets psychoactifs (et qui ont, selon plusieurs études, des effets néfastes sur la mémoire), des patients tirent quant à eux des vertus médicinales de la plante, qui ferait ses preuves dans la lutte contre le diabète, la douleur, les nausées liées à la chimiothérapie, la perte d’appétit chez les personnes atteintes du Sida, divers troubles psychiatriques ou même certaines affections pulmonaires.

Et la loi israélienne autorise la consommation de marijuana si celle-ci se fait pour des raisons médicales. Près de 6 000 Israéliens, souffrant de maladies diverses, en font ainsi usage. Les collaborateurs de Tzahi Klein ont ainsi "muté" le cannabis pour en extraire les effets du THC tout en augmentant le taux de CBD (Cannabidiol), qui est la molécule médicinale. La découverte a de quoi booster les recherches en matière de thérapies. Mais tous les pays ne sont pas aussi réceptifs. En Europe, les médecins au Royaume-Uni et en Espagne n’hésitent pas à orienter certains de leurs patients vers le cannabis. En France, cependant, la prescription de cette plante reste encore très marginale, le sujet demeurant tabou.
 

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Commentaires
0 vote
par CoolRaoul (IP:xxx.xx7.42.6) le 2 juin 2012 a 09H44
CoolRaoul (Visiteur)

Supprimer l’addiction je comprend , mais l’euphorie : en quoi ça pose un problème ?

6 votes
par taytay (IP:xxx.xx2.223.227) le 2 juin 2012 a 11H15
taytay (Visiteur)

Sa pose probleme dans le sens ou il faut pas un peuple libre, peace et qui reflechit... ce n’est pas dans l’interet du nouvel ordre mondial !

0 vote
par Carolina (IP:xxx.xx7.195.53) le 2 juin 2012 a 22H53
Carolina (Visiteur)

Très vrai !Excellent commentaire !

3 votes
(IP:xxx.xx0.199.21) le 2 juin 2012 a 18H47
 (Visiteur)

Bonjour,

Addiction ? Ah bon ? 15 années déjà que je fume régulièrement et devinez quoi ? Je peux m’en passer comme ça du jour au lendemain sans problème. Chaque année quand vient l’été je m’arrête sans aucun souci. Cette histoire d’addiction me laisse perplexe et les fumeurs qui m’entourent de même. Remarquez cela ne m’étonne pas, nos "experts de la drogue", ceux qui font office de parole d’évangile dans le domaine sont tous des gens qui ont lu des livres mais n’ont que trop rarement eu le loisir de tester leur domaine d’expertise. Si vous avez un panne de voiture préférez vous un garagiste qui a lu touts les livres sur la mécanique où plutôt un mécano qui n’en a pas lu mais qui saura démonter un moteur les yeux fermés ? Les experts de la drogue devraient être ceux qui ont eu un passé de consommateur et pas ceux qui en ont compris les mécanismes dans les livres. J’ai toujours constaté un grand décalage entre les livres de prévention et l’expérimentation directe...

1 vote
par cedricx (IP:xxx.xx7.90.202) le 2 juin 2012 a 19H43
cedricx (Visiteur)

Si mon médecin m’administre du cannabis, autant que ce soit pour planer sinon c’est pas la peine !

0 vote
par Carolina (IP:xxx.xx7.195.53) le 2 juin 2012 a 22H51
Carolina (Visiteur)

Peut-être est-ce en réaction à la production de cannabis ’boosté’ au THC ?

Je me demande toutefois si ’on peut dire que c’est du cannabis si l’effet produit n’est pas celui du THC ? Ne fait-on pas perdre au cannabis ses vertus médicinales en supprimant son effet euphorisant ?

0 vote
par Tophou (IP:xxx.xx5.31.26) le 7 juin 2012 a 18H22
Tophou (Visiteur)

...et pour supporter ce monde hyperverti , et mensonger , sans l.euphorie y.a po moyen......dsl ..