Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Déserts médicaux : la proposition du Docteur David Vincent
Déserts médicaux : la proposition du Docteur David Vincent
note des lecteurs
date et réactions
4 septembre 2012
Auteur de l'article
Docteur David Vincent, 74 articles (Médecin généraliste)

Docteur David Vincent

Médecin généraliste
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
74
nombre de commentaires
29
nombre de votes
25

Déserts médicaux : la proposition du Docteur David Vincent

Déserts médicaux : la proposition du Docteur David Vincent

24 médecins blogueurs ont lancé l’opération #PrivésDeDéserts sur Twitter en faisant des propositions dans le but de venir à bout des déserts médicaux en France. Un 25ème docteur, qui a pris connaissance des idées formulées, estime qu’un projet intéressant n’a pas été évoqué : l’échange, dans les Maisons universitaires de santé, avec des médecins de la Sécurité sociale. Il lance cette proposition sur CareVox.

Je suis toujours en pétard contre le médecin de la Sécu : un de mes patients mentionné il y a quelques temps a été contrôlé : il avait eu une vilaine entorse de genou au ski et n'avait dû son salut, c'est à dire pas de fracture, qu'à une musculature exceptionnelle (grand sportif).
Donc le-dit médecin l'a pris dans son bureau, s'est contenté de mesurer les deux mollets, et comme ils étaient de même grosseur et sans s'enquérir du genre de travail du patient, lui a déclaré : " je vous fais reprendre au 4 septembre". Ça fait quatre mois que mon patient fait des séances de rééducation intensive, comme il dit "ce n'est pas de la gnognote, j'en ressors tout endolori".

Seulement le médecin du travail ne le veut pas sur les chantiers avant qu'il ne soit complètement guéri avec scanner et IRM à l'appui : "on va éviter le sur-accident".

Alors le patient vient voir le docteur Vincent : je l'examine, trouve que le genou souffrant a du mal à se mobiliser et est encore douloureux. Et sur les chantiers cela peut faire la différence.

Que faire : j'ai conseillé de contester, de demander l'avis d'un expert mandaté par la Sécu pour trancher : que de perte de temps et d'argent pour une décision prise hâtivement !

J'ai lu les propositions des 24 bloggueurs médecins : je proposerais moi qu'au sein de leur Must (Maisons universitaires de santé) il puisse y a voir des échanges avec des médecins de la Sécu, non pour se faire taper sur les doigts mais pour régler des problèmes en quelques minutes au lieu de quelques semaines. On ne devrait pas se considérer en guerre mais comme des rouages différents appartenant à la même machine de santé. 
C'était ma contribution ! 

Docteur Vincent
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté