Accueil du site
> Médicaments & Soins > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Des médecins étrangers menacés de devoir quitter la France
Des médecins étrangers menacés de devoir quitter la France
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
17 octobre 2011 | 5 commentaires
Auteur de l'article
Henri de Miebenthal, 476 articles (Kinésithérapeute)

Henri de Miebenthal

Kinésithérapeute
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
476
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Des médecins étrangers menacés de devoir quitter la France

Des médecins étrangers menacés de devoir quitter la France

Plusieurs milliers de médecins étrangers pourraient se voir obligés de quitter la France le 1er janvier prochain du fait d’un durcissement des conditions d’exercice dans l’hexagone. Pourtant, et comme en témoigne la direction de l’hôpital d’Argentan, dans l’Orne, l’ensemble des bâtiments hospitaliers français ne pourraient tout simplement plus fonctionner sans les médecins étrangers.

Le fonctionnement des hôpitaux de l’hexagone doit beaucoup aux médecins étrangers, au point que de nombreux services seraient bloqués s’ils devaient se passer de leur activité. Il semblerait cependant que la contribution de nombre d’entre eux soit remise en cause du fait d’un durcissement des conditions d’exercice sur le territoire français. Ce tour de vis concerne plus spécialement les praticiens ayant obtenus leur diplôme en dehors d’un pays de l’Union européenne. Plusieurs milliers de médecins se voient ainsi menacés de devoir quitter la France dans les prochains mois, laissant les hôpitaux se débattre dans une situation alarmante de sous-effectifs.

De tout temps moins bien rémunérés que les médecins français, la situation était devenue plus compliquée pour les médecins étrangers depuis 2004, ces derniers se voyant dorénavant obligés de passer un concours national pour exercer sur le sol français, avec un niveau élevé exigé en français. D’un avis répandu, ce sésame est très difficile à obtenir. A l’hôpital d’Argentan, dans l’Orne, le cri de désespoir est allé jusqu’à attirer le micro des journalistes. Dans cet établissement, ce ne sont pas moins de neuf médecins étrangers, certains exerçant à des postes clé, qui risquent de perdre leur travail en 2012.

Safi Zmouli, cardiologue venu d’Alger, y témoigne de sa situation : « A mon arrivée, j’ai relancé le service cardiologie qui avait fermé. Là on le fait tourner à deux cardiologues et demi. Cela n’est pourtant pas reconnu, bien que j’actualise ma formation en permanence ». Egalement algérien, l’unique pneumologue de l’hôpital Akram Kazi Tani confie lui aussi sa précarité : « Les autorités me donnent jusqu’à fin 2011 pour quitter le pays. Je voudrais bien repasser le concours, mais il n’y a aucune place dans ma spécialité ». Michel Renaut, directeur de l’établissement, se dit exaspéré. Ce dernier reconnaît que « ces médecins ne prennent la place de personne, et il est très difficile de recruter ».
 

Inscrivez-vous à la newsletter !
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mots-clés :
Hôpital Justice Médecin
Commentaires
0 vote
par Gill (IP:xxx.xx1.168.95) le 18 octobre 2011 a 16H07
Gill (Visiteur)

Soyions franc, depuis quelques annees nous voyons de plus en plus de diplomes en equivalence qui ne meritent meme pas le fait d’exister, nous nous retrouvons petit a petit avec une medecine de seconde zone... pour ceux qui oseraient avoir le courage et la malhonnetete intellectuelle, ou tout simplement la mauvaise foi, de vouloir le nier, ne confondez pas la legitimite d’etre medecin et le fait que certains de vos amis se voient pour le coup, legitimement, renvoyes au point de depart ou ils ont appris quelque chose peut-etre mais certainement pas la medecine... trop de sociale tue le sociale....et des gens au passage !! Si vous avez besoin qu’on vous emmene dans ces cliniques et hopitaux... n’hesitez pas a demander...

0 vote
par Aures (IP:xxx.xx5.91.81) le 20 octobre 2011 a 19H53
Aures (Visiteur)

La majorité de ces médecins sont formés en France pour leur spécialité, ils travaillent depuis des années dans les hôpitaux Français.

Les Médecins de l’Europe de l’Est étaient obligés de franchir les mêmes obstacles pour être reconnus (un vrai parcours du combattant), depuis l’intégration de leurs pays dans l’EU ils se trouvent brutalement dispensés des concours et examens,

Est ce qu’ils ont acquis des compétences supplémentaires par l’intégration de leurs pays à l’EU ?

0 vote
par Gérard Le Fleme (IP:xxx.xx0.90.124) le 24 octobre 2011 a 21H33
Gérard Le Fleme (Visiteur)

Cher Monsieur, vous n’êtes sûrement pas médecin d’après vos propos, laissez donc les spécialistes et les professionnels de la santé gérer la question des médecins à diplôme étranger ;le concours qui le passent est l’équivalent du cursus des médecins diplômés en France, qui d’ailleurs ne sont pas tous bons avouez-le, vu les affaires judiciaires qui ont effrayé la chronique ces derniers temps. Ils ont appris la médecine et ça n’est pas pour leurs beaux yeux qu’ils sont recrutés dans les hôpitaux de l’hexagone et qu’il occupent des postes de responsabilité, jusqu’à présent les scandales viennent de certains médecins à diplôme français.ces médecins sont de très bons cliniciens, ils ont en plus de leur pays les moyens matériels et c’est tout.je les remercie pour leur loyauté et leurs services efficaces, merci encore chers médecins etrangers.

0 vote
par Gérard Le Fleme (IP:xxx.xx0.90.124) le 24 octobre 2011 a 21H35
Gérard Le Fleme (Visiteur)

Mon message vous est destiné GILL

0 vote
(IP:xxx.xx4.16.1) le 16 novembre 2011 a 12H17
 (Visiteur)

Se rappeler que nous devons cette situation catastrophique à nos députés depuis 30 ans et surtout à notre bon docteur Kouchner qui "pensait" qu’en supprimant les médecins on supprimerait les malades (authentique !). Encore un génie inconnu. Il a fallu faire venir des médecins étrangers avec un niveau bien inférieur mais moins bien payés ( catastrophique en psychiatrie ,psy magreb. qui donnent des lecons de morale aux patients !!!! Il y a une erreur qq part .). Notez bien que nos zélites qui préparent activement notre pays à faire partie du tiers-monde , vont eux se faire soigner aux US ou ailleurs.