Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Douze nouvelles IRM pour la Lorraine
Douze nouvelles IRM pour la Lorraine
note des lecteurs
date et réactions
22 mai 2014 | 1 commentaires
Auteur de l'article
Groupe BLE Lorraine, 101 articles (Rédacteur)

Groupe BLE Lorraine

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
101
nombre de commentaires
130
nombre de votes
170

Douze nouvelles IRM pour la Lorraine

Douze nouvelles IRM pour la Lorraine

Conformément aux orientations du Schéma Régional d’Organisation des Soins (SROS) 2012-2017 de l’Agence Régionale de Santé (ARS), douze nouvelles IRM (Imagerie par Résonnance Magnétique) vont être déployées en Lorraine d’ici 2017.

Avec un parc composé de 26 appareils, notre région est actuellement sous-dotée en la matière. Le délai moyen pour passer un examen médical par IRM est de 23 jours. Celui-ci devrait considérablement diminuer lorsque 38 appareils seront en fonctionnement. Il faut dire qu’il y a un véritable besoin régional au regard des pathologies. La Lorraine est en effet le territoire en France où l’on meurt le plus de cancers. Or l’IRM joue désormais un rôle essentiel dans le diagnostic de nombreuses pathologies, ainsi que dans le guidage thérapeutique et le contrôle de l’efficacité des traitements.

Tous les territoires lorrains sont concernés par ces nouvelles dotations en IRM. La Meurthe-et-Moselle, qui dispose déjà de onze appareils, bénéficiera de cinq machines supplémentaires. Trois IRM polyvalentes sont destinées au Centre Hospitalier Universitaire (CHU) de Nancy, au Centre hospitalier de Lunéville et à l’Institut de Cancérologie de Lorraine de Vandœuvre-lès-Nancy. Deux IRM ostéoarticulaires devraient également prochainement équiper la Clinique Pasteur d’Essey-lès-Nancy et le Centre hospitalier de Briey. En Meuse, où deux appareils sont actuellement en service, un troisième, ostéoarticulaire, sera installé au Centre hospitalier de Bar-le-Duc. Trois IRM, dont un ostéoarticulaire, seront allouées à Metz et à la Moselle, qui dispose déjà de neuf appareils. L’hôpital Belle-Isle, le Centre Hospitalier Régional (CHR) de Mercy et la clinique Claude Bernard les accueilleront. Les Vosges seront enfin dotées d’une cinquième IRM qui ira à la Polyclinique de la Ligne Bleue à Epinal. L’investissement d’1,3 million d’euros en moyenne pour l’acquisition d’un appareil sera assuré par chaque établissement concerné.

Groupe BLE Lorraine - La passion de la Lorraine. La puissance d'un groupe.
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Commentaires
1 vote
par Groupe BLE Lorraine (IP:xxx.xx4.245.106) le 27 juillet 2014 a 18H58
Groupe BLE Lorraine, 101 articles (Rédacteur)

Le délai moyen d’attente pour un examen IRM s’est accru en Lorraine ces dernières années pour atteindre jusqu’à plus de 50 jours dans certains territoires.